Saint-Didier-la-Forêt

commune française du département de l'Allier

Saint-Didier-la-Forêt
Saint-Didier-la-Forêt
La mairie.
Blason de Saint-Didier-la-Forêt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Intercommunalité Communauté de communes Saint-Pourçain Sioule Limagne
Maire
Mandat
Martine Deschamps
2020-2026
Code postal 03110
Code commune 03227
Démographie
Gentilé Saint-Didérois, Saint-Didéroises [1]
Population
municipale
374 hab. (2020 en diminution de 3,11 % par rapport à 2014)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 34″ nord, 3° 20′ 41″ est
Altitude Min. 246 m
Max. 323 m
Superficie 33,59 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Vichy
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bellerive-sur-Allier
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt
Géolocalisation sur la carte : Allier
Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Didier-la-Forêt

Saint-Didier-la-Forêt est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire d'attraction de Vichy.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Saint-Didier-la-Forêt est une commune de la Limagne bourbonnaise, entre Saint-Pourçain-sur-Sioule et Vichy.

Depuis le redécoupage des cantons du département entré en vigueur à la suite des élections départementales de mars 2015, la commune fait partie du canton de Bellerive-sur-Allier[2]. Elle dépendait jusqu'alors du canton d'Escurolles.

À vol d'oiseau, elle se situe à 12,3 km au nord-ouest de Vichy[3], à 10,9 km au nord-est d'Escurolles[4] et à 13 km au nord-nord-ouest de Bellerive-sur-Allier[5].

Cinq communes sont limitrophes de Saint-Didier-la-Forêt[6] :

Communes limitrophes de Saint-Didier-la-Forêt
Bayet Loriges
  Marcenat
Broût-Vernet Saint-Rémy-en-Rollat

HydrographieModifier

Elle est traversée par l'Agasse et l'Andelot[6].

Voies de communication et transportsModifier

La route départementale 6, axe reliant Saint-Pourçain-sur-Sioule au nord-ouest et l'agglomération vichyssoise au sud-est, traverse le bourg avec une pente de 10 %.

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 130 (portion de la route de Saint-Pourçain-sur-Sioule à Marcenat), 218 (en direction de Broût-Vernet et de Marcenat), 219 (vers Bayet), 277 (vers Saint-Pourçain-sur-Sioule par Ambon) et 418 (vers Loriges)[6].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Saint-Didier-la-Forêt est une commune rurale[Note 1],[7]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Vichy, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 50 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[10],[11].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (59,9 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (60,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (38,9 %), forêts (36,4 %), terres arables (18,6 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (2,6 %), zones agricoles hétérogènes (2,4 %), zones urbanisées (1,2 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

ToponymieModifier

La commune s'appelait Saint-Didier-en-Rollat jusqu'en 1961[13].

HistoireModifier

Avant 1789, la commune faisait partie de l'ancienne province du Bourbonnais issu de la seigneurie de Bourbon médiévale[14].

La commune porta, au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), le nom de Marcenat-les-Bois[15].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Claude Lavest    

(réélue en 2020)
En cours
(au )
Martine Deschamps[16] DVD Gérante de société[17]

Équipements et services publicsModifier

EnseignementModifier

Saint-Didier-la-Forêt dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Il n'existe aucune école.

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens sont scolarisés à Saint-Germain-des-Fossés[18] et les lycéens à Cusset, au lycée Albert-Londres[19].

JusticeModifier

Saint-Didier-la-Forêt dépend de la cour d'appel de Riom, du tribunal de proximité de Vichy et des tribunaux judiciaire et de commerce de Cusset[20].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[22].

En 2020, la commune comptait 374 habitants[Note 3], en diminution de 3,11 % par rapport à 2014 (Allier : −2,17 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
561605508659593793763866807
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
835814847849856853817771754
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
764722738677632628608646557
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
572514427381375360375379380
2018 2020 - - - - - - -
373374-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Aspects culturelsModifier

Saint-Didier-la-Forêt fait partie des communes ayant reçu l'étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Culture et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Saint-Didier-la-Forêt compte, hors présentation communale, 24 édifices répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[24].

  • L'abbaye Saint-Gilbert de Neuffontaines, de l'ordre des Prémontrés, date du XIIe siècle. Salle capitulaire et chauffoir sont classés aux monuments historiques le et le bâtiment de l'hôpital est inscrit le [25].
  • Église paroissiale Saint-Didier. Construite en 1900 par l'architecte moulinois Michel Mitton au sud de l'ancienne église de même vocable, détruite en 1900. Style néo-roman[26].

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D’or au chêne terrassé de sinople, au loup passant de sable, lampassé de gueules, brochant sur le fût du chêne, au chef du même chargé d’un pal d’argent accosté de deux roses du champ, soutenu d’azur.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

RéférencesModifier

  1. https://www.habitants.fr/allier-03
  2. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier.
  3. « Orthodromie entre Saint-Didier-la-Forêt et Vichy », sur Lion 1906 (consulté le ).
  4. « Orthodromie entre Saint-Didier-la-Forêt et Escurolles », sur Lion 1906 (consulté le ).
  5. « Orthodromie entre Saint-Didier-la-Forêt et Bellerive-sur-Allier », sur Lion 1906 (consulté le ).
  6. a b et c Carte de Saint-Didier-la-Forêt sur Géoportail.
  7. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. « Commune de Saint-Didier-la-Forêt (03227) », Code officiel géographique, Insee (consulté le ).
  14. René Germain (dir.), Dominique Laurent, Maurice Piboule, Annie Regond et Michel Thévenet, Châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en Bourbonnais, Éd. de Borée, , 684 p. (ISBN 2-84494-199-0)
  15. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], sur maires-allier.fr, Association des maires et présidents d'intercommunalité de l'Allier, (consulté le ).
  17. Supplément « Annuaire des maires Allier », La Montagne, , p. 28 (édition de l'Allier).
  18. Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], (consulté le ).
  19. Service académique d'information et d'orientation, « Arrêté rectoral en date du relatif à la répartition des districts scolaires des lycées des départements de l'Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme » [PDF], Académie de Clermont-Ferrand (consulté le ), p. 8.
  20. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur annuaires.justice.gouv.fr, Ministère de la Justice (consulté le ).
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  24. Liste des édifices de Saint-Didier-la-Forêt dans la base Mérimée.
  25. « Abbaye Saint-Gilbert de Neuffontaines », notice no PA00093268, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. Notice de l'inventaire général du patrimoine culturel IA00063321.