Psilotaceae

famille de plantes
(Redirigé depuis Psilotales)

Les Psilotacées (Psilotaceae), couramment appelées « psilotes », sont une famille de plantes vasculaires monilophytes qui ne comprend que des formes herbacées. Elles ont longtemps été classées à part au sein de la division des Psilotophytes (Psilotophyta) ou de la classe des Psilotopsides (Psilotopsida).
Depuis rapprochées d'une familles de fougères eusporangiées (les Ophioglossaceae) au sein d'une même classe, elles sont toujours classées à part dans l'ordre des Psilotales (Psilotales).

Étymologie

modifier
 
Touffe de tiges de Psilotum nudum.

Le mot psilote vient du grec ψιλός / psilos, « nu ; dénudé ; dégarni (de poil, de cheveux) », qui fait allusion aux tiges paraissant dépourvues de feuilles[1],[2].

Description

modifier

Ce sont des plantes terrestres ou épiphytes[3]. De la même manière que les fougères, les psilotes se reproduisent selon un cycle reproducteur passant par deux stades, ici deux individus différents (cycle digénétique haplodiplophasique) : (1) le sporophyte (ici le pied feuillé visible) libérateur des spores qui par croissance deviennent (2) les gamétophytes (ici les prothalles quasi invisibles) libérateurs des gamètes. Les gamètes pratiquent une fécondation externe, produisant un nouvel individu, le pied feuillé, qui se développe au début en parasitant le prothalle, et ainsi de suite.

Sporophyte

modifier

Le sporophyte (pied feuillé visible) est diploïde, vivace, à rhizome dichotome, sans racines, portant des rhizoïdes, muni de mycorhizes. Les tiges sont dressées ou pendantes (chez les individus épiphytes), anguleuses à aplaties, plusieurs fois bifurquées dichotomiquement dans le haut, vertes, actinostéliques. Les feuilles sont petites, simples, squamiformes, ovales, espacées, disposées en spirale, rigides et un peu spiniformes, sans faisceau ou à faisceau très faible[3].

Les sporanges sont situés à la base de la face supérieure d'appendices bifurqués de valeur foliaire ou axile non connue, présentant trois locules, déhiscents en trois valves, à parois pluri-assisiales. Les spores sont toutes semblables, bilatérales, en forme de haricots[3].

 
Observation au microscope optique de sporanges de Psilotum. A : tige, B : sporange, C : spore, D : énation. Échelle = 1 mm.

Gamétophyte

modifier

Les gamétophytes sont haploïdes, bisexués, souterrains, dépourvus de chlorophylle, cylindriques, irrégulièrement bifurqués dichotomiquement, couverts de rhizoïdes brunâtres, et renfermant des champignons endophytes. Les anthéridies et les archégones (gamétanges) sont irrégulièrement dispersés à la surface du prothalle. Les anthéridies sont sphériques, faisant saillie ; les archégones sont enfoncés dans le tissu du prothalle mais pourvus d'un bec court saillant ; les anthérozoïdes (gamètes mâles) sont spiralés, à nombreux cils[3].

Classification

modifier

On ne dénombre qu'une dizaine d'espèces dans le monde classées au sein de deux genres. Par le passé, les psilotes ont été rapprochées à des formes fossiles de l'ère paléozoïque comme Rhynia, Horneophyton ou Psilophyton, et même classées auprès d'elles d'autres dans la classe des Psilophytopsida. Ce rapprochement s'est révélé trompeur et toute cette classe n'être qu'un taxon poubelle[4],[5].

Leur position au sein des Ptéridophytes a continué de faire débat, mais les analyses phylogénétiques ont confirmé leur place au sein des fougères au sens large, en les rapprochant des Ophioglossacées au sein d'une même classe[6].

Genres actuels

modifier

Liste des genres actuels selon la classification PPG I (2016)[7] :

Genres fossiles

modifier

Liste des genres fossiles selon The International Fossil Plant Names Index (IFPNI) (1er août 2023)[8] :

Phylogénie au sein des Ptéridophytes

modifier

Phylogénie des Ptéridophytes actuelles d'après le Pteridophyte Phylogeny Group (2016)[7] :

 Tracheophyta   
      (Lycopodiophytina)  →
  Lycopodiopsida 


  Lycopodiales  –  Lycopodes




 Isoëtales      –      Isoètes



 Selaginellales     –     Sélaginelles






 Euphyllophytina 
  Polypodiopsida  

    Equisetidae 

  Equisetales    –    Prêles





Ophioglossidae  

  Psilotales – Psilotes



  Ophioglossales 





   Marattiidae 

  Marattiales 


 Polypodiidae  

 Osmundales




 Hymenophyllales




 Gleicheniales




 Schizaeales




 Salviniales




 Cyatheales



 Polypodiales  







 




(Spermatophyta)
les plantes à graines

 





Notes et références

modifier
  1. « Woodhouse, 1910 p. 221 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. J.L. Maarten et al., Plants of the World, University of Chicago, 2018, p.26 (lire en ligne).
  3. a b c et d Flore d'Afrique centrale, « Psilotaceae Famille - Description », sur www.floredafriquecentrale.be (consulté le ) digitalisé de — A. Lawalrée, « Psilotaceae », dans Flore du Congo du Rwanda et du Burundi, Bruxelles, Jardin botanique national de Belgique,
  4. (en) P.R. Crane, P. Herendeen et E.M. Friis, « Fossils and plant phylogeny », American Journal of Botany, vol. 91, no 10,‎ , p. 1683–99 (PMID 21652317, DOI 10.3732/ajb.91.10.1683  , lire en ligne)
  5. (en) T.N. Taylor, E.L. Taylor et M. Krings, Paleobotany : The Biology and Evolution of Fossil Plants, Amsterdam; Boston, Academic Press, (ISBN 978-0-12-373972-8), p. 226
  6. (en) Qiu, Y-L and Palmer, J (1999) "Phylogeny of early land plants: insights from genes and genomes." Trends in Plant Science 4(1), 26-30
  7. a et b (en) Pteridophyte Phylogeny Group et Germinal Rouhan, « A community-derived classification for extant lycophytes and ferns », Journal of Systematics and Evolution, Wiley-Blackwell, vol. 54, no 6,‎ , p. 563–603 (ISSN 1674-4918 et 1759-6831, DOI 10.1111/JSE.12229) 
  8. The International Fossil Plant Names Index (IFPNI), consulté le 1er août 2023

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Psilophyta (=Psilotophyta)

modifier

Psilopsida (=Psilotopsida)

modifier

Psilotales

modifier

Psilotaceae

modifier