Ouvrir le menu principal

Semillac

commune française du département de la Charente-Maritime

Semillac
Semillac
La mairie de Semillac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Pons
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Maire
Mandat
Charles Pain
2014-2020
Code postal 17150
Code commune 17423
Démographie
Gentilé Semillacais
Population
municipale
70 hab. (2016 en augmentation de 2,94 % par rapport à 2011)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 23′ 48″ nord, 0° 35′ 39″ ouest
Altitude Min. 48 m
Max. 98 m
Superficie 2,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Semillac

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Semillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Semillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Semillac

Semillac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Semillacais et les Semillacaises[1].

Sommaire

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Semillac
Consac
Semoussac   Saint-Dizant-du-Bois
Saint-Martial-de-Mirambeau

HydrographieModifier

Semillac est traversée par un cours d'eau, le Tord.

ToponymieModifier

L'origine du nom de la commune provient de l'anthroponyme gallo-romain Similius, et du suffixe de possession -acum.

HistoireModifier

AdministrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1981 2008 Maurice Dupont    
2008 en cours Charles Pain[2] DVD[3] Retraité agriculture
Les données manquantes sont à compléter.

RégionModifier

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 70 habitants[Note 1], en augmentation de 2,94 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
213178170154176161176170161
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1541261311191281231219494
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
859210011685105827266
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
685445635352626368
2016 - - - - - - - -
70--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Église Saint-DidierModifier

L'église paroissiale Saint-Didier date initialement du XIIe siècle et a été remaniée les siècles suivants.

Cette église orientée, de plan rectangulaire, possède une nef unique et un chevet droit. Elle est transformée à plusieurs reprises, notamment en 1895. En 1864, l'abbé Rainguet la décrit comme très délabrée[réf. nécessaire].

Si la façade est romane, avec ses trois portails et ses arcatures, de même que les fenêtres de la nef à cintre monolithique, le chevet est du XIVe siècle avec son fenestrage en pierre comprenant les vitraux de saint Didier et saint Pierre.

Les arcatures décorant la nef comportent des tronçons de colonnes de l'ancien chevet réutilisées. Leur forme est galbée et leurs chapiteaux et tailloirs ornés de zigzag, d'oves et d'enlacements, sont volumineux.

Le cimetière est encore situé autour de l'église. Sa croix de pierre, composée d'une colonnette romane sur un socle carré, porte l'inscription "Maria" qui rappelle l'autre vocable de la paroisse, Notre-Dame.[réf. nécessaire]

Trois chapiteaux d'époque romane et du XVIe siècle complètent une double arcature gothique sur le mur nord de la nef[8]. Ils sont de pierre calcaire et d'une hauteur de 0,50 m. L'un représente un personnage en toge, décapité; un autre est de type ionique; un troisième, enfin, est décoré de feuillage et de rosaces; ils auraient été retrouvés enterrés devant l'église, et sont probablement des éléments d'ornementations anciennes. Ils ont été présentés à l'inventaire des monuments historiques en 1997[8].

L'église renferme aussi un tableau "La crucifixion" du XVIIIe siècle, inventorié aux monuments historiques en 1989[8].

La cloche en bronze date de 1677. L'église a été restaurée en 1994[8].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. élection annulée par le TA de Poitiers; Mr Pain est réélu le 16 juillet 2008.
  3. https://www.lemonde.fr/aquitaine-limousin-poitou-charentes/charente-maritime,17/semillac,17423/
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. a b c et d Panneau d'information devant l'église