Dellys

ville en Algérie

Dellys
(ar) دلس
Dellys
Vue générale de Dellys
Noms
Nom arabe دلس
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Boumerdès
Daïra Dellys
Code postal 35100
Code ONS 3528
Démographie
Population 32 954 hab. (2008[1])
Densité 651 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 54′ 48″ nord, 3° 54′ 51″ est
Superficie 50,6 km2
Localisation
Localisation de Dellys
Localisation de Dellys
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Dellys
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Dellys
Liens
Site de la commune http://www.communedellys.dz

Dellys:; en arabe algérien: دلس) est une commune algérienne située dans la wilaya de Boumerdès en Grande Kabylie, dans la daïra de Dellys. Elle se trouve à 50 km de Boumerdes, chef-lieu de la wilaya, à 45 km de Tizi Ouzou et à 100 km environ de la capitale Alger. Elle est le chef-lieu de la daïra homonyme. La ville est connue pour être celle de la sainte catholique Marcienne de Dellys, qui combattit les idoles à l'époque romaine.

GéographieModifier

Dellys est une ville côtière sur le littoral nord algérien, est un chef-lieu de commune situé à 51 km de la ville de Boumerdes, chef-lieu de wilaya. Sa superficie est de 50,6 km2 à travers lesquels est disséminée une population de 29 492 habitants (RGPH de 2008).

SituationModifier

Communes limitrophes de Dellys
Mer Méditerranée, Sidi Daoud Mer Méditerranée Mer Méditerranée, Afir
Sidi Daoud   Afir
Sidi Daoud, Ben Choud Ben Choud, Baghlia Afir

Relief, géologie, hydrographieModifier

La commune est traversée par plusieurs par l'oued tizza.

TransportsModifier

Trois destinations existent : Dellys Alger; Dellys Boumerdes et Dellys Tizi Ouzou.

La commune de Dellys est desservie par une seule route nationale:

Lieux-dits, quartiers et hameauxModifier

Outre son chef-lieu Dellys-ville, la daira de Dellys est composée des localités suivantes :

  • Ain Salem
  • Takdamt
  • El Madjni
  • Ladjena
  • Bordje Fnare
  • Beni Azeroual
  • Asouaf
  • Touhabet
  • Voukmach
  • Vouafia
  • Levrarath
  • Voumedas
  • Ait Amara
  • Tizeghouine
  • Darravah
  • Chegga
  • Mezoudj
  • Houasna
  • Azrou
  • Afir, Amadhi
  • Thissira
  • Ifri Tamarth
  • Ivehlal
  • Thala Ayache
  • Thala Arousse
  • El Marssa Tofaha

HistoireModifier

On l'a identifié avec l'antique Rusucurru (Rusuccuro ou Rusucurum, en grec Pουσουκκόρου) en compétition avec Tigzirt.

Dellys, ville millénaire, demeure un témoin de plusieurs civilisations qui se sont succédé en Algérie. Dellys a été numide, romaine, ottomane, française, puis après l’indépendance, algérienne comme toutes les villes du pays, en 1962. Tideles à l’origine, Rusuccuru du temps des carthaginois, Adyma à l’ère romaine et Dellys aujourd’hui.

Le quartier de la casbah reflète clairement ce brassage avec ses styles urbanistiques. La casbah de Dellys, fondée en 1068, serait la plus ancienne des villes algériennes. En 1844, lors de l’occupation française, ce quartier, comme toute l’agglomération d’ailleurs, a été coupé en deux par la route nationale 24. beaucoup de traces sont présentes.

Après le séisme du 21 mai 2003, qui avait dévasté toute la région de Boumerdès et ses périphéries immédiates ou éloignées, Dellys n’est évidemment pas épargnée au point que tout ce site, classé patrimoine mondial, est réduit quasiment en ruines. Ce n’est qu’à la fin de l’année 2007 qu’un décret portant sur la création et la définition de la zone protégée de la casbah de Dellys a été émis.

Les travaux de restauration du site ont débuté, précisément en janvier 2008 officiellement seulement. En 2015, les travaux n'avaient toujours pas commencé.

DémographieModifier

En 2008, la ville comptait 32 954 habitants.

Administration et politiqueModifier

Maires de 1874 à 1962Modifier

Liste des maires de Dellys avant l'indépendance de l'Algérie le 05 juillet 1962:

Maires de Dellys de 1874 à 1962
Prénoms et Noms Début du Mandat Fin du Mandat
1er Christian Orlandi[2] 10 décembre 1919
2e Paul Zamouth[3] 08 mai 1925

Présidents d'APC après 1962Modifier

Liste des maires successifs[4].
Période Identité Étiquette Qualité
2007 en cours Rabah Zerouali    
Les données manquantes sont à compléter.

Sous le coup de poursuites judiciaires, le président de l'Assemblée populaire communale est suspendu de ses fonctions à titre conservatoire le 8 mars 2020[5].

SantéModifier

L'hôpital de Dellys[6] est la structure principale de santé dans la commune de Dellys.

Cet établissement public hospitalier (E.P.H.) de Dellys a une capacité technique de 150 lits ainsi qu'une capacité organisée de 162 lits répartis de la manière suivante:

Services médicauxModifier

Personnel médicalModifier

Personnel paramédicalModifier

Établissements affiliésModifier

  • Hôpital (E.P.H.).
  • Polyclinique de Dellys.
  • Centre de santé de Dellys.
  • Salle de soins de la Nouvelle Ville.
  • Salle de soins de la Cité El medjni.
  • Salle de soins de Takdempt.
  • Salle de soins de Azerou.

ÉconomieModifier

 
Pêcheur à Dellys.

Le port de Dellys, réalisé en 1925, connaît aujourd’hui une saturation quasi totale en navires accostant à son niveau. Pour remédier à cette situation, les responsables du secteur ont décidé de le réaménager. En effet, outre les travaux de confortement réalisés après le séisme de 2003, une opération de dragage pour corriger son plan d’eau a été lancée. Sa flotte est composée de 11 chalutiers, 32 sardiniers et 150 petits métiers.

Le port de Dellys a une capacité d’accueil globale de 100 embarcations de pêche.

PatrimoineModifier

 
Kasbah de Dellys

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Wilaya de Boumerdès : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Jean de Crescenzo, Chroniques tizi-ouziennes et regionales, 1914-1928, , 482 p. (ISBN 978-2-9525841-1-1, lire en ligne), p. 111.
  3. Jean de Crescenzo, Chroniques tizi-ouziennes et regionales, 1914-1928, , 482 p. (ISBN 978-2-9525841-1-1, lire en ligne), p. 313.
  4. Liste des maires et présidents de l'assemblée populaire communale successifs sur le site officiel de la commune. Consulté le 11/03/2011.
  5. Boumerdès : Suspension conservatoire des P/APC de Chaâbet El-Ameur et Dellys, elmoudjahid.com, 9 mars 2020.
  6. http://www.communedellys.dz/article.php?code=123

Liens externesModifier