Cyatheales

Les Cyatheales, en français Fougères arborescentes[réf. nécessaire] ou Cyathéales[1], sont un ordre de fougères.

DescriptionModifier

 
Dicksonia antarctica au parc national du Mont-Field, en Australie.

Les frondes des fougères arborescentes sont généralement très grandes et très découpées, mais au moins un genre a des frondes entières. Comme chez les autres fougères, les frondes apparaissent sous forme de crosse qui se déroule et s'allonge progressivement.

À la différence des angiospermes, les fougères arborescentes ne forment pas de tissu ligneux dans leur tronc lorsque celui-ci croît. Le tronc est simplement soutenu par la masse fibreuse des racines qui poussent tout le long du tronc.

Quelques genres de fougères arborescentes (Dicksonia, Cibotium mais pas Cyathea) peuvent être replantés en séparant la couronne terminale du tronc. Si la partie transplantée est gardée dans de bonnes conditions d'humidité, elle développera des racines l'année suivante. Pour le tronc, l'évolution est variable ; chez Dicksonia antarctica (la plus courante des fougères arborescentes) le tronc mourra et aucune croissance ne reprendra mais chez d'autres fougères comme D. squarrosa et D. youngiae, de nouveaux bouquets de frondes peuvent apparaitre sur les côtés du tronc. Dans la nature, il arrive très souvent que les troncs se renversent. La couronne de la fougère développe alors de nouvelles racines et redémarre une croissance verticale.

Comme toutes les fougères, les fougères arborescentes se reproduisent au moyen de spores développées dans des sporanges situés sur la face inférieure des frondes.

RépartitionModifier

 
Cyathea intermedia de la forêt de La Thy (Nouvelle-Calédonie).
 
Fougère arborescente, Nouvelle-Calédonie, Île des Pins.

Les fougères arborescentes poussent généralement dans les régions tropicales et subtropicales et dans les forêts humides des régions froides et tempérées en Australie, Nouvelle-Zélande, Malaisie, dans l'île Lord Howe et d'autres îles des environs, dans les îles de l'Océan Indien (notamment La Réunion et Maurice, où on les appelle en créole fanjan) et en Amérique latine. Quelques rares genres poussent ailleurs, comme le genre Cyathea en Europe du Sud.

ClassificationModifier

On ne connait pas le nombre exact de genres de fougères arborescentes existant actuellement. Chaque expédition en Nouvelle-Guinée en découvre toujours de nouvelles. À l'inverse, beaucoup d'espèces ont disparu et continuent de disparaitre sous la pression de l'intervention humaine.

SynonymesModifier

Selon Catalogue of Life (7 mars 2021)[2] :

  • Hymenophyllopsida Doweld
  • Metaxyales Doweld
  • Hymenophyllopsidales Pic.Serm. ex Reveal
  • Loxsomatales Pic.Serm. ex Reveal
  • Plagiogyriales Pic.Serm. ex Reveal
  • Dicksoniales Pic.Serm. ex Reveal
  • Cyatheopsida Doweld

Phylogénie au sein des PtéridophytesModifier

Phylogénie des ordres actuels de Ptéridophytes d'après le Pteridophytes Phylogeny Group (2016)[3] :

 Tracheophyta 
 Lycopodiopsida 

  Lycopodiales (Lycopodes) 




 Isoëtales (Isoëtes) 



 Selaginellales (Sélaginelles) 




  Euphyllophytina  
  Polypodiopsida  

Equisetidae      

  Equisetales (Prêles) 





Ophioglossidae  

  Ophioglossales 



  Psilotales (Psilotes) 






 Marattiidae 

  Marattiales 


         Polypodiidae  

 Osmundales




 Hymenophyllales




 Gleicheniales




 Schizaeales




 Salviniales




 Cyatheales



 Polypodiales







 





  (Spermatophytina)  

 (Spermatophyta, les plantes à graines)





Notes et référencesModifier

  1. a et b MNHN & OFB [Ed]. 2003-présent. Inventaire national du patrimoine naturel (INPN), Site web : https://inpn.mnhn.fr, consulté le 7 mars 2021
  2. Catalogue of Life Checklist, consulté le 7 mars 2021
  3. (en) PPG I (2016), A community‐derived classification for extant lycophytes and ferns. Jnl of Sytematics Evolution, 54: 563-603. doi:10.1111/jse.12229 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Pryer, K.M., A.R. Smith, and J.E. Skog, « Phylogenetic relationships of extant ferns based on evidence from morphology and rbcL sequences », American Fern Journal, vol. 85,‎ , p. 205-282.
  • (en) Braggins, John E. and Large, Mark F, Tree Ferns, Timber Press, .
  • (en) Smith, A.R., K.M. Pryer, E. Schuettpelz, P. Korall, H. Schneider & P.G. Wolf, « A classification for extant ferns », Taxonomy, vol. 55,‎ , p. 705-731 (lire en ligne [df]).

Liens externesModifier