Projet poétique planétaire

Projet initié par Jacques Jouet en 2013, a pour objectif de faire parvenir à chaque habitant de la planète Terre un poème

Le Projet poétique planétaire (« PPP ») a été initié le 29 mai 2013 par l'écrivain (et membre de l'Oulipo) Jacques Jouet. L'objectif est de faire parvenir par voie postale, à chaque être humain de la planète Terre, un poème original composé pour lui.

Projet poétique planétaire
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Organisation
Participants
Jean-Paul Honoré, Cécile Riou (d), Patrick Biau (d), Natali Leduc (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateur

Depuis cette date, quatre autres poètes ont rejoint Jacques Jouet dans cette entreprise. Les poèmes sont expédiés par la poste ou remis de la main à la main, à l'exclusion de tout autre moyen. Sauf exception, leurs destinataires sont inconnus des auteurs.

HistoriqueModifier

Du "poème du jour" au PPPModifier

Depuis le , Jacques Jouet, compose des poèmes du jour. L'ensemble de ces poèmes est en cours de publication par les éditions P.O.L. sous les titres Navet, linge, œil-de-vieux (1999), Du jour (2013) et Dos, pensée (poème), revenant (2019)[1].

En 2013, le 29 mai, l'aventure prend une autre dimension. Jacques Jouet décide alors d'adresser à chaque habitant de la planète un poème inédit et composé pour lui.

En première étape, il se fixe le but d'adresser un poème par jour, et parfois plus, à tous les abonnés du téléphone figurant sur les annuaires de France, en commençant par l'Ain – dont le nom est providentiellement homonyme du chiffre 1 – pour terminer par l'Yonne. L'Abergement-Clémenciat, L'Abergement-de-Varey, Ambérieu-en-Bugey sont les trois premières communes concernées[1],[2]. Ce poème est envoyé sous enveloppe timbrée, accompagné en pied de page d'un bref exposé du projet d’ensemble :

« ...Un autre rêve est que chaque être humain ait un jour le sien, de poème, le sien, pour lui d’abord. C’est pourquoi je commence par les « pages blanches » des abonnés du téléphone du département de l’Ain (01) de la République française. Il n’est pas certain que, de mon vivant, j’arrive à l’Aisne, et, après la France, au Gabon. Et alors ? J’aurai essayé. Et, qui sait ? j’aurai peut-être été aidé par d’autres. »

À sa demande, d'autres poètes le rejoignent bientôt dans ce projet[3]. À partir du 1er octobre 2013, Jean-Paul Honoré écrit lui aussi aux habitants du département de l'Ain, mais en prenant l'annuaire téléphonique à rebours (commune de Vonnas). Puis la poétesse Cécile Riou choisit de s'établir à mi-chemin de la liste des départements français et d'adresser, à partir du 1er février 2016, un poème par jour aux habitants de la Lozère[4]. Ce trio est ensuite rejoint, le 1er avril 2018, par Natali Leduc, dont les destinataires résident comme elle au Canada, puis par le poète Patrick Biau, qui choisit d'écrire à la population de Lourdes à compter du 4 septembre 2020.

Le Projet Poétique Planétaire et l'OulipoModifier

Le Projet Poétique Planétaire n’est pas oulipien à proprement parler. Jacques Jouet l’a conçu indépendamment des activités de l’Oulipo. Des cinq poètes qui portent aujourd'hui le projet, il est le seul qui appartienne à ce groupe. Quelques affinités existent pourtant.

Elles résident dans la rencontre entre la part de fantaisie utopique qu’exprime le PPP et la mise en œuvre d’une contrainte forte. Celle-ci, cependant, n’est pas linguistique, discursive ou narrative, mais purement pragmatique puisqu’il s’agit de l’écriture et de l’expédition quotidiennes d’un courrier. Rien n'empêche, au demeurant, que les poèmes composés dans le cadre du PPP soient à contraintes.

On notera que d’autres poètes oulipiens que Jacques Jouet ont occasionnellement contribué aux campagnes du PPP : Frédéric Forte (campagne de Vulaines en 2015 et celle de Paris Grands-Moulins en 2017), Jacques Roubaud (campagne de Vert-Saint-Denis en 2015) et Ian Monk (campagne « Sept étés » du site Poezibao en 2018).

Le lien entre l’Oulipo et les poètes non oulipiens du PPP s’est effectué autour des Mille-Univers, à l’occasion des « Récréations » poétiques que cette maison d’édition organise à Bourges depuis 2003.

Géographie du PPPModifier

 
Le poète Jacques Jouet, entouré de Jean-Paul Honoré, Benoit Casas, Frédéric Forte et Cécile Riou, en 2015.

L'AinModifier

Depuis le 29 mais 2013, dans l'Ain, communes de L'Abergement-Clémenciat, L'Abergement-de-Varey, Ambérieu-en-Bugey… (Jacques Jouet)

Depuis le 1er octobre 2013, communes de Vonnas, Virignin, Virieu-le-Petit, Virieu-le-Grand… (Jean-Paul Honoré)

La LozèreModifier

Depuis le , en Lozère, communes de Albaret-le-Comtal, Albaret-Sainte-Marie, Allenc, Altier, Antrenas, Azenc-d'Apcher, Azenc-de-Randon, Aumont-Aubrac, Auroux, Badaroux, Bagnols, Balsièges… (Cécile Riou)

Haïda Gwaïi et Maple Ridge (Canada)Modifier

Depuis le 1er avril 2018, Natali Leduc écrit des poèmes (certains en français, certains en anglais) qu'elle adresse aux habitants de l'archipel de Haïda Gwaïi, et depuis le 1er avril 2020, aux habitants de la ville de Maple Ridge (en Colombie-Britannique).

Lourdes (France)Modifier

Le poète Patrick Biau écrit aux habitants de Lourdes depuis le .

Collaborations ponctuellesModifier

Des équipes intermittentes, pour des « campagnes » limitées dans le temps et la géographie, sont constituées, à la demande, avec des poètes venant renforcer ce noyau. À ce jour, Bourges (dans le Cher), Valvins et Vert-Saint-Denis (en Seine-et-Marne), L’Ételon (un village de l’Allier), Scy-Chazelles (en Moselle), Lille (Nord), Aarhus (au Danemark), Kobé (au Japon), Niamey (au Niger), Limerick (en Irlande), Victoria et Beaubassin-Est (au Canada)… Des bibliothèques, des musées, des universités, des festivals, des colloques, des sites en ligne dédiés à la poésie (Poezibao)… accueillent ponctuellement le PPP.

Une part importante étant accordée à la « sociabilité d’écriture » au sein du PPP, l'entreprise est collective et inspirée par une éthique du partage. Elle débouche dans certains cas sur des pratiques d’écriture en commun. Le PPP revendique d’inclure dans ses équipes occasionnelles des poètes « amateurs », pratiquants d’ateliers d’écriture de tous horizons, qui ne font pas métier de la poésie.

Université Gustave EiffelModifier

À l’occasion du Printemps des poètes 2021, l’Université Gustave Eiffel invite en résidence à l'université, pour six semaines, Patrick Biau, Jean-Paul Honoré, Jacques Jouet et Cécile Riou et réalise une exposition récapitulative des activités du PPP depuis 2013 ainsi qu'un atelier wikipédia[5],[6]. Cet atelier fait suite à celui intitulé Wikipédia+Oulipo organisé en mars 2020[7]. Le mardi , une rencontre (retransmise par visio-conférence)[8] est organisée avec les quatre poètes. Ils y ont donné lecture de quelques-uns des poèmes qu’ils ont écrits et adressés quotidiennement à des membres de la communauté universitaire[7].

PublicationsModifier

Certains de ces poèmes ont été publiés chez divers éditeurs, dans leur état initial ou bien retravaillés.

Éditions ArléaModifier

La Bibliothèque oulipienneModifier

  • Jacques Jouet Récapituls grands et petits, La Bibliothèque oulipienne n°224, 2015.
  • Frédéric Forte Pentacles Mallarmé, La Bibliothèque oulipienne n°227, 2017.
  • Jacques Roubaud Le Tour du Monde en quatre-vingts strophes, La Bibliothèque oulipienne n°230, 2016.
  • Frédéric Forte et Jacques Jouet Distiques Jianpu, La Bibliothèque oulipienne n°237, 2019.

Édition du chevreuilModifier

  • Patrick Biau, Jacques Jouet, Valérie Lotti, Benoît Richter, Marcelline Roux, Cécile Riou, Marine Vaillant L'autodaté de l'été PPP Poezibao 2017, édition de Marine Vaillant.
  • Michel Clavel, Jean-Paul Honoré, Marc Lapprand, Natali Leduc, Ian Monk, Cécile Riou, Marine Vaillant Sept été PPP Poezibao 2018, édition de Marine Vaillant.

L'encre MarineModifier

  • Patrick Biau, Jacques Jouet, Guillaume Marie, Idi Nouhou, Annie Pellet, Cécile Riou, Marine Vaillant À voir été PPP Poezibao 2019, édition et linogravures de Marine Vaillant.

J&J-SLCModifier

  • Jacques Jouet På…En… édition bilingue français-danois, traductions en danois par Steen Bille Jørgensen, 2017, dans le cadre du projet Fresh Eyes.

Les mille universModifier

  • Jacques Jouet et Cécile Riou Rabelais, coll. PPP, 2018, .
  • Natali Leduc, Banane/Banana, coll. « PPP », , 48 p. (ISBN 9782916034508)[9]
  • Jacques Jouet, Marc Lapprand, Natali Leduc, Cécile Riou Kobé, coll. PPP, 2019.
  • Cécile Riou Valvins, coll. PPP, 2019.
  • Jacques Jouet, Jean-Paul Honoré et Cécile Riou, Paris Duras, coll. PPP , 2019.
  • Jacques Jouet, Idi Nouhou et Cécile Riou, Niamey, coll. PPP, 2019.
  • Jacques Jouet, Marc Lapprand, Natali Leduc, Cécile Riou Acadie 1, coll. PPP, 2020.

Éditions NousModifier

The Irish Journal of French StudiesModifier

  • Jacques Jouet Limerick, vol.15, 2015.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Bourges - Ils écrivent un poème par jour à un habitant de la planète, et présentent cette initiative dans une collection ce mardi », sur Le Berry républicain, (consulté le )
  2. Philippe Vallanet, « Projet poétique planétaire Jacques Jouet », sur La Montagne, (consulté le )
  3. Denis Cosnard, « Un apéro avec Jacques Jouet : « J’ai parfois glissé des invendus dans des bars, ça débarrasse » », Le Monde, (consulté le )
  4. Virginie Tahar, « Le Projet Poétique Planétaire de Jacques Jouet : une contrainte déraisonnable », Catalonia n° 22,‎ , p. 50 (lire en ligne [PDF])
  5. UPEM, « Evènements », sur www.u-pem.fr (consulté le )
  6. UPEM, « Actualités », sur www.u-pem.fr (consulté le )
  7. a et b Benoit Soubeyran, « Une contribution liée à la résidence du PPP à l’Université Gustave Eiffel : la forme poétique de l’Ovillejo », sur Le blog d'un bibliothécaire wikimédien, (consulté le )
  8. « [Rediffusion] Lecture publique de poèmes pour la clôture du Projet Poétique Planétaire 🖋️ » (consulté le )
  9. « Banane / Banana », sur Éditions des mille univers (consulté le )

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier