Richard Davalos

acteur américain
Richard Davalos
Description de cette image, également commentée ci-après
Dans la série Bonanza (épisode The Trail Gang, 1960)
Surnom Dick
Naissance
New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 85 ans)
Burbank, États-Unis
Profession Acteur
Films notables À l'est d'Éden
Luke la main froide
De l'or pour les braves
La Foire des ténèbres
Séries notables Perry Mason
Sur la piste des Cheyennes
Arabesque

Richard Davalos (souvent crédité Dick Davalos) est un acteur américain, d'origine espagnole, né le à New York et mort le à Burbank en Californie[1].

BiographieModifier

Au cinéma, Richard Davalos contribue à seulement seize films américains à ce jour. Le premier est À l'est d'Éden d'Elia Kazan, avec James Dean et Julie Harris, sorti en 1955. Le dernier est Ninja Cheerleaders, avec George Takei et Michael Paré, sorti en 2008.

Entretemps, il apparaît notamment dans Luke la main froide de Stuart Rosenberg (1967, avec Paul Newman et George Kennedy), De l'or pour les braves de Brian G. Hutton (1970, avec Clint Eastwood, Telly Savalas et Donald Sutherland), ou encore La Foire des ténèbres de Jack Clayton (1983, avec Jason Robards et Jonathan Pryce).

À la télévision, entre 1953 et 1990, il contribue à deux téléfilms, un feuilleton (La Conquête de l'Ouest en 1979, un épisode), et trente-quatre séries, dont Perry Mason (deux épisodes, 1962-1964), Sur la piste des Cheyennes (1976, deux épisodes), et enfin Arabesque (1990, un épisode, sa dernière prestation au petit écran).

Au théâtre, en début de carrière, Richard Davalos joue à Broadway (New York) dans deux pièces d'Arthur Miller, Vu du pont et Souvenir de deux lundis (en), mises en scène par Martin Ritt et représentées de à , aux côtés (entre autres) de Van Heflin et J. Carrol Naish. Son rôle dans la première lui permet de gagner en 1956 un Theatre World Award.

Il est le père d'Elyssa Davalos (née en 1959) et le grand-père d'Alexa Davalos (née en 1982), toutes deux actrices.

Une photo de lui, prise sur le tournage d’À l'est d’Éden, a été utilisée par le groupe britannique The Smiths pour la pochette de son dernier album, Strangeways, here we come.

FilmographieModifier

Au cinéma (intégrale)Modifier

 
Avec James Dean (à d.), dans À l'est d'Éden (1955)

À la télévision (sélection)Modifier

(séries, sauf mention contraire)

Théâtre (à Broadway)Modifier

RécompenseModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier