Route nationale 24 (Algérie)

route nationale en Algérie
(Redirigé depuis Route de Béjaïa)

Route nationale 24
N 24
Image illustrative de l’article Route nationale 24 (Algérie)
La RN 24 à Béjaïa
Autres dénominations La route de Béjaïa
Caractéristiques
Longueur 222,3 km
Direction ouest/est
Extrémité est Béjaïa
Intersections N5 à Alger
N11 à Mohammadia
N11 à Bordj El Kiffan
N5 à Réghaïa
N5A à Corso
N68 à Djinet
N25 à Dellys
N71 à Afir
N72 à Tigzirt
N73 à Azeffoun.
Extrémité ouest Alger
Villes principales Alger
Mohammadia
Bordj El Kiffan
Bordj El Bahri
Aïn Taya
Harraoua
Réghaïa
Boudouaou El Bahri
Corso
Boumerdès
Thénia
Zemmouri
Leghata
Djinet
Sidi Daoud
Dellys
Afir
Mizrana
Tigzirt
Iflissen
Azeffoun
Aït Chafâa
Beni Ksila
Toudja
Béjaïa
Réseau route nationale

La Route nationale 24 (RN24), aussi appelée Route de Béjaïa, est une route nationale algérienne reliant Alger à Béjaïa en traversant les wilayas de Boumerdès et de Tizi Ouzou. Ce fut pendant très longtemps un des axes principaux entre la capitale et l'est du pays et une des routes les plus fréquentées jusqu'à l'ouverture de l'autoroute Est-Ouest.

PaysageModifier

La RN24 emprunte le chemin côtier historique entre Alger et la Kabylie à travers les wilayas de Boumerdès et Tizi Ouzou pour enfin atteindre Béjaïa.

HistoriqueModifier

C'est au XIXe siècle qu'a été entamée la reconstruction et l'élargissement de la route terrestre RN24 reliant Alger à Béjaïa par le littoral méditerranéen.

En 1872, le tronçon de la RN24 entre Dellys et Tigzirt était en cours de construction, et des propositions avaient été faites pour l'achèvement de cette route littorale vers Béjaïa[1].

Le , le gouverneur général de l'Algérie classe la route d'Alger à Bougie dans le réseau des routes nationales[2].

Dès 2006, le Ministère des Travaux Publics avait préparé un dossier complet sur le projet de dédoublement de la route nationale RN24, qui a été ensuite confié à l'ETRHB Haddad.

Après le lancement des travaux de ce dédoublement au niveau de la wilaya d'Alger, les travaux avaient moyennement avancé en 2008[3].

Dès 2010, ces travaux au niveau de la wilaya d'Alger avaient nettement progressé[4].

Ce projet de dédoublement a été inscrit en 2011 au profit de la wilaya de Boumerdès, et les travaux ont été lancés à la fin de l'année 2012[5].

Les travaux avaient atteint en 2014 le tronçon de la RN24 au niveau de la commune de Thénia[6].

ParcoursModifier

La RN24 parcourt de l'ouest vers l'est 24 communes réparties sur le littoral méditerranéen des 4 wilayas respectives d'Alger, de Boumerdès, de Tizi Ouzou et de Béjaïa sur une distance de 222,3 km.

Wilaya d'AlgerModifier

La RN24 parcourt la wilaya d'Alger sur une distance de 22,7 km.

Ce sont respectivement les 6 communes suivantes, de l'ouest vers l'est, qui sont ainsi parcourue par cette voie terrestre névralgique:

  1. Mohammadia
  2. Bordj El Kiffan
  3. Bordj El Bahri
  4. Aïn Taya
  5. Harraoua
  6. Réghaïa

Wilaya de BoumerdèsModifier

La RN24 parcourt la wilaya de Boumerdès sur une distance de 83 km.

Ce sont respectivement les 10 communes suivantes, de l'ouest vers l'est, qui sont ainsi parcourue par cette voie terrestre névralgique:

  1. Boudouaou El Bahri
  2. Corso
  3. Boumerdès
  4. Thénia
  5. Zemmouri
  6. Leghata
  7. Djinet
  8. Sidi Daoud
  9. Dellys
  10. Afir

Wilaya de Tizi OuzouModifier

La RN24 parcourt la wilaya de Tizi Ouzou sur une distance de 62 km.

Ce sont respectivement les 5 communes suivantes, de l'ouest vers l'est, qui sont ainsi parcourue par cette voie terrestre névralgique:

  1. Mizrana
  2. Tigzirt
  3. Iflissen
  4. Azeffoun
  5. Aït Chafâa

Wilaya de BéjaïaModifier

La RN24 parcourt la wilaya de Béjaïa sur une distance de 54,6 km.

Ce sont respectivement les 3 communes suivantes, de l'ouest vers l'est, qui sont ainsi parcourue par cette voie terrestre névralgique:

  1. Beni Ksila
  2. Toudja
  3. Béjaïa

RéférencesModifier

  1. Sainte-Marie, Alain, « Centres de colonisation en Kabylie : une tentative avortée : Azeffoun 1872- 1877 », Cahiers de la Méditerranée, Persée - Portail des revues scientifiques en SHS, vol. 14, no 1,‎ , p. 21–39 (DOI 10.3406/camed.1977.1427, lire en ligne, consulté le 6 août 2020).
  2. Délibérations du Conseil Général de Constantine, Octobre 1929
  3. « Dédoublement de la RN 24 », sur Djazairess (consulté le 6 août 2020).
  4. « Dédoublement de la RN 24 : Contraintes pour la concrétisation du projet », sur Djazairess (consulté le 6 août 2020).
  5. « Algérie 1 / Actualités, informations politiques et économiques finance algériennes en direct », sur algerie1.com (consulté le 6 août 2020).
  6. http://www.mtp.gov.dz/fr/permalink/5676.html

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Alain Sainte-Marie, Centres de colonisation en Kabylie : une tentative avortée : Azeffoun 1872-1877, vol. 14, t. 1, Nice, France, coll. « Cahiers de la Méditerranée », , 19 p. (lire en ligne), page 23

Articles connexesModifier