Ouvrir le menu principal
Rallye Dakar 2012
Carte du Rallye Dakar 2012
Tracé du parcours
Généralités
Sport Rallye-raidVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) ASO
Édition 34e
Lieu(x) Pérou, Argentine, Chili
Date du
au
Épreuves 14 étapes
Site web officiel www.dakar.com/

Palmarès
Vainqueur Motos : Cyril Despres
Autos : Stéphane Peterhansel
Camions : Gerard de Rooy
Quads : Alejandro Patronelli

Navigation

Le Rallye Dakar 2012 est le 34e Rallye Dakar ; il se déroule pour la quatrième année consécutive en Amérique du Sud. Le départ est donné le à Mar del Plata, après trois départs successifs de Buenos Aires, et le rallye arrive pour la première fois à Lima, au Pérou, pour la première participation de ce pays à ce rallye. Le parcours en ligne d'Argentine au Pérou met un terme au parcours en boucle des trois années précédentes[1].

Sommaire

ParticipantsModifier

Nombre de participants étape par étape
Étape Motos Autos Camions Quads
1 178 161 74 30
2 177 159 74 30
3 166 149 73 29
4 156 140 72 25
5 150 138 72 22
6 150 138 72 22
7 127 123 67 19
8 123 113 68 19
9 120 110 68 18
10 114 105 67 17
11 109 101 63 16
12 106 90 61 13
13 100 81 60 12
14 98 79 60 12
F 97 78 60 12

ÉtapesModifier

Le Rallye Dakar 2012, dont le parcours est dévoilé le 8 novembre 2011[2] comporte quatorze étapes, six démarrent en Argentine, cinq partent du Chili et trois partent du Pérou, vingt-septième pays traversé depuis le début de la compétition[2]. La course débute à Mar del Plata pour aller à Lima[2].

Étape Date Départ Arrivée Spéciale (km) Total (km)
1 1er janvier   Mar del Plata   Santa Rosa de la Pampa 57 820
2 2 janvier   Santa Rosa de la Pampa   San Rafael 290(A) - 295(M) 777(A) - 782(M)
3 3 janvier   San Rafael   San Juan 208(A) - 270(M) 499(A) - 561(M)
4 4 janvier   San Juan   Chiliceto 326 750
5 5 janvier   Chiliceto   Fiambalá 177(A) - 265(M) 423(A) - 416(M)
6 6 janvier   Fiambalá   Copiapó 247 641
7 7 janvier   Copiapó   Copiapó 419 573
8 janvier journée de repos à   Copiapó
8 9 janvier   Copiapó   Antofagasta 477 722
9 10 janvier   Antofagasta   Iquique 556 565
10 11 janvier   Iquique   Arica 377 694
11 12 janvier   Arica   Arequipa 478(A) - 534(M) 598(A) - 705(M)
12 13 janvier   Arequipa   Nazca 245 657(A) - 504(M)
13 14 janvier   Nazca   Pisco 275 375
14 15 janvier   Pisco   Lima 29 283

Déroulement de la course autosModifier

À la suite du retrait de l'écurie Volkswagen qui avait outrageusement dominé les éditions précédentes, la compétition auto s'annonce plus ouverte que jamais entre les très nombreuses Mini engagées (Stéphane Peterhansel, Nani Roma, Krystof Holowczyc), les Toyota avec pour leader Giniel de Villiers, vainqueur du rallye en 2009, et les hummers de Robby Gordon et du tenant du titre Nasser Al Attiyah. À noter la présence du revenant Carlos Souza au volant du véhicule de l'équipe Chinoise Great Wall.

Dès le début du rallye, la loi du nombre profite aux Mini qui trustent les premières places du général. De son côté, Nasser Al Attiyah, bien que vainqueur des deuxième et septième étapes, perd quasiment toute chance de remporter la course à cause de multiples problèmes mécaniques[3]. Après seulement quelques étapes, Stéphane Peterhansel s'empare des commandes du rallye. Avec la victoire lors de la quatrième étape, il reprend la tête du classement général après l'avoir cédé la veille à Krystof Holowczyc[4]. Derrière lui on retrouve un petit groupe composé de Holowczyc, Roma, De Villiers et Gordon. Mais une fois arrivé en territoire Chilien, les Toyota montrent leurs limites et le sud africain Giniel de Villiers doit se résoudre à l'évidence : son véhicule n'est pas assez performant pour lui permettre de remporter le rallye.

À Copiapo, lieu du jour de repos à mi parcours entre Mar del Plata et Lima, seul le Hummer de Robby Gordon peut encore empêcher l'équipe Mini de s'imposer, voire de réaliser un triplé. Profitant d'une fiabilité qui lui avait fait défaut les années précédentes, l'Américain écrase la concurrence dans le désert d'Atacama, aux côtés d'un Nasser Al Attiyah retrouvé et jouant avant tout les victoires d'étapes. Mais les membres de l'équipe Mini n'auront pas peur trop longtemps. Avant même le passage de la frontière Péruvienne, c'est d'abord Al Attiyah qui abandonne[5]. Le lendemain, c'est son leader Robby Gordon qui se retrouve exclu du rallye pour véhicule non conforme au règlement[6]. L'Américain faisant appel (qui suspend la sanction jusqu'au jugement du Tribunal arbitral du sport (TAS) plusieurs semaines après la fin du rallye), celui-ci peut repartir[6]. Mais dès le lendemain, c'est la mécanique qui trahit le patron de l'équipe Hummer, lequel y abandonne tout espoir de podium. En février, le TAS confirme l'exclusion de l'Américain[7].

Pendant ce temps là, le duel fait rage en tête de la course entre le Français Stéphane Peterhansel et l'Espagnol Nani Roma. Leader depuis une semaine, le nonuple vainqueur de l'épreuve fait montre d'un sang froid à toute épreuve et résiste jusqu'au bout à son équipier pour aller s'imposer à Lima et rentrer un peu plus dans la légende avec une dixième victoire historique dans le rallye[8]. Derrière, le tant attendu triplé pour l'équipe Mini n'aura pas lieu, en raison des soucis de Krystof Holowcyc qui perd toute chance de bien figurer au classement général à seulement trois jours de l'arrivée. Les malheurs du Polonais profitent à Giniel de Villiers qui est récompensé pour la fiabilité de sa Toyota. En puissance et en vitesse pure il ne pouvait pas rivaliser avec les Hummer et les Mini, mais sa régularité aura fini par payer.

RésultatsModifier

MotosModifier

Étape Vainqueur Constructeur Leader Constructeur
1   Francisco Lopez (CHI) Aprilia   Francisco Lopez (CHI) Aprilia
2   Marc Coma (ESP) KTM   Marc Coma (ESP) KTM
3   Cyril Despres (FRA) KTM   Cyril Despres (FRA) KTM
4   Marc Coma (ESP) KTM   Cyril Despres (FRA) KTM
5   Cyril Despres (FRA) KTM   Cyril Despres (FRA) KTM
6 Étape annulée Étape annulée
7   Marc Coma (ESP) KTM   Cyril Despres (FRA) KTM
8   Marc Coma (ESP) KTM   Marc Coma (ESP) KTM
9   Hélder Rodrigues (POR) Yamaha   Cyril Despres (FRA) KTM
10   Joan Barreda (ESP) Husqvarna   Cyril Despres (FRA) KTM
11   Cyril Despres (FRA) KTM   Cyril Despres (FRA) KTM
12   Marc Coma (ESP) KTM   Marc Coma (ESP) KTM
13   Hélder Rodrigues (POR) Yamaha   Cyril Despres (FRA) KTM
14   Pal Anders Ullevalseter (NOR) KTM   Cyril Despres (FRA) KTM

AutosModifier

Étape Vainqueur Constructeurs Leader Constructeurs
1   Leonid Novitskiy (RUS)/  Andreas Schulz (GER) Mini All4 Racing   Leonid Novitskiy (RUS)/  Andreas Schulz (GER) Mini All4 Racing
2   Nasser Al-Attiyah (QAT)/  Lucas Cruz (ESP) Hummer   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
3   Nani Roma (ESP)/  Michel Périn (FRA) Mini All4 Racing   Krzysztof Holowczyc (POL)/  Jean-Marc Fortin (BEL) Mini All4 Racing
4   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
5   Krzysztof Holowczyc (POL)/  Jean-Marc Fortin (BEL) Mini All4 Racing   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
6 Étape annulée Étape annulée
7   Nasser Al-Attiyah (QAT)/  Lucas Cruz (ESP) Hummer   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
8   Nani Roma (ESP)/  Michel Périn (FRA) Mini All4 Racing   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
9   Robby Gordon (USA)/  Johnny Campbell (USA) Hummer   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
10   Nani Roma (ESP)/  Michel Périn (FRA) Mini All4 Racing   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
11   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
12   Robby Gordon (USA)/  Johnny Campbell (USA) Hummer   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
13   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing
14   Ricardo Leal dos Santos (POR)/  Paulo Fiúza (POR) Mini All4 Racing   Stéphane Peterhansel (FRA)/  Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing

QuadsModifier

Étape Vainqueur Constructeurs Leader Constructeurs
1   Sergio Lafuente (URU) Yamaha   Sergio Lafuente (URU) Yamaha
2   Sergio Lafuente (URU) Yamaha   Sergio Lafuente (URU) Yamaha
3   Pablo Copetti (ARG) Yamaha   Marcos Patronelli (ARG) Yamaha
4   Tomás Maffei (ARG) Yamaha   Tomás Maffei (ARG) Yamaha
5   Marcos Patronelli (ARG) Yamaha   Tomás Maffei (ARG) Yamaha
6 Étape annulée Étape annulée
7   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha
8   Marcos Patronelli (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha
9   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha
10   Tomás Maffei (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha
11   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha
12   Marcos Patronelli (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha
13   Tomás Maffei (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha
14   Tomás Maffei (ARG) Yamaha   Alejandro Patronelli (ARG) Yamaha

CamionsModifier

Étape Vainqueur Constructeurs Leader Constructeurs
1   Marcel Van Vilet (NED)
  Bell Peter (NED)
  Serge Bruykenss (BEL)
MAN   Marcel Van Vilet (NED)
  Bell Peter (NED)
  Serge Bruykenss (BEL)
MAN
2   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
3   Massimo Biasion (ITA)
  Michel Huisman (NED)
  Giorgio Albeiro (ITA)
IVECO   Arthur Ardavichus (KAZ)
  Alexei Kuzmich (RUS)
  Nurlan Turlubaev (ITA)
Kamaz
4   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
5   Massimo Biasion (ITA)
  Michel Huisman (NED)
  Giorgio Albeiro (ITA)
IVECO   Arthur Ardavichus (KAZ)
  Alexei Kuzmich (RUS)
  Nurlan Turlubaev (ITA)
Kamaz
6 Étape annulée Étape annulée
7   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
8   Ales Loprais (CZE)
  Petre Almasi (CZE)
  Michael Ernst (CZE)
IVECO   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
9   Massimo Biasion (ITA)
  Michel Huisman (NED)
  Giorgio Albeiro (ITA)
IVECO   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
10   Arthur Ardavichus (KAZ)
  Alexei Kuzmich (RUS)
  Nurlan Turlubaev (ITA)
Kamaz   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
11   Andrey Karginov (RUS)
  Igor Devyatkin (RUS)
  Andrey Mokeev (RUS)
Kamaz   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
12   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
13   Andrey Karginov (RUS)
  Igor Devyatkin (RUS)
  Andrey Mokeev (RUS)
Kamaz   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO
14   Massimo Biasion (ITA)
  Michel Huisman (NED)
  Giorgio Albeiro (ITA)
IVECO   Gerard de Rooy (NED)
  Darek Rodewald (NED)
  Tom Colsoul (BEL)
IVECO

Classements finauxModifier

MotosModifier

Pos. Pilote Constructeur Temps Différence
1   Cyril Despres (FRA) KTM 450 Rally 43 h 28 min 11 s
2   Marc Coma (ESP) KTM 450 Rally 44 h 21 min 31 s 53 min 20 s
3   Hélder Rodrigues (POR) Yamaha WRF 450 44 h 39 min 28 s 1 h 11 min 17 s
4   Jordi Viladoms (ESP) KTM Rally Replica 45 h 09 min 07 s 1 h 40 min 56 s
5   Stefan Svitko (SVK) KTM 450 Rally Replica 45 h 15 min 39 s 1 h 47 min 28 s
6   Pal Anders Ullevalseter (NOR) KTM 450 R 45 h 40 min 07 s 2 h 11 min 56 s
7   Gerard Farrés (ESP) KTM 450 Rally Replica 45 h 42 min 33 s 2 h 14 min 22 s
8   Alessandro Botturi (ITA) KTM 450 Rally Replica 46 h 27 min 15 s 2 h 59 min 04 s
9   Olivier Pain (FRA) Yamaha 450 YZF Rally 46 h 46 min 01 s 3 h 17 min 50 s
10   Felipe Zanol (BRA) KTM 450 Replica 46 h 54 min 07 s 3 h 25 min 56 s

AutosModifier

Pos. Pilote Copilote Constructeur Temps Différence
1   Stéphane Peterhansel (FRA)   Jean-Paul Cottret (FRA) Mini All4 Racing 38 h 54 min 46 s
2   Nani Roma (ESP)   Michel Périn (FRA) Mini All4 Racing 39 h 36 min 42 s + 41 min 56 s
3   Giniel de Villiers (RSA)   Dirk Von Zitzewitz (GER) Toyota Hilux 40 h 08 min 11 s + 1 h 13 min 25 s
4   Leonid Novitskiy (RUS)   Andreas Schulz (GER) Mini All4 Racing 41 h 06 min 40 s + 2 h 11 min 54 s
5   Robby Gordon (USA)   Johnny Campbell (USA) Hummer H3 41 h 11 min 39 s + 2 h 16 min 53 s
6   Lucio ezequiel Alvarez (ARG)   Bernardo rolando Graue (ARG) Toyota Overdrive 43 h 00 min 38 s + 4 h 05 min 52 s
7   Carlos Sousa (POR)   Jean-Pierre Garcin (FRA) Great Wall Haval Suv 43 h 25 min 10 s + 4 h 30 min 24 s
8   Ricardo Leal dos Santos (POR)   Paulo Fiuza (POR) Mini All4 Racing 43 h 58 min 04 s + 5 h 03 min 18 s
9   Bernhard ten Brinke (NED)   Matthieu Baumel (FRA) Mitsubishi Racing Lancer 44 h 06 min 04 s + 5 h 11 min 18 s
10   Krzysztof Holowczyc (POL)   Jean-Marc Fortin (BEL) Mini All4 Racing 45 h 54 min 24 s + 6 h 59 min 38 s

Incidents et accidentsModifier

  • Au cours de la première étape, le pilote argentin Jorge Andrés Martínez Boero meurt d'une crise cardiaque après une chute survenue deux kilomètres avant l'arrivée[9].
  • Lors de la deuxième étape, le motard français Bruno Da Costa est gravement blessé en percutant une vache, qui est tuée sur le coup[10],[11].
  • La sixième étape, qui devait relier Fiambalá (Argentine) et Copiapó (Chili), est annulée en raison de la fermeture de la frontière entre les deux pays, provoquée par de fortes chutes de neige au col de San Francisco (4 748 m). C'est la première fois qu'une étape est annulée pour cette raison[12].

Notes et référencesModifier

  1. « Le Dakar 2012, c'est parti », sur lexpress.fr,
  2. a b et c « Le parcours du Dakar 2012 dévoilé », sur lepoint.fr,
  3. Bertrand Métayer, « Dakar : Nasser Al Attiyah abandonne », sur leparisien.fr,
  4. « Dakar 2012 (4e étape : San Juan - Chilecito). Coma et Peterhansel mènent la danse », sur letelegramme.com,
  5. « Victime de soucis mécaniques, Al-Attiyah abandonne », sur france24.com,
  6. a et b « Gordon, le coup de tonnerre », sur eurosport.fr,
  7. « L'exclusion de Gordon confirmée », sur lequipe.fr,
  8. « Dakar 2012 : Peterhansel et Despres remportent les courses auto et moto », sur lemonde.fr,
  9. « Le Dakar 2012 déjà endeuillé », sur lexpress.fr,
  10. « Dakar: un motard français blessé », sur lefigaro.fr,
  11. « Dakar: leçon d'Al-Attiyah et Coma lors de la 2e étape, un motard français blessé », sur lexpress.fr,
  12. « La 6e étape annulée à cause de la neige », sur www.liberation.fr,

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier