Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sing Sing, Swing, Swing (danse) et Swing (musique).
Sing, Sing, Sing (With a Swing)

Chanson de Big band « New Orleans Gang » de Louis Prima
Enregistré 28 février 1936
Durée 8 m et 43 s
Genre Swing-Jazz (Big band)
Format Disque 78 tours
Auteur Louis Prima
Compositeur Louis Prima
Label Brunswick Records

Sing, Sing, Sing (With a Swing) (Chanter, Chanter, Chanter (avec un Swing), en anglais) est une chanson de Big band de jazz, de 1936 de Louis Prima[1] (Le Roi des swingers, King of the Swingers). Sa reprise de 1937 par Benny Goodman en fait un grand standard de jazz, pièce iconique et anthologique du répertoire de jazz des Big bands, et de la culture des États-Unis, reprise par de nombreux interprètes dont The Andrews Sisters, Glenn Miller, The Blues Brothers, ainsi que dans de nombreux films américains et comédies musicales...

HistoriqueModifier

Louis PrimaModifier

Né à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, Louis Prima (1910-1978) chanteur, auteur-compositeur-interprète et trompettiste de jazz américain, surnommé King of the Swingers (Le Roi des swingers, en anglais) se produit à partir de 1934 avec son Big band « New Orleans Gang » composé de cinq à douze membres. Après avoir composé et enregistré 16 premiers singles avec Brunswick Records, et joué à partir de 1935 dans au célèbre « New York Famous Door Club », de la 52e rue de Broadway à Manhattan (connue sous le nom de Swing Street, The street of jazz, la rue du jazz, et The street that never sleeps, la rue qui ne dort jamais, en raison de son importante concentration locale de clubs de jazz entre les années 1930 et les années 1960), il compose ce single de swing Sing, Sing, Sing, qu'il enregistre le 28 février 1936, sous le numéro 7628 de Brunswick, avec Prima (trompette et chant), Larry Altpeter (trompette), Eddie Miller (clarinette / saxophone ténor), Frank Pinero (piano), Garrett McAdams (guitare), Jack Ryan (basse), Joe Catalina (saxophone ténor), et George Pemberty (batterie / tam tam). Sa composition est intitulée à l'origine Sing Bing Sing, une allusion au célèbre chanteur de jazz vocal Bing Crosby.

Benny GoodmanModifier

Le 6 Juillet 1937 le clarinettiste et chef d'orchestre de jazz américain Benny Goodman (1909-1986, également baptisé Roi du swing) reprend le titre de Louis Prima, qu'il enregistre à Hollywood, en version longue de 8 minutes et 43 secondes, sur les 2 faces A et B d'un 78 tours, avec son Big band de 14 musiciens (Benny Goodman (clarinette), Harry James, Chris Griffin et Ziggy Elman (trompette), Hymie Shertzer et George Koenig (saxophone alto), Red Ballard et Murray McEachern (trombone), Gene Krupa (batterie tam tam), Jimmy Mundy (arrangement)).

Le triomphe médiatique de grande ampleur de ce morceau joué le 16 janvier 1938 lors d'un concert de jazz légendaire du Carnegie Hall de New York (un des premiers concerts de jazz dans ce lieu habituellement consacré à la musique classique), diffusé et enregistré en direct par téléphone par CBS, entre dans la légende des tubes standard de jazz, avec des records de vente de Hit-parade de l'album live The Famous 1938 Carnegie Hall Jazz Concert. Une seconde version encore plus longue de 12 minutes et 30 secondes du live a été réalisée en direct.

Musique de film au cinémaModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier