Roy Nissany

pilote automobile israélien
Roy Nissany
Description de cette image, également commentée ci-après
Roy Nissany en 2019.
Biographie
Date de naissance (26 ans)
Lieu de naissance Tel-Aviv (Israël)
Nationalité Drapeau : Israël Israélien
Drapeau : France Français
Nationalité sportive Drapeau : Israël Israélien
Site web roynissany.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2010
Qualité Pilote automobile


Roy Nissany (en hébreu, רוי ניסני[1]), né le à Tel-Aviv, en Israël, est un pilote automobile possédant la double nationalité franco-israélienne et pilotant avec une licence israélienne. Il est pilote de réserve de Williams F1 Team en 2020. Il est le fils de Chanoch Nissany, modeste pilote automobile.

BiographieModifier

Karting et débuts en monoplace (2004-2012)Modifier

 
Roy Nissany en 2008.

Fils de Chanoch Nissany, éphémère pilote d'essais Minardi, Roy Nissany baigne dans le sport automobile très tôt et dispute ses premières compétitions en karting en Hongrie en 2004, où travaillait son père. Il court en karting jusqu'en 2009 mais ne remporte aucun titre.

Il fait ses débuts en monoplace en 2010 en Formula Lista Junior et termine 8e du championnat. Il décroche sa première pole position lors de la dernière course de la saison, à Monza.

En 2011, il se dirige en Allemagne et prend part à la saison d'ADAC Formel Masters. Avec l'écurie Mücke Motorsport, il monte sur la 3e marche du podium dès la première course sur le Motorsport Arena Oschersleben, et une deuxième fois sur le Nürburgring. Il se classe 11e du championnat tandis que le titre revient à Pascal Wehrlein. Il poursuit sur sa lancée en 2012 et décroche sa première victoire (qui sera son unique podium) sur le Red Bull Ring. Roy Nissany termine à la 9e place du championnat.

Championnat d'Europe de Formule 3 et premiers pas en Formule 1 (2013-2014)Modifier

 
Roy Nissany en 2014 à Hockenheim.

À 18 ans, Roy Nissany fait ses débuts dans le championnat d'Europe de Formule 3 en 2013, toujours avec l'écurie Mücke Motorsport[2]. Il prend part à toutes les courses du championnat mais ne rentre que quatre fois dans les points, à Silverstone et à Spielberg. Avec onze points, il se classe 22e du championnat.

Il continue avec l'écurie allemande en 2014[3] et améliore ses résultats. Il inscrit des points à cinq reprises et obtient une 6e place sur le Nürburgring comme meilleur résultat. Il se classe 17e du championnat avec 26 points. En fin d'année, Sauber l'invite à participer à des essais sur le circuit Ricardo Tormo à Valence [4]. Il prend le volant de la Sauber C31 de 2012 et dispute 99 tours.

Formula Renault 3.5 Series et Formule V8 3.5 (2015-2017)Modifier

Roy Nissany rejoint ensuite Tech 1 Racing en Formula Renault 3.5 Series en 2015 aux côtés d'Aurélien Panis[5]. Sa première saison est difficile et il ne rentre que cinq fois dans les points, avec toutefois un podium sur le Red Bull Ring. Panis, avec une 5e place comme meilleur résultat, se classe 12e avec 42 points et Nissany est 13e avec 27 points.

Renault Sport arrête l'organisation du championnat en fin d'année et la discipline se nomme désormais Formule V8 3.5. Nissany rejoint Lotus et est associé à l'autrichien René Binder[6]. Il inscrit des points lors des trois premières courses et obtient une 2e place au Hungaroring, avant de subir un double-abandon sur la pluie à Spa-Francorchamps. Sur le circuit Paul-Ricard, il s'élance pour la première fois en pole position et obtient deux autres 2e places, tandis qu'il s'impose lors des deux courses à Silverstone, avec les deux meilleurs tours[7]. À Monza, il s'élance depuis la pole lors des deux courses, signe les deux meilleurs tours, mais ne s'impose que le samedi, et termine 6e le dimanche. Lors de la dernière course de l'année, à Barcelone, il obtient un dernier podium, ce qui lui permet de remonter à la 4e place du classement final, avec 189 points.

Roy Nissany rejoint RP Motorsport en 2017 et monte sur son premier podium de la saison à Silverstone, en finissant 3e lors de la course 2. Il s'impose pour la première fois à Jerez[8], et ne retrouve le podium que lors de l'avant-dernière course de la saison à Bahreïn. Grâce à sa régularité, il se classe 5e du championnat, à égalité de points avec René Binder mais derrière lui au nombre de victoires.

Apparitions en Formule 2 et essais en Formule 1 (depuis 2018)Modifier

 
Roy Nissany en 2018 sur le Red Bull Ring.

En 2018, Roy Nissany rejoint le championnat de Formule 2, au sein de l'écurie Campos Racing[9]. Après une première partie de saison très difficile, il inscrit son premier et unique point de l'année à Spa-Francorchamps. Il est remplacé avant la fin de la saison par Roberto Merhi, à partir de Sotchi[10]. Nissany se classe 22e du championnat tandis que Luca Ghiotto, son équipier, termine 8e.

En fin d'année 2019, après une année loin des circuits, Roy Nissany participe aux essais de Formule 1 pour le compte de Williams F1 Team, et de Formule 2 avec Trident à Yas Marina. Il devient le pilote d'essais officiel de l'équipe britannique pour la saison 2020 de Formule 1, devant participer à trois séances d'essais libres, en parallèle d'un programme en Formule 2 chez Trident[11]. Il domine légèrement son équipier Marino Sato et marque un point dès la première course de l'année en Autriche, puis quatre autres en Belgique. Il termine 19e du championnat avec cinq points. Dans le même temps, comme prévu, Roy Nissany apparaît à trois reprises en essais libres au volant de la Williams FW43, lors des Grands Prix d'Espagne, d'Italie et de Bahreïn.

CarrièreModifier

Résultats en monoplaceModifier

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2010 Formula Lista Junior   Daltec Racing 12 0 1 1 0 43 8e
2011 ADAC Formel Masters   Mücke Motorsport 24 0 0 0 2 81 11e
2012 ADAC Formel Masters 23 1 0 0 1 98 9e
2013 Championnat d'Europe de Formule 3   Mücke Motorsport 30 0 0 0 0 11 22e
2014 Championnat d'Europe de Formule 3   Mücke Motorsport 33 0 0 0 0 26 17e
2015 Formula Renault 3.5 Series   Tech 1 Racing 17 0 0 0 1 27 13e
2016 Formule V8 3.5   Lotus 18 3 3 5 5 189 4e
2017 Formule V8 3.5   RP Motorsport 18 1 0 2 6 201 5e
2018 Formule 2   Campos Vexatec Racing 20 0 0 0 0 1 22e
2020 Formule 2   Trident 24 0 0 2 0 5 19e
Formule 1   Williams Pilote d'essais
2021 Formule 3 asiatique   Hitech Grand Prix 15 0 0 0 2 99 5e
Formule 2   DAMS 12 0 0 0 1 12 15e
Formule 1   Williams Pilote d'essais

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Transcrit en anglais Roy Nissany.
  2. Guillaume Renard, « F3 Europe – Roy Nissany promu chez Mücke », sur chequeredflags.fr, (consulté le 2 janvier 2017)
  3. Vicent Lalanne-Sicaud, « F3 - Nissany reste chez Mücke », sur news.sportauto.fr, (consulté le 16 octobre 2016)
  4. « Adderly Fong et Roy Nissany en essais avec Sauber », sur autohebdo.fr, (consulté le 16 octobre 2016)
  5. « FR3.5 ? Roy Nissany fera ses débuts avec Tech 1 Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 16 octobre 2016)
  6. Benjamin Vinel, « Lotus recrute Binder et Nissany pour une "grande année" 2016 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 16 octobre 2016)
  7. Benjamin Vinel, « Le point F3.5 - Nissany double vainqueur à Silverstone », sur motorsport.com, (consulté le 16 octobre 2016)
  8. Nina Rochette, « F V8 3.5 - Roy Nissany s’impose à Jerez », sur autohebdo.fr, (consulté le 3 septembre 2017)
  9. Jacques-Armand Dupuis, « Roy Nissany s’engage avec Campos », sur autohebdo.fr, (consulté le 12 mai 2018)
  10. « Merhi de retour avec Campos Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 25 septembre 2018)
  11. Basile Davoine, « Nissany roulera en essais libres avec Williams », sur motorsport.com, (consulté le 15 janvier 2020)

Lien externeModifier