Ouvrir le menu principal

San Cristóbal de La Laguna

commune espagnole
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Laguna.

San Cristóbal
de La Laguna
Blason de San Cristóbal de La Laguna
Héraldique
Drapeau de San Cristóbal de La Laguna
Drapeau
San Cristóbal de La Laguna
De gauche à droite et de haut en bas : Université de La Laguna, Sanctuaire royal du Santísimo Cristo de La Laguna, Monte de Las Mercedes, cathédrale, vue générale de San Cristóbal de La Laguna, Église de la Concepción, patio du Conseil consultatif des Canaries, Plaza del Adelantado et l'hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Canaries Îles Canaries
Province Province de Santa Cruz de Tenerife Province de Santa Cruz de Tenerife
Île Drapeau de Tenerife Tenerife
Comarque Área Metropolitana
District judic. San Cristóbal de La Laguna
Maire José Alberto Díaz (CC)
Code postal 38320, 38330, 38108, 38201-38208, 38240, 38250, 38260, 38270, 38291, 38293, 38294, 38296, 38297
Démographie
Gentilé Laguneros
Population 155 549 hab. ()
Densité 1 524 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 29′ 00″ nord, 16° 18′ 00″ ouest
Altitude 546 m
Superficie 10 206 ha = 102,06 km2
Bordée par Océan Atlantique
Divers
Fondation 1496 sous le nom de Villa de San Christóbal de La Gran Laguna
Saint patron San Cristóbal
Virgen de los Remedios
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tenerife

Voir sur la carte administrative de Tenerife
City locator 14.svg
San Cristóbal
de La Laguna

Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries

Voir sur la carte topographique des Îles Canaries
City locator 14.svg
San Cristóbal
de La Laguna

Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries

Voir sur la carte administrative des Îles Canaries
City locator 14.svg
San Cristóbal
de La Laguna

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir sur la carte administrative d'Espagne3
City locator 14.svg
San Cristóbal
de La Laguna
Liens
Site web www.aytolalaguna.com

San Cristóbal de la Laguna *
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Subdivision Îles Canaries
Type Culturel
Critères (ii),(iv)
Superficie 60 hectares
Numéro
d’identification
929
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1999 (23e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

San Cristóbal de La Laguna, aussi communément appelée La Laguna ou Aguere, est une commune de la province de Santa Cruz de Tenerife dans la communauté autonome des Îles Canaries en Espagne. Elle est située au nord de l'île de Tenerife.

San Cristóbal de La Laguna est une ville universitaire, et 30 000 étudiants logent dans la ville. L'Université de La Laguna est la plus ancienne université dans les îles Canaries. La cathédrale de la ville est le siège du diocèse de Tenerife. Des personnages historiques importants de la ville sont : Amaro Pargo, célèbre corsaire, et José de Anchieta, saint catholique, missionnaire et fondateur des villes de Sao Paulo et Rio de Janeiro au Brésil.

En 1999 elle a été déclarée « patrimoine mondial » par l'UNESCO.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Communes limitrophes de San Cristóbal de La Laguna
Océan Atlantique
Tacoronte   Santa Cruz de Tenerife
El Rosario Santa Cruz de Tenerife
Commune enclavée : Tegueste

Villages de la communeModifier

  • La Verdellada
  • Barrio Nuevo (Viña Nava)
  • El Coromoto
  • San Benito
  • El Bronco
  • La Cuesta de Arguijón
  • Taco
  • Tejina
  • Valle Guerra
  • Bajamar
  • Punta del Hidalgo
  • Geneto
  • Los Baldíos
  • Guamasa
  • El Ortigal
  • Las Mercedes
  • El Batan
  • Las Carboneras

HistoireModifier

Dans les temps aborigènes, la vallée d'Aguere (où la ville s'étend désormais) et surtout le grand lac qui était en ce lieu, était un lieu de pèlerinage pour les aborigènes de l'île, les Guanches[1].

La ville fut fondée en 1496 par le conquistador Alonso Fernández de Lugo. Elle fut la première capitale de Tenerife et îles Canaries jusqu'en 1823. À partir de 1510 la ville devenait le centre politique et intellectuel de l'île et de toute la région. C'est également ici que fut fondée la première université des îles Canaries en 1701 à la demande du pape Clément XI (l'Université de La Laguna). Et malgré le fait que la ville a dû abandonner son statut de capitale au profit de Santa Cruz de Tenerife, elle est restée jusqu'à aujourd'hui le centre religieux et culturel de l'île.

En 1818 la ville est devenue un évêché.

En 1975 l'Institut d'astrophysique des Canaries (IAC) y fut créé.

En 1999 elle a été déclarée « patrimoine mondial » par l'UNESCO.

Le 23 janvier 2006, le palais épiscopal (Casa Salazar) situé dans le centre historique de la ville fut détruit par un incendie. Il devrait être reconstruit dans les prochaines années.

DémographieModifier

Année Population Densité
1768 8 796 86 hab./km2
1860 10 241 100 hab./km2
1900 13 152 129 hab./km2
1920 17 650 173 hab./km2
1950 40 291 395 hab./km2
1970 77 704 761 hab./km2
1981 106 146 1 040 hab./km2
1991 110 895 1 086 hab./km2
1996 121 769 1 193 hab./km2
2001 128 822 1 263 hab./km2
2002 135 004 1 323 hab./km2
2003 134 004 1 313 hab./km2
2004 137 314 1 337 hab./km2
2005 141 627 1 388 hab./km2
2006 142 161 1 393 hab./km2
2007 144 347 1 414 hab./km2
2008 148 375 1 454 hab./km2
2009 150 661 1 476 hab./km2

InfrastructureModifier

L'hôpital universitaire des Canaries est situé dans la ville, l'un des plus importants de l'archipel.

Politique et administrationModifier

MairesModifier

  • 1979-1987 : Pedro González González
  • 1987-1991 : Elfidio Alonso Quintero
  • 1991-1993 : José Segura Clavell
  • 1993-1999 : Elfidio Alonso Quintero
  • 1999-2008 : Ana Oramas
  • 2008-2015 : Fernando Clavijo
  • depuis 2015 : José Alberto Díaz Domínguez

ÉconomieModifier

PatrimoineModifier

La conformation de la ville, ses rues, ses couleurs et son environnement sont des éléments qu’elle partage avec les villes coloniales du continent américain telles que la Havane à Cuba, Lima au Pérou, Carthagène des Indes en Colombie ou San Juan de Porto Rico, d'autres, depuis que le plan d'urbanisme de la ville de La Laguna a servi de modèle à ces villes d'Amérique latine[2].

La Laguna a souvent été surnommée la « Florence des îles Canaries », en raison de son grand nombre d'églises et de couvents, ainsi que de sa vieille ville et de ses bâtiments historiques[3]. En raison également du fait que la ville était le berceau ou le siège de différents mouvements artistiques et culturels, puis exportés vers le reste de l'archipel des Canaries, en particulier dans le domaine religieux comme dans la Semaine Sainte, ou ayant été le berceau des Canaries dans le mouvement des Lumières, également appelé le « siècle des lumières »[4]. Cela a favorisé surtout l’émergence de la période baroque (XVII-XVIII siècles) de sculpteurs, peintres et architectes notables qui exerçaient leur métier dans la ville et exportaient parfois leurs œuvres dans le reste de l’archipel.

Parmi ses principaux monuments historiques sont:

  • Le centre historique de La Laguna est classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, car le tracé de ses rues a servi de modèle à la construction de quelques grandes capitales d'Amérique latine. On y retrouve de nombreux édifices de style colonial, avec leurs balcons en bois et de magnifiques patios arborés qui occupent le centre du bâtiment. On peut d'ailleurs en visiter plusieurs, richement arborés et fleuris.
  • La cathédrale de Nuestra Señora de los Remedios, avec une belle façade néoclassique (1819).
  • L'église de la Concepción: Iglesia de la Concepción
  • Plaza del Adelantado, belle place ombragée entourée de nombreux édifices intéressants: l'hôtel de ville (Casa del Corregidor), le palais de Nava, l'ancien couvent de Santa Catalina de Siena, le marché couvert. Dans ce couvent de Santa Catalina a été conservé intact le corps de la bienheureuse Maria de León Bello y Delgado.
  • Museo de Historia de Tenerife (Palacio de Lercaro), musée qui présente l'histoire de l'île du XVe siècle à nos jours. Ce musée est également célèbre pour l'apparition présumée qui se produit dans ce fantôme de Catalina Lercaro, une jeune femme du XVIe siècle.
  • Le Sanctuaire royal du Santísimo Cristo de La Laguna, est l'un des temples les plus importants de la ville et l'île, car l'intérieur est l'image vénérée d'un Christ très populaire dans l'archipel.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier