Raphael (chanteur espagnol)

chanteur et acteur espagnol

Miguel Rafael Martos Sánchez, né le à Linares, connu sous le nom d'artiste Raphael, est un chanteur et acteur espagnol. Il est reconnu internationalement pour sa manière d’interprète. Il a enregistré plus de 60 albums de studio et a joué dans plusieurs films.

Raphael
Image dans Infobox.
Raphael en concert, en décembre 2009.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
LinaresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Miguel Rafael Martos SánchezVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
RaphaelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Natalia Figueroa (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Agustín de Figueroa (d) (beau-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Labels
EMI Latin (d), EMIVoir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Site web
Distinctions
Discographie
Discographie de Raphael (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

En 2005, il reçoit la médaille d'or du mérite des beaux-arts par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[1].

BiographieModifier

Miguel Rafael Martos Sánchez (né le 5 mai 1943) est un chanteur et acteur espagnol. Plus connu pour être l'un des précurseurs de la ballade romantique en Espagne et dans les pays hispanophones. Son décollage en tant que star de la musique a eu lieu au début des années 1960. Parmi ses chansons les plus célèbres de cette période figurent Yo no tengo a nadie, Poco a poco, Al ponerse el sol[2], «Yo soy aquel[3]», « Hablemos del amor[4] », sa version de « Mi gran noche [5]», «Cierro mis ojos», «Digan lo que digan[6]», « La Sandunga [7]» et « La Llorona [8]», ces dernières chansons d’origine mexicaine.  

Raphaël a exprimé dans une interview réalisée par la Société espagnole de radio et de télévision RTVE que les artistes qui ont directement influencé son style étaient Pedro Infante (acteur),Elvis Presley , Carlos Gardel, Manolo, Luisa Ortega, Fosforito et Adriano Celentano, à qui il les écoutait très souvent pendant son enfance et son adolescence, en même temps qu’il a déclaré qu’il écoutait aussi Édith Piaf et Juanita Reina.  

En 1966, il a tourné son premier film en tant que protagoniste : Cuando tú no estás suivi dans les années successives de sept autres films, tous avec un grand succès au box-office dans le monde entier, y compris en Russie, Ukraine et au Japon.

En 1966 et 1967, il a représenté l’Espagne au Concours Eurovision de la chanson avec les chansons Yo soy aquél et Hablemos del amor, occupant respectivement les 7e et 6e places, ce qui fait de lui un artiste renommée internationale, commençant une interminable série de tournées, chantant dans les théâtres et salles les plus importants du monde, comme l’Olympia à Paris et le Madison Square Garden.

Le 25 octobre 1970, il se produit au célèbre Ed Sullivan Show, diffusé à New York, chantant en direct en français, anglais et italien, et gagnant un impact majeur, au point qu’il apparaît à nouveau dans l’émission quelques mois plus tard. En 1982, il reçoit un disque d'uranium pour avoir vendu plus de 50 millions de disques au cours de sa carrière musicale, le seul prix au monde également décerné à Michael Jackson et Queen.

Au cours de ces années, il enregistre d'autres chansons qui deviendront célèbres des deux côtés de l'océan : "Qué sabe nadie", "En carne viva (es)" et "Como yo te amo (es)”. En 1992, il connaît un formidable succès avec la chanson au rythme latin "Escándalo", composée par Willy Chirino.

Tout au long de sa carrière, Raphaël a enregistré des duos avec plusieurs stars internationales, telles que Raffaella Carrà, Tom Jones, Charles Aznavour, Albert Hammond, Patti LaBelle, Rita Pavone, Paul Anka et même avec l’actrice Gina Lollobrigida, ainsi qu’avec plusieurs des plus grandes figures hispaniques de plusieurs générations : Julio Iglesias, Celia Cruz, Rocío Jurado, Monica Naranjo et Gloria Trevi entre autres.

Depuis plus de 40 ans, il interprète des chansons composées par Manuel Alejandro, également espagnol, qui a été le compositeur de Raphaël dans plusieurs de ses albums. Il interprète également dans ses concerts des chansons de l'auteur-compositeur-interprète José Luis Perales :"¿Y cómo es él ?", "Yo sigo siendo aquel" et "Frente al espejo".

Actuellement, Raphaël est considéré comme l’un des chanteurs les plus actifs de ce que l’on appelle les “divos de la ballade romantique (es)”, effectuant des tournées dans toute l’Amérique et l’Europe, transmettant pour 60 ans de carrière artistique, un répertoire plein de nouveauté, ce qui explique que ses anciennes chansons soient réenregistrées, remasterisées avec des sons modernes plus proches de la jeunesse d’aujourd’hui.

Biographie et carrière artistiqueModifier

EnfanceModifier

Miguel Rafael Martos Sánchez est né le 5 mai 1943 à Linares, Jaén, fils de Francisco Martos Bustos et Rafaela Sánchez Martínez. Avec sa famille, il a déménagé à Madrid à l'âge de neuf mois et a commencé sa carrière de chanteur à l'âge de trois ans, sous le nom de "Ruiseñor de Linares", "El Niño de Linares" y "El Divo de Linares". Un an plus tard, il rejoint une chorale d'enfants et, à l'âge de neuf ans, il est reconnu comme la meilleure voix d'enfants d'Europe au Festival de Salzbourg, en Autriche.

Premiers SuccèsModifier

À l'âge de 16 ans, Raphael a commencé sa carrière professionnelle en tant que chanteur chez Philips Records. Pour se distinguer, il a adopté l'orthographe "PH" du nom de l'entreprise, d'où son surnom de "Raphaël". Ses premiers singles étaient "Te voy a contar mi vida" et "A pesar de todo", entre autres. Son expérience en tant que choriste a été la motivation qui a forgé la voix de Raphael, décrite comme profonde et grave. Depuis ses débuts, Raphaël est célèbre pour ses gesticulations dans tous ses spectacles. En 1962, il a remporté trois premiers prix au Festival international de la chanson de Benidorm avec les chansons "Llevan", "Inmensidad" et "Tu conciencia". Après avoir été brièvement lié à Barclay Record Label, il a signé un contrat avec le label Hispavox, où il a entamé une longue relation artistique avec le directeur du label et futur orchestrateur Waldo de los Ríos et le chanteur-compositeur espagnol Manuel Alejandro. Sa consécration comme autre chose qu'une "étoile prometteuse" a lieu le 3 novembre 1965, lorsqu'il donne, à 22 ans à peine, un concert solo au Teatro de la Zarzuela de Madrid, Un cas rare à une époque où les spectacles de musique pop ou légère étaient collectifs, réunissant plusieurs solistes et groupes. En 1966 et 1967, il a représenté l'Espagne aux XIe et XIIe festivals de l'Eurovision avec les chansons "Yo soy aquél" (au Luxembourg) et "Hablemos del amor" (à Vienne, en Autriche) respectivement, où il est arrivé septième et sixième. Même si il n'a pas gagné, c'est la meilleure position obtenue par l'Espagne à cette époque. Grâce à ce succès, sa carrière n'a pas stagné et il a acquis une reconnaissance internationale. Ses tournées mondiales l'ont mené en Europe, en Amérique latine, aux États-Unis, en Union soviétique et au Japon. Parmi ses chansons de l'époque, citons "Cuando tú no estás", "Mi gran noche", "Digan lo que digan", "Tema de amor", "Cierro mis ojos", "Balada triste de trompeta" (qui donnera son titre à un film d'Álex de la Iglesia) et "Desde aquel día". Le 3 octobre 1967, Raphaël se produit au légendaire théâtre de l'Olympia à Paris ; il offre une démonstration d'interprétation énergique, avec 35 chansons en près de trois heures de récital. La même année, il attire 48 000 spectateurs au Madison Square Garden de New York.

Popularité internationaleModifier

En même temps que Raphael connaît un succès en Amérique latine, il réalise plusieurs versions de chansons folkloriques de la région, dont Huapango torero, Sandunga et Llorona, des chansons qui ont connu un grand succès au Mexique. Des dizaines de tournées mondiales l'ont amené à chanter à plusieurs reprises dans les plus grands théâtres du monde.

Étape récenteModifier

Il a interprété des rancheras, des tangos et des boléros à plusieurs reprises, leur donnant sa personnalité lorsqu'il les chante en direct. Le 29 juin 2009, Raphaël a fêté ses 50 ans de profession avec un concert historique à la Plaza de toros de Las Ventas : plusieurs des principales stars de la musique hispanique y ont participé, comme Miguel Bosé, Ana Belén et Víctor Manuel, Alaska, David Bisbal… et la salle était pleine, avec environ 9 300 spectateurs.

2014-2015 : De Amor & Desamor, retour au cinémaModifier

En 2014, il s'est produit au festival de musique indie d'Aranda de Duero (Espagne) Sonorama aux côtés de groupes tels que Niños Mutantes, Los Planetas, El hombre gancho, Elefantes, etc. démontrant la versatilité de son style et sa reconnaissance dans de larges couches des jeunes générations. Cette présentation faisait partie de la tournée : Amor & Desamor Tour, dans laquelle il a fait la promotion d'un album sorti en 2014 avec des chansons réenregistrées, des succès mémorables pour le public comme " Provocación ", " Se fue ", " Detenedla ya ", " En carne viva ", " Frente al espejo ", " Qué sabe nadie ", " Desde aquel día ", etc.

Certaines chansons de Raphael ont été reconnues par la communauté LGBT espagnole, faisant de Raphael l'une des icônes de la clé homosexuelle, notamment avec des chansons telles que : "Tema de Amor", "Hablemos del amor", "Digan lo que digan" ou la susmentionnée "Qué sabe nadie".Après plus de 40 ans, Raphael revient au cinéma avec le film Mi gran noche, réalisé par Álex de la Iglesia. Ce film a triomphé dans plusieurs festivals en Europe et en Asie, réalisant des recettes notables au box-office. Raphael a reçu le prix du meilleur acteur au Latin Beat Festival de Tokyo. Les univers de Raphaël et d'Álex de la Iglesia se sont rencontrés pour la première fois en 2010, avec le film Balada triste de trompeta, intitulé d'après une chanson de Raphaël. De cette rencontre éphémère est née une admiration mutuelle qui, cinq ans plus tard, s'est concrétisée dans un autre film, Mi gran noche, qui tire également son titre d'une chanson de Raphaël.

Dans Mi gran noche, De la Iglesia et son coscénariste habituel, Jorge Guerricoechevarría, ont inventé Alphonso, un divo de la chanson aux allures de Dark Vador qui traite son fils, joué par Carlos Areces, de manière tyrannique. Le cinéaste était sûr que personne ne pourrait mieux l'incarner que Raphaël, mais il avait peur qu'il refuse, vu que ce qu'on lui proposait n'était pas un rôle mais un grand rôle. "Son nom est Alphonso avec ph et c'est un dur à cuire… Nous avions peur qu'il n'accepte pas pour que les gens ne l'identifient pas à lui." Fausse alerte. Disparu du grand écran pendant plus de 40 ans, Raphael se voit encore proposer un rôle de temps en temps, mais on ne le laisse pas lire le scénario à l'avance et il ne veut pas risquer de se faire prendre au piège. C'était la même chose que dans les années 60 - "l'époque de Benito Perojo", dit le chanteur - quand il scellait des contrats pour des films qui n'étaient même pas écrits. Jusqu'à ce qu'Álex arrive avec Mi gran noche.

2015-2017 : Raphael SinphonicModifier

À la moitié de l'année 2015, le chanteur a commencé sa tournée mondiale Raphael Sinphonico, qui a duré jusqu'en 2017. Sa tournée, est passée par l'Espagne et ensuite, selon les mots de Raphaël, à tous ses fans. En outre, il a été invité au premier festival d'Universal Music, auquel ont participé plusieurs figures du monde musical, comme Elton John, Juanes et El Barrio. Lors de cette tournée musicale autour du monde, Raphaël sera accompagné par différents orchestres symphoniques et philharmoniques de chaque ville dans laquelle il se trouvera, en plus du chef d'orchestre, du musicien et du pianiste Rubén Díez. (modifié par Shah Rania)

2017-2018 : Fou de chanterModifier

Raphaël entre dans le moment de sa carrière artistique où il tente de rejoindre le jeune public. Sa sortie de l’album « Infinitos Bailes » a gagné une grande acceptation du public, occupant les premières place des ventes en Espagne.

2018-présent : RESinphónicoModifier

Cette œuvre, considérée par Raphaël comme l’un des albums les plus importants de sa carrière, comprend une sélection des « Joyaux de la Couronne » de son répertoire. Pour la première fois, ces sons repris par un orchestre symphonique, avec des airs de bande sonore et une grande surprise : dans REsinphónico, l’artiste expérimente la musique électronique. Enregistré entre Abbey Road (Londres) et MG Studios (Madrid), avec le REsinphonic Raphael réinvente, REvisitando des grands classiques de son répertoire, certains des plus mythiques de sa carrière et d’autres REgrabados pour la première fois depuis sa sortie originale. REsinphonic n’est pas une deuxième partie de Sinphonico, l’album que Raphael a enregistré en 2015. C’est une merveilleuse torsion sur ce concept que l’artiste a magistralement fait avec le compositeur de renom Lucas Vidal. Dans une vantardise de REinvention et de mouvement constant, REsinphonic REinterprète une sélection réussie de ses joyaux de la couronne à travers une union courageuse et surprenante entre le ton symphonique le plus classique et les éléments typiques de la musique électronique. Le 5 juillet 2019, Raphaël s’est produit pour la première fois au Royal Albert Hall de Londres et a donné un concert « scandaleux ».

2021 : 60 ans de carrière artistiqueModifier

Le chanteur Raphaël, qui entame ses 60 ans de profession, vient de renouveler avec la maison de disques Universal Music, avec laquelle il a déjà établi une alliance professionnelle en 2014, en publiant l’album De amor & desamor,dans lequel il a rassemblé des grands succès. À la suite de l’alliance, les deux parties et la société de gestion de l’artiste, RLM, ont annoncé qu’elles travaillaient sur un projet d’envergure qui verra le jour en 2021 et sera lié au soixantième anniversaire professionnel du chanteur. Le président d’Universal MusicEspagne et Portugal, Narcís Rebollo, a prévu qu’en plus des albums studio des albums live seront enregistrés.

SantéModifier

Depuis 1985, la santé de Raphaël a été affectée par l’hépatite, apparemment entraînée par une forte consommation d’alcool, c’est au début de l'année 2000 que sa santé a commencé à se détériorer rapidement, jusqu’à ce qu’une greffe du foie soit nécessaire en avril 2003. Cela a fait du chanteur un moteur actif du don d’organes. Sa convalescence a été surprenante, par sa récupération rapide, au point que l’artiste a annoncé qu’il commençait « une seconde vie ». Raphaël sera de retour sur scène avec son nouveau Tour de la Vuelta quelques mois après la greffe.

Disco De UranioModifier

Comme le précise la plaque au pied de ce trophée unique, il a été institué et présenté à Raphaël par Hispavox, qui l’avait sous contrat depuis 1964, pour ses ventes mondiales confirmées de 50 millions de disques jusqu’en 1980. Ceux qui ont soutenu à tort la thèse selon laquelle le prix avait été décerné exclusivement pour les ventes internationales de leur compilation. Raphaël 1982 : hier, aujourd’hui et toujours sûrement confondu la date de ce prix avec le lancement relativement contemporain sur le marché de la double compilation mentionné. Raphaël avait déjà de nombreux disques d’or et de platine, les dirigeants d’Hispavox ont spécialement créé cette catégorie afin qu’une seule de ses ventes sur le label, entre 1964 et 1980, soit représentée. Ce prix a toujours été décerné avec des critères généraux aux artistes qui ont dépassé les ventes mondiales prévues à plus de 50 millions d’exemplaires. On soutient qu’il n’y a que quatre Disco de Uranio dans le monde de la musique, tous sans certification officielle qui soutient une telle subvention, dont l’un appartient à Michael Jackson, un a AC/DC, un à Queen et le Raphael susmentionné. (modifié par Antonio)


