Ouvrir le menu principal
Marché aux puces de Saint-Ouen
Enseignes Puces Saint-Ouen.jpg
Les enseignes des principaux marchés sur la rue des Rosiers.
Présentation
Ouverture
1885
Visiteurs par an
5 millions
Site web
Localisation
Adresse
Emplacement
Accès et transport
Métro
Tramway
(T)(3b) Porte de Clignancourt - Puces de Saint-Ouen
Autobus
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

Le marché aux puces de Saint-Ouen désigne à la fois un quartier et un ensemble de marchés de la ville de Saint-Ouen-sur-Seine, en bordure de Paris. Les différents marchés regroupent près de 2 000 marchands et s'étendent sur 7 hectares. Ils proposent principalement des articles d'antiquité mais aussi des vêtements et des articles de vide-grenier. Il s'agit du premier marché de l'art et de l'antiquité du monde, avec 5 millions de visiteurs par an[1].

Sommaire

OrigineModifier

 
Saint-Ouen : marché aux puces.
Article détaillé : Marché aux puces.

Les origines du marché aux puces remontent à 1885, suite à l'arrêté du préfet Eugène Poubelle interdisant le dépôt d'ordures aux portes des immeubles de Paris. Les chiffonniers s'installent dans la plaine des Malassis, un terrain contigu aux fortifications de Paris.

Cette plaine fait partie de la Zone, une bande de terrain non ædificandi de 250 mètres de large autour de l'enceinte de Thiers, les « fortifs », construite en 1844. Sur cette zone, toute construction est interdite, pour des raisons de sécurité militaire. Sur ces terrains vagues vont s'accumuler les bidonvilles d'une population très pauvre[2].

De nos joursModifier

Les puces s'organisent principalement autour de la rue des Rosiers, de la porte de Clignancourt et de la porte de Montmartre. Ces trois lieux correspondent au triptyque qui forme cette activité et ce quartier.

L'on trouve :

Les marchés d'antiquitésModifier

Les puces de Saint-Ouen regroupent une douzaine de marchés[4].

Les marchés de vêtementsModifier

Les commerces de plein ventModifier

Ces différents marchés sont complétés par :

  • les rues pucières qui comprennent de nombreuses boutiques et marchés de plein vents, elles-mêmes spécialisées en objets d'antiquités ou en vêtements. Ces stands sont principalement installés sur les rues Jules-Vallès, Lécuyer, Marceau, Paul-Bert, Voltaire, et bien sûr l'avenue Michelet qui concentre un important linéaire de boutiques de vêtements ;
  • le carré des biffins, un espace de vente solidaire sous le pont de la Porte-de-Montmartre où est pratiquée la revente d'objets de récupération, perpétuant la tradition des puces.

GalerieModifier

Films avec des scènes tournés aux PucesModifier

AccèsModifier

Les puces sont accessibles par :

Notes et référencesModifier

  1. « Les Puces de Paris Saint-Ouen », sur saint-ouen.fr (consulté le 24 juillet 2018).
  2. Marie Charvet, Les Fortifications de Paris. De l'hygiénisme à l'urbanisme, 1880-1919, Presses universitaires de Rennes, 2005, 350 p. (ISBN 9782868479570).
  3. Le blog des biffins de la Porte-de-Montmartre.
  4. « Marché aux puces de Paris - Saint-Ouen », sur marcheauxpuces-saintouen.com (consulté le 24 juillet 2018).

AnnexesModifier