Zemmouri (Boumerdès)

Zemmouri
Zemmouri (Boumerdès)
Vue aérienne de Zemmouri et son hippodrome en 2012
Noms
Nom arabe زموري
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Boumerdès
Daïra Bordj Menaiel
Code postal 35012[1]
Code ONS 3511
Démographie
Population 26 408 hab. (2008[2])
Géographie
Coordonnées 36° 47′ 00″ nord, 3° 36′ 00″ est
Localisation
Localisation de Zemmouri
Localisation de Zemmouri
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Zemmouri
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Zemmouri

Zemmouri (زموري en arabe ; Courbet[3] pendant la colonisation française) est une ville côtière chef-lieu de commune de même nom dans la wilaya de Boumerdès en Algérie, dans la daïra de Bordj Ménaïel.

Zemmouri El Bahri (Courbet-Marine) est un important port de pêche de la côte algéroise.

GéographieModifier

 
Zemmouri El Bahri (port)

Zemmouri une petite ville côtière est située au bord de la mer Méditerranée, à l'est d'Alger.

RoutesModifier

La commune de Zemmouri est desservie par plusieurs routes nationales:

HistoireModifier

Époque coloniale françaiseModifier

En 1883, une pétition d’une notable fraction des habitants de Zemmouri, demandait que le territoire de la colonie soit érigé en commune distincte de la commune de Si Mustapha (Blad Guitoun).

Le , le conseil municipal de Si Mustapha (Blad Guitoun) proposa d’ériger Zemmouri en commune et donna au centre le nom de Courbet en hommage aux services rendus l’amiral Amédée Courbet (1827-1885), pendant l’expédition du Tonkin.

Cette décision fut approuvée par le décret présidentiel du 07 .

Zemmouri devint ainsi Courbet, une commune à part entière, ne dépendant plus de Si Mustapha (Blad Guitoun), qui avait pris entre-temps le nom du président Félix Faure, avec à sa tête, un maire, le premier élu fut Ferdinand Moullet, qui remplaça l’adjoint spécial M. Réal, et un conseil municipal composé de 5 conseillers européens et 5 conseillers Indigènes.

Maires de 1886 à 1962Modifier

Liste des maires de Zemmouri avant l'indépendance de l'Algérie le 05 :

Maires de Zemmouri (Ancienne: Courbet-Zemouri-Zaatra) de 1886 à 1962
Prénoms et Noms Début du Mandat Fin du Mandat
1er Ferdinand Moullet[4] 07
2e
3e
4e Charles Ehrenpfort[5] 1900[4]
5e

Époque de l'Algérie indépendanteModifier

Affaires judiciairesModifier

Début , le maire de la ville, poursuivi dans des affaires de corruption concernant la gestion des marchés publics, est suspendu de ses fonctions par le wali[6].

DémographieModifier

Depuis la création de la commune de Zemmouri en 1874, le total de sa population n'a cessé de croître.

Son total de population est passé de 2 357 habitants en 1900 à plus de 2 848 en 1908[4].

Recensement de la population de Zemmouri
Année du recensement Algériens Européens Population totale
1er 1900 2 000 357 2 357
2e 1908 2 389 459 2 848

ReligionModifier

MosquéesModifier

La commune de Zemmouri abrite plusieurs mosquées. Ces mosquées sont administrées par la Direction locale de Boumerdès sous la tutelle du Ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

ZaouïasModifier

Cimetières musulmansModifier

Forêt du SahelModifier

La forêt de Zemmouri abrite un écosystème dunal unique en Algérie. Ce patrimoine écologique, appelé « forêt du Sahel », recèle une faune caractéristique des lieux, ainsi qu'une flore distinguée[7]. Une immense nappe phréatique est seulement à 4 mètres de profondeur dans ce site qu'est la forêt de Zemmouri El Bahri.

La superficie de ce bois d'environ 1 000 hectares abrite l'hippodrome de Zemmouri, un village de 295 bungalows érigés par l'EPLF, une dizaine de kiosques, cafés et restaurants du parc aménagé, et quelques centres de colonies de vacances[8].

La forêt du Sahel est menacée par le défrichement sauvage et la transformation de sa superficie en terres agricoles et en carrés maraîchers.

PêcheModifier

Le port de Zemmouri El Bahri a une capacité d’accueil globale de 200 embarcations de pêche.

Secteur de la pêche autour de Thénia des Béni Aïcha
Années Nombre de plages d'échouage Nombre de ports Nombre total d'embarcations de pêche Port de Zemmouri El Bahri (embarcations) Port de Dellys (embarcations) Port de Cap Djinet (embarcations)
1er 2008-2014 9 3 409 200 100 109

En 2011, le secteur de la pêche autour du Col des Béni Aïcha comptait plus de 4.000 marins et artisans immatriculés, parmi lesquels 3.700 marins pêcheurs, les autres étaient des artisans spécialisés dans les métiers de la pêche et de la mer[9].

Secteur de la pêche autour de Thénia des Béni Aïcha
Année Marins immatriculés
1er 2008-2011 4 000
2e 2012 3 900
3e 2013 3 500[10]
4e 2014 3 700

La côte de la Basse Kabylie avait enregistré son plus bas niveau de production piscicole en 2010 avec une prise de 6 500 tonnes, au moment où l’année 2009 avait enregistré une production de 10 000 tonnes de poissons.

À rappeler que les prises de poissons avaient fluctué de 2001 à 2008 entre 10 000 et 15 000 tonnes par an.

Production piscicole (en tonnes) autour de Thénia des Béni Aïcha
Année Production de poissons Port de Zemmouri El Bahri (tonnes) Port de Dellys (tonnes) Port de Cap Djinet (tonnes) Ports d'échouage (tonnes)
1er 2001-2007 Entre 10 000 et 15 000
2e 2008 11 000
3e 2009 13 000[11] 6 500 5 600 110 790
4e 2010 6 500[12]
5e 2011 10 000
6e 2012 11 000[13]
7e 2013 7 600[14]
8e 2014 En cours En cours En cours En cours En cours

Notes et référencesModifier