Vie PersonnelleModifier

Raphael est marié à la journaliste et écrivain Natalia Figueroa avec qui il a trois enfants : Jacobo, Alexandra et Manuel Martos. Ce dernier (Manuel Martos) est marié à la fille de José Bono, ancien président du Congrès et de la Communauté autonome de Castille-La Manche pour le PSOE (Le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol). Amelia Bono et Manuel Martos ont trois enfants : Jorge, Manuel et Gonzalo. Pour Bono et son ex-femme, Ana Rodriguez, ce fut son premier petit-fils, pas pour Raphael et sa femme, qui en avaient déjà quatre de plus. Amelia et Manuel se sont mariés en juin 2008 lors d'un mariage massif à Tolède en présence de représentants de la vie politique, artistique et financière de l'Espagne. Amelia, avocate de profession, travaille dans l'entreprise de sa mère. Manuel est musicien et faisait partie d'un groupe appelé Mota, qui sert actuellement de jury à l'Operación Triunfo España (Opération Triomphe Espagnol). De plus, Raphael a quatre autres petits-enfants, Manuela et Carlos, de sa fille Alejandra et Álvaro de Arenzana, et Nicolás et Julia, de son fils Jacobo et de l'actrice Toni Acosta.

Film BiographiqueModifier

En 2010, les sociétés de production Antena 3 films et Bocaboca ont produit Raphael : une histoire de dépassement personnel, une mini-série télévisée en deux parties sur la vie du chanteur réalisée par Manuel Ríos San Martín. L'histoire se concentre sur les problèmes de foie (hépatiques) du chanteur en 2002 qui se sont terminés par une greffe, mélangée à de moments importants de sa vie, de son enfance, de ses premiers succès et de sa relation avec Natalia Figueroa. Juan Ribó a donné vie au chanteur, tandis que Celia Castro a joué sa femme Natalia Figueroa. Félix Gómez et Diana Palazón interprètent les mêmes personnages dans les années 60. Abraham Mateo joue le chanteur dans son enfance. Daniel Muriel, Adrián Viador et Duna Santos jouent Jacobo, Manuel et Alejandra, les enfants aînés du mariage et Miguel Rellán apparaît également. La mini-série a été diffusée sur Antena 3 en octobre 2010 avec une bonne audience, 3 points au-dessus de la moyenne de la chaîne.

Musée Raphael à LinaresModifier

Dans la ville de Linares, un musée lié à la vie du chanteur depuis les années 60 a été inauguré en mars 2011 où peuvent être trouvés des informations sur sa discographie, ses récompenses, ses affiches et d'autres éléments. Le musée dispose d'un service qui, connecté à un iPod, explique les détails sur lui, ce qui est très utile pour les aveugles. Ce musée reconnaît la grande carrière artistique et professionnelle de Raphael, né à Linares. Le chanteur a participé personnellement à la création de ce musée, auquel il a fait don de plus de 400 pièces. Il se distingue, au point qu'il arrive à impressionner, la salle des récompenses et des prix obtenus par l'artiste, qu'il a reçus des autorités, des fans, des maisons de disques, etc., de tous les coins du monde. Son disque d’uranium, obtenu en 1980, se démarque pour avoir vendu 50 millions de disques. C'est l'un des trois seuls au monde. Le visiteur peut également utiliser les appareils numériques qui complètent la visite, chargés de tout le contenu audiovisuel et sonore de l'histoire de l'artiste, de son enfance jusqu'en 2010.

Nomination de fils adoptif de la ville de MadridModifier

Le 11 avril 2018, Raphael, reçoit des mains de la maire de Madrid, Manuela Carmena, la décoration et la nomination de Fils Adoptif de Madrid. Cette nomination, sur proposition de la corporation et avec le soutien de lettres des citoyens, a été votée à l'unanimité par tous les groupes municipaux représentés à la session plénière de février 2018. La nomination est basée, selon la Mairie, sur son extraordinaire parcours artistique et sur son lien avec la ville de Madrid. (modifié par Dounia NEGGAZI)

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Relación de premiados del año 2005 », sur ministère de la Culture, (consulté le ) [PDF].
  2. « Raphael- Al Ponerse el Sol » (consulté le )
  3. (es) « Yo soy aquel », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)
  4. (es) « Hablemos del amor », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)
  5. (es) « Mi gran noche (canción) », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)
  6. (es) « Digan lo que digan (canción de Raphael) », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)
  7. (es) « La Sandunga (canción) », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)
  8. (es) « La Llorona (canción) », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier