Ouvrir le menu principal
Espagnols
Españoles
Description de l'image Spanish people - mosaic.PNG.

Populations significatives par région
Drapeau de l'Argentine Argentine 404 111 (dont 92 610 nés en Espagne)[1],[2],[2]
Drapeau de la France France 215 183 (124 153 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau du Venezuela Venezuela 188 585 (56 167 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 146 846 (61 881 nés en Espagne)[2],[3],[4]
Drapeau du Brésil Brésil 117 523 (29 848 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau de Cuba Cuba 108 858 (2 114 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau du Mexique Mexique 108 314 (17 485 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau des États-Unis États-Unis
(dont Puerto Rico)
103 474 (48 546 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau de la Suisse Suisse 103 247 (48 546 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 81 519 (54 418 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau de l'Uruguay Uruguay 63 827 (12 023 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau du Chili Chili 56 104 (9 669 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau de la Belgique Belgique 53 212 (26 616 nés en Espagne)[5]
Drapeau de la Colombie Colombie 30 683 (8 057 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau d'Andorre Andorre 24 485 (17 771 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 23 974 (12 406 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau de l'Italie Italie 20 898 (11 734 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau du Pérou Pérou 19 668 (4 028 nés en Espagne)[1],[2]
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine 18 928 (3 622 nés en Espagne)[2],[5]
Drapeau de l'Australie Australie 18 353 (10 506 nés en Espagne)[1],[2]
Population totale

Espagnols habitants en Espagne : 41 539 400[6]
(pour une population totale de 47 059 533 habitants)

Des centaines de millions de personnes ayant des descendants espagnols, surtout dans les colonies hispaniques d'Amérique du Sud

Espagnols établis hors d'Espagne : 2 183 043[1]

Population totale à l'étranger: 2 183 043[7], dont :
733 387 nés en Espagne
1 303 043 nés dans le pays de résidence
137 391 autres[7] (2013)
Autres
Régions d’origine Espagne
Langues Espagnol, Catalan, basque, galicien (voir Langues en Espagne)
Religions Chrétiens (pour la plupart catholiques 73,4%)[8], Athée 24%[9], autres religions 2,1%
Ethnies liées Portugais, Hispaniques, Français, Italiens

Les Espagnols sont :

EthnonymieModifier

En espagnol : Españoles.

AnthropologieModifier

Les habitants de l'Espagne descendent des Celtibériens, population aborigène qui se mélangea de bonne heure sur les côtes méridionale et orientale avec des émigrés phéniciens et carthaginois ; et plus tard, sur tous les points, avec de si nombreux éléments romains, qu'à l'exception du pays Basque, toute la contrée se trouva alors romanisée[11]. Postérieurement encore, a l'époque des invasions barbares, il s'y ajouta des éléments germains, dont on peut encore constater l'existence dans les provinces du nord-est et dans les plaines du centre au XIXe siècle, tandis qu'au sud le mélange du sang arabe est encore visible à cette époque[11]. En raison des différences physiques si tranchées qui existent entre les diverses régions de l'Espagne, il s'y est formé un provincialisme, consistant moins encore dans les différences d'ethnies et de mœurs, que dans la diversité des dialectes romans qu'on y parle, et parmi lesquels le castillan est parvenu à l'état de langue écrite[11].

Indépendamment de cette masse de population romano-germaine, les débris de deux autres petits peuples s'y sont encore conservés avec leurs usages et leur langue au XIXe siècle : les Basques, dans les provinces auxquelles ils ont donné leur nom et dans une partie de la Navarre ; ainsi que les Moriscos ou Modejares, derniers restes de la population mauresque-arabe demeurés purs de tout mélange avec la population romano-germaine dans quelques vallées du plateau de l'Andalousie et de la Sierra Morena[11]. À la même époque, on y rencontre aussi bon nombre de bohémiens, appelés ici Gitanos, vivant à l'état nomade, et quelques juifs, quoiqu'ils ne soient pas légalement tolérés en Espagne, où pendant longtemps au contraire ils furent traités comme de véritables bêtes fauves[11].

XVIIe siècleModifier

Au début du XVIIe siècle, les Espagnols sont chauds et secs de nature ; ils ont la couleur brune, qui fait que les femmes usent fort en Espagne de blanc et de rouge. Ils ont les membres durs, et peu lâches. Ils surpassent presque tout le reste des hommes en superstition et servent comme de guides aux autres peuples en ce qui est des cérémonies, des flatteries, et des titres superbes et magnifiques[12]. Ils sont singulièrement induits à se taire, à dissimuler et cacher leur courage. Ils gardent leur gravité avec une sévérité affectée, qui les fait haïr à toutes les nations. Les femmes n'y boivent du vin que bien rarement et se laissent voir peu souvent ; les demoiselles ne sortent jamais de leur logis qu'avec une grande compagnie de valets qui les devancent et de chambrières qui les suivent[12].

Dans leurs maisons, les Espagnols sont sobres et se contentent de peu ; mais en celles d'autres, ils sont gourmands, délicats et désireux de faire bonne chère. Ils recueillent les étrangers avec peu de courtoisie. Ils aiment le repos et se fondent extrêmement sur les apparences, à raison de quoi ils emploient tout leur argent à paraitre en habits ou autres choses. Ils vantent au possible tout ce qui les touche et couvrent leur faiblesse avec une grande ruse ; ils connaissent aussi tout leur avantages et les recherchent autant qu'ils peuvent[12].

LanguesModifier

Article détaillé : Langues en Espagne.

CultureModifier

Article détaillé : Culture de l'Espagne.

Migrations et diasporaModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r « Explotación estadística del Padrón de Españoles Residentes en el Extranjero a 1 de enero de 2015 » [PDF] (consulté le 18 mars 2015)
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t « Padrón de Españoles Residentes en el Extranjero (PERE) » [PDF] (consulté le 5 décembre 2015)
  3. [1] 31 Dec. 2014 German Statistical Office. Zensus 2014: Bevölkerung am 31. Dezember 2014
  4. « Ausländeranteil in Deutschland bis 2015 - Statistik »
  5. a et b « Explotación estadística del Padrón de Españoles Residentes en el Extranjero a 1 de enero de 2014 » [PDF] (consulté le 19 juin 2014)
  6. « Official Population Figures of Spain. Population on the 1 January 2013 », INE Instituto Nacional de Estadística
  7. a et b « Españoles residentes en el extranjero 2015 (CERA) por país »
  8. « El 73,4% de los españoles se declara católico, según el CIS :: España :: Religión Digital », Periodistadigital.com (consulté le 24 février 2014)
  9. « Los ateos salen del armario | Noticias generales », elmundo.es (consulté le 24 février 2014)
  10. « dle.rae español » (consulté en 31 de marzo de 2017)
  11. a b c d et e Dictionnaire de la conversation et de la lecture, 2e édition, tome 8, Paris, Firmin Didot frères, 1861
  12. a b et c Pierre Davity, Les Estats, empires, et principautez du monde, Paris, Chevalier, 1616

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier