Jonathan Pryce

acteur et chanteur britannique

John Price, dit Jonathan Pryce (prononcé en anglais : /ˈd͡ʒɒnəθən pɹaɪs/)[1], est un acteur britannique, né le dans le Flintshire (pays de Galles). Diplômé de la Royal Academy of Dramatic Art, il est actif à la fois au théâtre, au cinéma et à la télévision.

Jonathan Pryce
Description de cette image, également commentée ci-après
Jonathan Pryce au Festival de Cannes 2018.
Nom de naissance John Price
Naissance (75 ans)
Flintshire, Pays de Galles (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur et chanteur
Films notables Brazil
Demain ne meurt jamais
Pirates des Caraïbes (saga)
Les Deux Papes
Séries notables Game of Thrones

Il est rendu célèbre grâce à son rôle de Sam Lowry dans Brazil de Terry Gilliam en 1985, cinéaste avec lequel il collabore sur divers projets étalés sur près de trente-cinq ans : Les Aventures du baron de Münchhausen en 1988, Les Frères Grimm en 2005, et L'Homme qui tua Don Quichotte en 2018.

Par la suite, il incarne notamment le magnat milliardaire Elliot Carver dans Demain ne meurt jamais en 1997, méchant opposé à James Bond, puis Weatherby Swann, gouverneur de Port Royal, dans les trois premiers films de la saga Pirates des Caraïbes entre 2003 et 2007.

Interprète du Grand Moineau dans la série Game of Thrones de 2015 à 2016, il enchaine les rôles à la télévision à partir du milieu des années 2010, apparaissant notamment dans Wolf Hall en 2015, Taboo en 2017, ou encore Tales from the Loop en 2020.

En 2019, son interprétation du cardinal Jorge Mario Bergoglio, futur pape François, face à Anthony Hopkins dans Les Deux Papes de Fernando Meirelles lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur en 2020. Il est annoncé pour incarner le prince Philip dans les cinquième et sixième saisons de la série The Crown, succédant ainsi à Matt Smith et Tobias Menzies.

Il est fait commandeur de l'ordre de l'Empire britannique par la reine Élisabeth II en 2009, pour services aux arts dramatiques, puis anobli en 2021.

BiographieModifier

Études et débutsModifier

Natif de Carmel, village situé non loin au nord-ouest de Holywell, au pays de Galles, il commence ses études à l'université de Liverpool. Ses talents impressionnent les professeurs qui le recommandent pour une bourse à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres, où il reste cinq ans. Ayant décroché son diplôme, il est engagé au Everyman Theatre de Liverpool, où il devient directeur artistique. Il travaille avec diverses troupes de théâtre, dont la Royal Shakespeare Company. Doomwatch, une série télévisée de 1972, lui permet de décrocher ses premiers rôles : il débute ainsi au grand écran dans Le Voyage des damnés en 1976.

Révélation au grand publicModifier

Il tourne alors plusieurs films, mais il s'agit du rôle de Sam Lowry, doux rêveur pathétique dans Brazil, réalisé par l'ancien Monty Python Terry Gilliam, qui lui apporte la notoriété en 1985. Après la sortie du film de Gilliam, Jonathan Pryce interprète Accidental Death of an Anarchist à Broadway, puis retourne en Angleterre pour jouer dans Le Docteur et les Assassins de Freddie Francis.

 
Jonathan Pryce à New York en 2016.

En 1988, Pryce retrouve Terry Gilliam dans Les Aventures du baron de Münchhausen. Durant les années 1990, il enchaîne les rôles comme dans Glengarry (1992) ou encore D'une femme à l'autre (1993) avec Carole Bouquet et Christopher Walken. Il tournera alors sous la direction de Martin Scorsese dans Le Temps de l'innocence (1993). En 1995, le prix d'interprétation masculine à Cannes pour son rôle dans Carrington vient couronner sa carrière. En 1996, il se trouve au côté de Madonna dans le film musical Evita d'Alan Parker. Jonathan Pryce s'illustre dans des registres variés, le public le retrouvant en magnat des médias immoral et mégalomane dans Demain ne meurt jamais, avec Pierce Brosnan (1996). Il poursuit sa carrière avec Ronin (1998) et Stigmata (1999). Après Annie-Mary à la folie ! en 2001, il revient en 2002 avec Amours suspectes de P. J. Hogan.

L'année suivante, il interprète deux rôles aux registres diamétralement opposés, dans le film d'aventure Pirates des Caraïbes, la malédiction du Black Pearl et dans la comédie romantique Ce dont rêvent les filles. En 2005, il retrouve pour la troisième fois Terry Gilliam pour le film fantastique Les Frères Grimm. En 2015, il incarne le Grand Le Grand Moineau dans les cinquième et sixième saisons de la série Game of Thrones, diffusée sur HBO. Il retrouve Terry Gilliam à nouveau en 2018 pour L'Homme qui tua Don Quichotte, dans lequel il interprète le rôle-titre. Après de longs atermoiements, le film est projeté lors de la soirée de clôture du 71e Festival de Cannes[2].

Au théâtre, il continue à interpréter de grands classiques, avec une prédilection pour Shakespeare, mais aussi des auteurs contemporains comme David Mamet ou Florian Zeller. En 2019, il joue le pape François dans Les Deux Papes. Ce rôle lui vaut sa première nomination aux Oscars du cinéma, dans la catégorie de l'Oscar du meilleur acteur, au cours de la 92e cérémonie des Oscars qui se tient le à Los Angeles.

ThéâtreModifier

Filmographie sélectiveModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Jeux vidéoModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voix francophonesModifier

En version française, Jonathan Pryce est doublé à titre exceptionnel entre 1983 et 1999 par Jean-Pierre Dorat dans La Foire des ténèbres, Pierre Vernier dans Brazil, Marcel Guido dans Nuit de noces chez les fantômes, Hervé Bellon dans Man on Fire, Mario Santini dans Le Temps de l'innocence, Pierre Dourlens dans Ronin et Georges Claisse dans Stigmata.

Le doublant en 1988 dans Les Aventures du baron de Münchhausen, puis en 1997 dans Demain ne meurt jamais, Jean-Luc Kayser devient la voix régulière de Jonathan Pryce à partir du début des années 2000, le doublant notamment dans L'Affaire du collier, Amours suspectes et la trilogie Pirates des Caraïbes. Par la suite, il le retrouve dans De-Lovely, Les Frères Grimm, Jeux de dupes, les films G.I. Joe, La Femme au tableau, The Wife, L'Homme qui tua Don Quichotte ou encore Les Deux Papes.

En parallèle, il est doublé à deux reprises par Philippe Ariotti dans Game of Thrones et Le Couteau par la lame ainsi qu'à titre exceptionnel par Michel Derville dans Histoires enchantées, Didier Flamand dans Oh My God ![3], Olivier Hémon dans The Salvation, Michel Favory dans Wolf Hall et Patrick Raynal dans Taboo.

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais britannique retranscrite selon la norme API.
  2. Florent Dommange, « Festival de Cannes : la nouvelle bataille de "Don Quichotte" », sur Profession Spectacle, (consulté le )
  3. « Fiche de doublage VF du film Oh My God ! » sur Alterego75.fr, consulté le 15 juin 2013

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :