Ouvrir le menu principal
Les révolutionnaires sur Deák Ferenc tér.

La Révolution des Asters (en hongrois : Őszirózsás forradalom), parfois nommée révolution des chrysanthèmes ou révolution hongroise de 1918, est un épisode révolutionnaire de l'histoire de la Hongrie durant lequel le socialiste Mihály Károlyi fonde l'éphémère République démocratique hongroise.

HistoireModifier

Au sortir de la Première Guerre mondiale, le conseil national social-démocrate hongrois demande la dissolution de l'empire austro-hongrois. Très tôt dans la matinée du , les activistes sociaux-démocrates, reconnaissables par un aster à leur boutonnière, prennent d'assaut avec l'aide de membres de l'armée hongroise plusieurs bâtiments publics à Budapest. Cela entraîne alors la démission du ministre-président Sándor Wekerle, tandis que l'ancien ministre-président István Tisza est assassiné.

À la fin de la journée, le roi Charles IV accepte le coup d'État et nomme Mihály Károlyi à la tête du gouvernement. Le 13 novembre, Charles publie une proclamation reconnaissant le droit de la Hongrie à déterminer la forme de l'État. La République démocratique hongroise est alors proclamée le et Károlyi en devient le président.

En mars 1919, cette république éphémère est balayée par une autre révolution, celle menée par Béla Kun qui installe la République des conseils de Hongrie. Le nouveau régime communiste connaît alors un sort tout aussi foudroyant en cédant quelques mois plus tard à l'offensive roumaine et au rétablissement du royaume de Hongrie en tant que nation indépendante.

Voir aussiModifier