Saint-Aubin-du-Plain

commune française du département des Deux-Sèvres

Saint-Aubin-du-Plain
Saint-Aubin-du-Plain
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Bressuire
Canton Mauléon
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bocage bressuirais
Maire
Mandat
Nicole Cotillon
2014-2020
Code postal 79300
Code commune 79238
Démographie
Population
municipale
550 hab. (2017 en diminution de 3,85 % par rapport à 2012)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 29″ nord, 0° 28′ 29″ ouest
Altitude Min. 93 m
Max. 171 m
Superficie 14,06 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Saint-Aubin-du-Plain
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Saint-Aubin-du-Plain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-du-Plain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-du-Plain

Saint-Aubin-du-Plain est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

La commune, située à 7 km d'Argenton-Château et à 10 km de Bressuire dans le nord des Deux-Sèvres compte environ 500 habitants (les Saint-Aubinais) sur une surface de 1 406 ha.

ÉconomieModifier

- GTLB : groupement de transports et logistique du Bocage - SERGE CAILLON TRANSPORTS.

HistoireModifier

Si Saint-Aubin-du-Plain figure sur un acte d'archives datant de 1278, son nom d'origine ecclésiastique "De plano-campo" (camp plat) vient en effet de sa situation sur le plateau compris entre le Dolo et la Mortève.

Il reste de son passé féodal, le château de Muflet, construit au XIVe siècle et qui subit diverses transformations aux XVIe et XVIIIe siècles. L'église romaine restaurée en 1936 portait encore, à la fin du XIXe siècle des traces de balles tirées en 1794 par les soldats du général Grignon.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1884 1896 Henri Bernier    
1896 1925 Théophile Tatin    
1925 1945 Joseph Puichault    
1945 1971 Pierre Barrault    
1971 1989 Pierre Ganne    
1989 2001 Claude Devaud    
2001 2014 Bernard Ménard   - style="vertical-align: top" 2014 En cours Nicole Cotillon    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Saint-Aubin-du-Plain, cela correspond à 2006, 2011, 2016[1], etc. Les autres dates de « recensements » (2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
264160211352368372339409437
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
453435449467496527540539496
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505523539509456475451490482
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
490427475521527554505561551
2017 - - - - - - - -
550--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Situé à la limite de la commune de Saint-Aubin-du-Plain et de Noirlieu, au milieu de 116 hectares de terres, le château de Muflet est mentionné pour la première fois dans les archives de Saint-Loup en 1378. La construction du donjon (diamètre 10 m et hauteur 25 m), son escalier à vis intérieur et ses nombreuses archères remontent certainement au moins au XIIIe siècle. Le donjon imposant est surmonté d'une guette, encore en bon état, qui permettait de surveiller les quatre points cardinaux. C'est une des très rares encore existante en France. Les nombreuses familles qui ont été successivement propriétaires du château figurent parmi les grands noms de la région (voir les blasons et la liste). Elles ont progressivement rajouté, au XVe et XVIe siècle le corps de logis principal doté d'un grand escalier à vis extérieur et d'un système de défense équipé de nombreuses canonnières comme celles qui ornent une échauguette et une tour ronde. À proximité du château, on trouve un oratoire du XVe à voûte en berceau surmonté d'une croix portant le blason des Brachechien. Cet oratoire a été successivement dédié à saint Éloi puis, plus récemment, à saint Cloud. Le château se trouve au centre d'une grande enceinte carrée dont il reste les écuries, une tour d'angle tronquée et l'entrée de deux ponts levis à flèche (en dur depuis 1773) qui enjambait les douves et qui était surmonté d'un chemin de ronde. La moitié de ces douves est encore en eau, de nos jours. Le château a été racheté en 1998 par une famille de Parisiens qui ont entrepris une restauration respectueuse de ce monument de notre patrimoine. Outre les aménagements intérieurs indispensables pour le rendre habitable, les propriétaires ont entrepris l'édification d'un jardin médiéval dans l'ancien verger du château. Ce château est ouvert au public sur rendez-vous.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 16 avril 2012)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.