Frontière entre l'Argentine et le Chili

divise les territoires du Chili et de l'Argentine

La frontière terrestre entre l'Argentine et le Chili est la plus longue frontière internationale d'Amérique du Sud et la troisième plus longue du monde après celles qui courent entre le Canada et les États-Unis et entre le Kazakhstan et la Russie. D'une longueur de 5308 kilomètres[1], elle sépare l'Argentine du Chili le long de la cordillère des Andes puis sur les îles de la Terre de Feu.

Frontière entre l'Argentine et le Chili
  • Chili
  • Argentine
Caractéristiques
Délimite Drapeau de l'Argentine Argentine
Drapeau du Chili Chili
Longueur totale 5 308 km
Particularités Terrestre et maritime ; divise également la grande île de la Terre de Feu
Historique
Création 1819
Tracé actuel 1998

TracéModifier

 
La borne frontière hito XXIV en Terre de Feu, sur la berge du canal Beagle.

L'extrémité nord de la frontière est un tripoint qu'elle forme avec celles qui courent entre l'Argentine et la Bolivie et entre la Bolivie et le Chili dans le désert d'Atacama. Elle se prolonge en direction du sud jusqu'à l'embouchure atlantique du détroit de Magellan et se termine sur la grande île de la Terre de Feu. Elle la sépare en deux jusqu'à sa côte sud à quelques kilomètres à l'ouest d'Ushuaïa.

Jusqu'en , la frontière dans la zone australe, au sud du 45e parallèle, n'était pas définitivement établie et fut l'objet de conflits dans les années 1970, mais après de longues négociations et la médiation du pape Jean-Paul II elle fut fixée et reconnue par le traité de Paix et d'Amitié entre l'Argentine et le Chili de 1984, signé au Vatican puis approuvé par les assemblées des deux pays[2].

Il ne restait qu'une portion du champ de glace Sud de Patagonie, dans la région de Magallanes et de l'Antarctique chilien, province de Última Esperanza, à délimiter précisément sur la glace entre le mont Fitz Roy et le Cerro Daudet, délimitation officialisée le par un accord entre l'Argentine et le Chili[3].

Notes et référencesModifier

  1. « INDEC: Instituto Nacional de Estadística y Censos de la República Argentina », sur www.indec.gob.ar (consulté le )
  2. (en) « Beagle Channel Treaty Approved in Argentina », The New York Times, 26 novembre 1984.
  3. (es) [1].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • « CRONOLOGÍA Y REFERENCIAS GENERALES SOBRE LOS ACUERDOS Y TRATADOS LIMÍTROFES SUSCRITOS POR CHILE Y ARGENTINA (1820-1998) »] sur le site soberaniachile.cl
  • « La frontière argentino-chilienne » sur le site persee.fr