Ouvrir le menu principal

Principaux entrepreneurs de Paris-Plage et du Touquet-Paris-Plage

Blason du Touquet-Paris-Plage.

Au moment de son essor, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, lorsque Paris-Plage est devenu le Touquet-Paris-Plage, plusieurs entrepreneurs locaux se sont distingués aux côtés des architectes qui créaient l’habitat du premier lotissement du géomètre Raymond Lens, puis du second de l'ingénieur et géomètre Joseph-Louis Sanguet.

Les entrepreneurs de bâtiment avaient l'habitude d'apposer une plaque, souvent émaillée, sur les constructions qui leur étaient confiées. Certaines de ces plaques sont encore visibles au XXIe siècle.

Sommaire

HistoriqueModifier

Édouard Lévêque, premier historien de la commune et inventeur de l'expression « Côte d'Opale », écrit « les constructions en dur avaient démontré que l'humidité introduite à l'intérieur des murailles, soit par la pluie, que la pression du vent faisait pénétrer à travers les murailles, soit par l'eau remontant du sous-sol par capillarité, ne pouvait jamais sécher et disparaitre complètement, mais plus tard, on trouvera des moyens nouveaux pour parer à cet inconvénient et la construction en dur restera la seule adoptée »[EL 1].

Les premières constructions étant des chalets en bois, les entrepreneurs étaient donc des menuisiers, comme, par exemple, Joseph Duboc. Les constructions en dur sont arrivées ensuite, utilisant la pierre de roche, comme la villa Les Genêts (1891), à l'angle sud-ouest de la rue de Paris et de la rue Joseph Duboc (anciennement rue de la Lune).

On remarque, à la lecture des lieux de naissance des différents entrepreneurs, que Paris-Plage fournissant du travail de façon de plus en plus importante, attirait des entrepreneurs de toute la France, et même de Belgique.

EntrepreneursModifier

Pour retrouver plus facilement par qui, architecte ou entrepreneur, a été construit une villa ou un bâtiment, vous pouvez cliquer ici → constructions du Touquet-Paris-Plage.

Entreprises générales de bâtimentModifier

Entreprise BarbierModifier

 
35, rue d'Arras.

Ernest Olivier Barbier est né le à Jouy-en-Josas dans le département des Yvelines[AD62 1],[1]. En 1911, il habitait à Quentovic, Paris-Plage, avec son épouse et sa fille[AD62 2].

Il est l'entrepreneur du bâtiment situé 35, rue d'Arras.

Entreprise BergerModifier

 
90, rue de Moscou.
 
Entreprise Berger-Pentier.

Eugène Joseph Berger est né le à Saint-Amand (Fleurus), Hainaut en Belgique[AD62 3].

Il est, notamment, l'entrepreneur du bâtiment situé 90, rue de Moscou et des dix chalets Berger construits rue de Paris[EL 2], entre la rue Saint-Jean et la rue Saint-Louis côté ouest : Le Gui, Les Joncs, Les Roseaux, Les Charmettes, Les Cyclamens, Les Pervenches, Les Chrysanthèmes, Les Anémones et L’Edelweiss construits en 1897. Il a tenu, avec sa première épouse, le café Berger-Pick situé à l'angle nord-ouest des rues de Paris et Saint-Jean[EL 3], puis, avec sa deuxième épouse, le café-restaurant Berger au même endroit, son fils, Robert, fut le premier garçon inscrit sur l'état civil de Paris-Plage en 1901, ce fils fut conseiller municipal et lieutenant des pompiers du Touquet-Paris-Plage.

Entreprise CharbonnierModifier

 
Avenue des Mille Agréments.

Arthur Joseph Ghislain Charbonnier est né le à Loupoigne, Province du Brabant wallon en Belgique[AD62 4]. Son entreprise était située à Berck, il avait des bureaux, au Touquet-Paris-Plage, rue Lens, entre les rues de Metz et de Moscou[An 1].

Louis Quételart fut son jeune employé à Berck[2].

Il est, notamment, l'entrepreneur des pavillons Mille Agréments[a] dans l'avenue du même nom, de la villa Cérès et Junon située aux no 52-54, boulevard Daloz et de la villa Le Castel située rue rue Jean Monnet.

En 1931, il est commis d'architecte chez Albert Pouthier[AD62 5].

Entreprise ChouardModifier

 
Église Sainte-Jeanne-d'Arc du Touquet-Paris-Plage.

L'entreprise d'Alfred Chouard de Rouen réalise en 1911 la construction de l'Église Sainte-Jeanne-d'Arc du Touquet-Paris-Plage[EL 4].

Entreprise ClavierModifier

 
Construction du Grand-Hôtel de 1927.
 
Ancienne piscine du Touquet-Paris-Plage de 1929.
 
L'entreprise Georges Clavier.

Georges Henri Clavier, né à Paris, en 1893, épouse Jeanne Céline Julia Broucke. En 1931, ils habitent, avec leur fille, au 41, rue Joseph-Duboc[AD62 6]. L'entreprise générale de bâtiments a notamment construit :

  • la piscine du Touquet-Paris-Plage de 1929[b] ;
  • la Digue promenade du Touquet-Paris-Plage[b] ;
  • le Grand-Hôtel de 1927, cet hôtel était situé à l'angle sud-est du boulevard du docteur Jules Pouget et de la rue Saint-Louis, il a été construit en seulement six mois, de à .

Entreprise Darroquy et FleuretModifier

 
L'entreprise Darroquy et Fleuret.

Louis Joachim Darroquy, né en 1896, à Bilbao, marié avec Annie Mard, née en Écosse[AD62 7]. L'entreprise générale de bâtiments était située 2, rue de Londres[An 2].

M. Darroquy a été capitaine des pompiers du Touquet-Paris-Plage.

Entreprise DegallaixModifier

Léon Joseph Degallaix est né le à Wez-Velvain en Belgique. Naturalisé Français le , il est nommé chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur le puis promu officier le , il habitait 2, avenue Jean-Jaurès à Roubaix[3].

Il crée les « Entreprises Générales L. Degallaix » en 1898 à Roubaix[3].

Il participe à l'exposition internationale du Nord de la France, à Roubaix, en 1911, en apposant la publicité de son entreprise sur le bâtiment Villa des Galeries Lilloises.

Il est notamment le constructeur de :

Lorsque le domaine Sanguet est mis en adjudication par ses héritiers, il est adjugé le 30 octobre 1922, en l'étude de Me Véron, notaire à Étaples, à la société « La Touquettoise Immobilière » constituée le même jour par Léon Degallaix et 3 autres associés, Georges Browaeys,, Charles Florin et Ernest Lesur. Le 29 août 1926 la société est dissoute, et les lots non vendus sont partagés entre eux et la villa « Le Belvédère » est attribué à Ernest Lesur[i 1].

Entreprise DelbauffeModifier

Laurent Delbauffe est né en 1883 à Wez-Velvain en Belgique. En 1921, il demeurait, avec son épouse et sa fille, villa Le Marchois, rue de Londres prolongée, au Touquet-Paris-Plage[AD62 8].

Entreprise Delcourt FrèresModifier

 
Publicité dans l'architecture au Touquet 1931.
 
Inscriptions Delcourt et Boissel - Carte Blanche

Jean Baptiste Delcourt est né le à Ponthoile, lieu-dit Favières dans le département de la Somme. Ses trois enfants Abel, Maurice et Lucien Delcourt lui succèdent[AD62 9]. Avant de créer son entreprise, Jean Baptiste Delcourt a travaillé chez Goffaux. En 1911, il habite avec son épouse et ses cinq enfants, rue Saint-Amand à Paris-Plage[AD62 10]. L'entreprise générale de bâtiment était située Grande-Rue.

 
Inscription figurant sur l'hôtel des Postes.

Ils sont, notamment, les entrepreneurs :

Entreprise DequékerModifier

Charles Dequéker, entrepreneur à Berck, est le premier constructeur à Paris-Plage[EL04 1].

Il a construit :

  • les chalets en bois l'Avant Garde et la Vigie propriété de M. Henri Saumon, notaire à Aix en Issart[EL 5].
  • L'hôtel du Touquet, en 1888, dont il est le propriétaire. Cet hôtel fut détruit par un incendie pendant l'hiver 1888-1889 [EL 6].
  • La Villa des Roses, en 1888.
  • Le chalet en bois Noémie en 1887, ce chalet fut détruit par un incendie[EL 7].

Entreprise DieusetModifier

L'entreprise de M. Dieuset est située rue Léon Garet (anciennement rue Saint-Alphonse), entre les rues de Metz et de Moscou, chalet La Marmaille. Entrepreneur local, il construit la villa Les Orchidées, 65 boulevard de la Mer (Docteur Jules Pouget aujourd'hui) dont les plans sont dus à l'architecte Louis Holt[5].

Entreprise DupontModifier

 
34, rue Joseph-Duboc.
 
34, rue Joseph-Duboc.

Émile Dupont, entrepreneur à Amiens, Somme, France[b] est l'entrepreneur de la villa Printania située au 34, rue Joseph Duboc[a].

Entreprise FournierModifier

L'entreprise Louis Fournier a construit le premier bien collectif des habitants du hameau Paris-Plage, il s'agit de la première école mixte, situé rue de Londres, qui ouvre ses portes en décembre 1897[6].

Entreprise GoffauxModifier

 
41-43, rue de Moscou.
 
120, rue Saint-Jean.

Julien Joseph Ghislain Goffaux est né le à Villers-Perwin, Hainaut en Belgique[AD62 11], mort en 1918. En 1911, avec son épouse et ses deux enfants, il habitait, chalet Julien-Juliette, rue de Londres, entre la rue Saint-Louis et rue Raymond Lens, à Paris-Plage[AD62 12].

Il est, notamment, le constructeur :

Entreprise GouttenoireModifier

 
Gouttenoire publicité l'architecture au Touquet 1931.
 
Plaque Gouttenoire.
 
Plaque A. Delage Gouttenoire et Cie.

Joseph Gouttenoire, né en 1895[7] à Sainte-Colombe-sur-Gand. En 1931, il vit avec son épouse, Adèle Mathilde Brugirard, deux enfants et ses parents, au 39, rue St Amand[AD62 13]. Il s'est ensuite associé avec l'entreprise Delage[b].

Entreprise LagarecModifier

 
42, rue Saint-Jean.

Joseph Lagarec est un entrepreneur de Trépied, hameau de la commune de Cucq, commune limitrophe du Touquet-Paris-Plage. Il a construit le bâtiment du 42, rue Saint-Jean.

Entreprise LamotteModifier

 
47 et 49, rue de Bruxelles.

L'entreprise Lamotte est située à Hesdin, elle a construit la maison du 47 et 49 rue de Metz.

Entreprise Pentier FrèresModifier

 
187 bis, rue de Londres.
 
Publicité l'architecture au Touquet 1931.
 
Entreprise Pentier située 137, rue de Metz au Touquet-Paris-Plage.
 
Entreprise Berger Pentier frères successeurs.

Marie Charles Jacques Pentier est né le à Berck (Pas-de-Calais). Son frère Jules Pierre Joseph est né le à Berck, Chevalier de la Légion d'honneur, il est maire du Touquet-Paris-Plage de 1942 jusqu'à sa mort en où il est victime des bombardements de la ville[AD62 14]. Jacques Georges Lucien Pentier est né au Touquet-Paris-Plage. L'entreprise générale de bâtiments était située au 137, rue de Metz, chalet La Mascotte, au Touquet-Paris-Plage. cette entreprise a succédé à l'entreprise Berger.

Ils sont, notamment, les entrepreneurs :

  • du bâtiment sis 187 bis, rue de Londres[a] ;
  • de la villa Wallonne[M 5] sise au no 44 du boulevard Daloz, à l'angle du no 78 de la rue de Bruxelles dont les façades et les toitures ont été inscrites à l'inventaire des monuments historiques le [M 6] ;
  • de la série de deux Maisons dites Villa Lutin et Villa Farfadet sises 7-9, rue Dorothé[M 7] ;
  • de la villa La Closerie[M 8] sise avenue des Oyats dont les façades, toitures et décor intérieur du rez-de-chaussée et salle de bain du premier étage ont été inscrits à l'inventaire des monuments historiques le [M 9] ;
  • du cinéma dit Le Normandy puis Le Select situé 26, rue Saint-Jean[M 10].
  • de l'aéroport du Touquet-Paris-Plage inauguré le [8].

Entreprise Picavet frèresModifier

L'entreprise générale de bâtiments était située allée des Rossignols[An 2].

Entreprise Charles PrévostModifier

L'entreprise générale de bâtiment et de travaux publics, qui était située à Étaples, a réalisée, à la demande de Mme Daloz (épouse d'Eugène Daloz) le lotissement entre les rues de Metz et le boulevard Daloz, elle est également l'entreprise chargée d'établir le tramway entre Étaples et Paris-Plage.

Entreprise RévillionModifier

 
Inscription notée sur un mur du marché couvert.

Marcel Révillion est né le à Méricourt (Pas-de-Calais)[AD62 15].

Il construisit le marché couvert du Touquet-Paris-Plage[a].

Entreprise Charles Robard et G. LavergneModifier

 
Angle nord-est des rues Saint-Jean et de Moscou.
 
L'Excelsior Hôtel.

Ils sont les entrepreneurs, de la transformation vers 1920, du bâtiment situé à l'angle nord-est de la rue Saint-Jean et de la rue de Moscou, ancien Grand Hôtel Central transformé en Excelsior Hôtel[a]. L'entreprise générale de bâtiments était située rue de Londres prolongée, au quartier Quentovic[An 2].

Entreprise RogerModifier

 
9, rue Jean-Monnet.

Émile Joseph Roger est né le à Chevry-Cossigny en Seine-et-Marne[AD62 16]. En 1911, il habitait avec son épouse et ses trois enfants, quartier Quentovic, chalet Le Briard, rue de Londres prolongée[An 1], au Touquet-Paris-Plage[AD62 17]. Il est l'entrepreneur d'une villa sise au 9, rue Jean Monnet, anciennement Grande-Rue[a].

Entreprise RoyModifier

Charles Albert Louis Roy, né en 1849 à Pont-Remy, mort en 1919 à Étaples, il est le fils de Constant et de Adélaïde Machy, il habitait au 45 rue de Montreuil[AD62 18],[EL 8].

Il est, notamment, l'entrepreneur, de la villa Suzanne, 48 boulevard de la Mer (Docteur Jules Pouget aujourd'hui), ayant appartenu à Léon Garet[EL 9] et du nouveau sémaphore[EL 8].

Entreprise TrillaudModifier

Trillaud est une entreprise de Corbie.

Entreprise VerdierModifier

 
115, rue de Londres.
 
Entreprise Verdier, située rue de la Paix au Touquet-Paris-Plage.

Jean Marie Félix Verdier est né le à Châtillon-en-Michaille dans le département de l'Ain[9]. Il fut, conseiller municipal en 1900[EL 10] puis adjoint spécial et officier d'état civil de la section de Paris-Plage en 1907. En 1911, il habitait, avec son épouse et ses trois enfants, rue de Londres à Paris-Plage[AD62 19]. Il est, notamment, l'entrepreneur de la villa Sainte Élisabeth sise 115, rue de Londres[a].

La personne en blanc, sur la photo de l'entreprise, est Jules Louis Debune, menuisier chez Verdier, qui tenait, avec son épouse, Marie Marthe Pauline Tagand, le café de la Poste Debune-Tagand, à l'angle sud-ouest de la rue de Londres et de la rue Raymond Lens.

Pendant la Seconde Guerre mondiale pour éviter que les élèves soient regroupés en un seul endroit lors des bombardements avec les risques que l'on imagine, l'entreprise Verdier, située au 93-95 rue de Londres, a été utilisée comme classe pour une partie des filles[i 2].

Entreprise de couvertures, fumisterie, plomberie, zinguerieModifier

La commune a compté plusieurs entreprises de couvertures, fumisterie, plomberie et de zinguerie[An 1],[An 3],[An 2].

Entreprise Bataille et ses FilsModifier

L'entreprise était située 49, rue de Paris.

Entreprise Beauvois AlphonseModifier

L'entreprise était située 27, rue de Londres.

Entreprise Dutour AlphonseModifier

L'entreprise était située 135, rue de Londres.

Entreprise JaladisModifier

L'entreprise était située angle nord-est des rues de Paris et Saint-Jean.

Entreprise MacquetModifier

L'entreprise était située rue de Londres, entre les rues Saint-Jean et Saint-Louis.

Entreprise Nabord filsModifier

L'entreprise était située 25, Grande-Rue.

Entreprise Planquart-BenoistModifier

L'entreprise était située rue de Paris, entre les rues Lens et Saint-Amand.

Société des Eaux, Gaz et ÉlectricitéModifier

L'entreprise était située 64, rue de Londres.

Entreprises de jardinsModifier

La commune a compté plusieurs entreprises de jardins[An 1],[An 3],[An 2].

Jean BongibaultModifier

Il est le régisseur du domaine de John Whitley et réalisateur du parc de l'hôtel de la Forêt. Jean Bongibault est né en 1863 à Poilly (Marne) marié à Louise née en 1868 à Juvisy-sur-Orge, leurs deux enfants, Paul et Gaston, tous deux nés à Clairefontaine-en-Yvelines respectivement en 1893 et 1898, sont jardiniers avec leur père[AD62 20].

Entreprise DarcheModifier

L'entreprise était située 118, rue de Metz.

Entreprise De Martelaere EugèneModifier

L'entreprise était située 49, rue St Jean.

Entreprise Sagnier RaymondModifier

Raymond Sagnier, horticole D.E.S.H. avait son entreprise 49, rue Saint-Amand.

Entreprises de menuiserie et charpenteModifier

Entreprise DerchuModifier

Théophile Désiré Émir Derchu, né en 1870 à Étalon (Somme), était patron menuisier ; en 1911, il habitait, avec son épouse et ses onze enfants, rue de Londres à Paris-Plage[AD62 21].

Entreprise DesplainModifier

 
Plaques Desplain et Saxer.

Auguste Desplain est né en 1866 à Rue (Somme)[AD62 22], il était menuisier.

 
49, rue de la Paix au Touquet-Paris-Plage.

L'entreprise Auguste Desplain était, à l'origine une menuiserie.Elle était, en 1911, située rue Saint-Amand au Touquet-Paris-Plage, son fils Robert lui a succédé, l'entreprise a ensuite été située au 49, rue de la Paix au Touquet-Paris-Plage, le nom de l'entreprise est toujours visible de la rue[d].

Entreprise DevillersModifier

Louis Devillers, entreprise de menuiserie, villa Le Rabot, rue Saint-André.

Entreprise DubocModifier

 
Menuiserie Duboc indiquée par la flèche rouge.

Joseph Duboc est né le à Étaples dans le Pas-de-Calais[AD62 23].

Charpentier, Joseph Duboc travaille pour Alphonse Daloz. Il est l'un des premiers habitants du Touquet. Son atelier est mitoyen de l'hôtel, construit en 1882, « À la naissance de la plage »situé angle nord-est de la rue de Paris et de la rue Joseph Duboc (anciennement rue de la Lune), exploité par sa femme. C'est lui qui fabrique la « chaise de puits » permettant le forage dans le sable avant l'adduction des eaux de Rombly à Paris-Plage[10]. Son fils François lui succède[AD62 24].

Une voie du Touquet-Paris-Plage porte son nom : la rue Joseph Duboc (anciennement rue de la Lune).

Everaert et RochModifier

L'entreprise était située au 9, rue de Paris[An 2].

Entreprise LegrandModifier

 
Grand hôtel à Paris-Plage

M. Legrand, entreprise de menuiserie, est originaire d'Amiens[EL 11]. Il construisit le premier Grand-Hôtel du Touquet-Paris-Plage , celui d'Alphonse Legendre[EL 12], il était situé à l'angle sud-est du Boulevard de la Mer (Docteur Jules-Pouget aujourd'hui) et de la rue Saint-Louis à Paris-Plage.

Entreprise OutrebonModifier

L'entreprise Outrebon de menuiserie et charpente était située, en 1913, rue de Londres, entre la rue de Bruxelles et le rue Saint-Jean[An 3].

Entreprise ParéModifier

Maurice Paré, entrepreneur en menuiserie d'Amiens, s'installe, en 1888, au Touquet pour y construire, à la demande de plusieurs de ses clients, les premiers chalets en bois. Cinq ans plus tard, en 1893, son épouse crée l'agence Paré pour louer ces chalets et vendre des terrains. Ainsi naquit l'agence Paré.

Entreprise PrévotModifier

En 1926, Alphonse Prévot de Berck (1877-1951), son épouse Blanche Beaugeois de Beaurainville (1875-1954), leurs enfants et les employés de l'entreprise de menuiserie, habitaient 146, rue de Londres[AD62 25].

Entreprise RobardModifier

 
Entreprise Robard au Touquet-Paris-Plage vers 1930.

Entreprise de menuiserie et charpente en 1921 et entreprise générale du bâtiment en 1926, Il est probable que cette entreprise se soit associée avec l'entreprise G.Lavergne pour la réfection de l'hôtel Excelsior.

Ange Charles Robard né en 1879 à Le Pellerin dans le département de la Loire-Atlantique marié, en premières noces avec Renée Claire Marie Petit le dans le 19e arrondissement de Paris, puis en secondes noces avec Élisa Augustine Sidonie Vasseur le au Touquet-Paris-Plage, et en troisième noces le à Bruay-la-Buissière avec Marie Euphrasie Mannessier née le à Bruay-la-Buissière et morte au Touquet-Paris-Plage le . En 1926, ils ont quatre enfants nés au Touquet-Paris-Plage, Marcelle, Suzanne, Raymond et Simonne, ils habitent quartier Quentovic[AD62 26],[AD62 27],[11],[AD62 28],[AD62 29]

Entreprise SagnierModifier

En 1913, l'entreprise de menuiserie et charpente est située 20, rue de la Paix[An 3], Octave Sagnier, né en 1873 à Verton, habite à cette adresse, en 1921, avec son épouse et ses six enfants[AD62 30].

Entreprises de peinture et de vitrerieModifier

La commune a compté plusieurs entreprises de peinture et de vitrerie[An 1],[An 3],[An 2].

Entreprise Bonetti E.Modifier

L'entreprise était située au 119, rue de Metz.

Entreprise BuvelotModifier

Buvelot Félicien Alphonse, né en 1862 à Paris marié à Pastolle Amélia née en 1863. En 1926, l'entreprise était située au 105, rue de Londres[AD62 31]..

Entreprise Degano F.Modifier

L'entreprise était située rue de Calais.

Entreprise DemainModifier

L'entreprise était située rue de Moscou.

Entreprise Desquenne L.Modifier

L'entreprise était située 115, rue de Moscou.

Entreprise Desaint HenriModifier

L'entreprise était située au 41, rue de Paris, en 1926.

Entreprise DellepouleModifier

L'entreprise était située rue de Paris, entre les rues Saint-Alphonse et de Bruxelles.

Entreprise DumontModifier

L'entreprise était située rue Lens, entre les rues de Londres et de Metz.

Entreprise FontaineModifier

Louis Fontaine, né en 1869 à Roubaix[AD62 2]. L'entreprise était située Chalet Claudine, 60, rue de Moscou.

Entreprise Matifas-RivetModifier

L'entreprise était située Chalet Rivet, rue de Londres, entre les rues de Montreuil et Dorothée.

Entreprise MoulinModifier

L'entreprise était située 37, rue Saint-Louis.

Entreprise Perret EttyModifier

L'entreprise était située à l'angle des rues de Londres et Saint-Louis.

Entreprise Segond-DamsModifier

Alfred Segond, né en 1877 à Dechy et Léon Dams, né en 1883 à Aniche. L'entreprise était située au 20, rue de la Paix.

Entreprise Specque-BuschModifier

Prudent Alexandre Specque, né en 1865 à Frencq, marié en 1888 à Boulogne sur mer avec Clémence Henriette Busch née en 1858 à Boulogne sur mer. L'entreprise était située rue Saint Alphonse, entre les rues de Paris et Londres.

Entreprise TavernierModifier

François Arthur Tavernier, né en 1868 à Gand. L'entreprise était située à l'angle des rues de Londres et de Saint-Louis.

Entreprise ThénardModifier

Alfred Thénard, né en 1883 à Pantin marié avec Gabrielle Bouvier née en 1887 à Pantin. L'entreprise était située au 121, rue de Moscou.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Édouard Lévêque, Histoire de Paris-Plage et du Touquet, Paris-Plage et Montreuil, Charles Delambre, (réimpr. 2011 en deux tomes aux éditions PyréMonde) (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b c d e f g h i j et k La photographie de la plaque de cet entrepreneur qui illustre le texte, figure sur le bâtiment en question.
  2. a b c et d Comme noté sur l'illustration à droite du texte.
  3. L'inscription du nom de l'entreprise se trouve sur un mur à l'arrière du bâtiment, côté rue de Londres.
  4. Le nom de l'entreprise est toujours visible de la rue comme illustré sur la photo en regard du texte.

RéférencesModifier

Annuaire du Touquet-Paris-PlageModifier

  1. a b c d et e édition 1909.
  2. a b c d e f et g édition 1933-1934.
  3. a b c d et e édition 1913.

Archives départementales du Pas-de-CalaisModifier

  1. « recensement population » (consulté le 28 décembre 2018).
  2. a et b « Recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 » (consulté le 18 janvier 2019).
  3. « Mariages » (consulté le 28 décembre 2018).
  4. « recensement » (consulté le 28 décembre 2018).
  5. « recensement 1931 du Touquet-Paris-Plage » (consulté le 30 janvier 2019).
  6. « recensement 1931 Le Touquet-Paris-Plage » (consulté le 30 janvier 2019)
  7. « recensement 1931 du Touquet-Paris-Plage » (consulté le 30 janvier 2019).
  8. « Recensement du Touquet-Paris-Plage 1921 » (consulté le 11 janvier 2019).
  9. « recensement 1911 Cucq section Paris-Plage » (consulté le 11 janvier 2019).
  10. « Recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 » (consulté le 11 janvier 2019).
  11. « mariage Cucq 1888 » (consulté le 28 décembre 2018).
  12. « recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 » (consulté le 11 janvier 2019).
  13. « recensement de 1931 du Touquet-Paris-Plage » (consulté le 31 janvier 2019)
  14. « recensement Cucq secteur Paris-Plage page 30 » (consulté le 28 décembre 2018).
  15. « Fiche militaire » (consulté le 28 décembre 2018).
  16. « recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 (page 38) » (consulté le 28 décembre 2018).
  17. « Recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 », (consulté le 11 janvier 2019), page de droite.
  18. « recensement Étaples 1911 », sur archivesenligne.pasdecalais.fr,
  19. « Recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 » (consulté le 11 janvier 2019).
  20. « recensement de 1911 Cucq section Paris-Plage », sur archivesenligne.pasdecalais.fr (consulté le 18 mars 2019)
  21. « Recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 » (consulté le 11 janvier 2019).
  22. « Recensement Cucq secteur Paris-Plage 1911 », (consulté le 11 janvier 2019), page de droite.
  23. « mariage » (consulté le 28 décembre 2018).
  24. « recensement 1911 Cucq section Paris-Plage », sur le site des archives départementales du Pas-de-Calais (consulté le 28 décembre 2018).
  25. « recensement 1926 du Touquet-Paris-Plage », sur le site des archives du Pas-de-Calais (consulté le 31 janvier 2019).
  26. . « recensement 1926 du Touquet-Paris-Plage », sur le site des archives du Pas-de-Calais (consulté le 23 mars 2019).
  27. « acte de naissance Bruay-la-Buissière n°60 », sur le site des archives du Pas-de-Calais (consulté le 23 mars 2019).
  28. « acte de mariage n°9 », sur le site des archives du Pas-de-Calais (consulté le 23 mars 2019).
  29. « tables décennales du Touquet-Paris-Plage 1923-1932 », sur le site des archives du Pas-de-Calais (consulté le 25 mars 2019).
  30. « recensement 1921 du Touquet-Paris-Plage », sur le site des archives du Pas-de-Calais (consulté le 31 janvier 2019).
  31. « recensement 1926 du Touquet-Paris-Plage », sur le site des archives du Pas-de-Calais (consulté le 31 janvier 2019).

Base MériméeModifier

Ouvrage d'Édouard Lévêque, Histoire de Paris-Plage et du Touquet, souvenirs et impressions, 1905,[12]Modifier

  1. p. 155.
  2. p. 180.
  3. p. 502.
  4. p. 11.
  5. p. 64.
  6. p. 502.
  7. p. 212.
  8. a et b p. 455.
  9. p. 76.
  10. p. 230-231.
  11. p. 82.
  12. p. 142.

Ouvrage d'Édouard Lévêque Paris-Plage Le Touquet-Paris-Plage Rapide Historique, 1904,[13]Modifier

  1. p. 110.

Ouvrage de la Société académique du Touquet-Paris-Plage, Mémoires de la Société Académique du Touquet-Paris-Plage 2007-2010, édité en 2012, Le Touquet-Paris-Plage, I.H. 62170 Montreuil (ISSN 1273-6384)Modifier

  1. p. 43 à 44, écrits de Colette Picot-Fagard.
  2. p. 10, écrits de Philippe Lyardet.

Autres sourcesModifier

  1. « Naissances », sur le site des archives départementales des Yvelines (consulté le 28 décembre 2018).
  2. Anne Lefebvre et Olivier Liardet, « Louis Quételart et le phare de La Canche au Touquet », in Livraisons de l'histoire de l'architecture, no 24, 2012, [lire en ligne].
  3. a et b « Cote 19800035/682/78197 », base Léonore, ministère français de la Culture.
  4. Carte postale no 3 Villa Le Bercail Architecte Buisset Entrepreneur Degallaix
  5. Édith et Yves de Geeter, Images du Touquet-Paris-Plage, 1987 p. 11.
  6. Société académique du Touquet-Paris-Plage, Mémoires de la Société académique du Touquet-Paris-Plage Pas-de-Calais 1997-1999, Le Touquet-Paris-Plage, édition Auréoline, 18 allée Georges Brassens, 62520 Le Touquet-Paris-Plage, , page 51 écrits de Jacques Garet
  7. « naissances », sur https://www.loire.fr/jcms/c_825883/les-archives-en-ligne,
  8. Patrick Gonet et Patrick Flahaut, L'aéroport du Touquet-Paris-Plage « Survol d'un nid de coucous » 1904-1980, Le Touquet-Paris-Plage, imprimeries et éditions Henry, , 218 p., page 40
  9. « Naissance 1853 », sur le site des archives départementales de l'Ain (consulté le 28 décembre 2018).
  10. Édith et Yves De Gueeter, Images du Touquet-Paris-Plage, , p. 72.
  11. « acte de mariage n°892 page 23/31 », sur le site des archives de Paris 19e (consulté le 23 mars 2019).
  12. Édouard Lévêque, Histoire de Paris-Plage et du Touquet, Le Touquet-Paris-Plage, Charles Delambre à Paris-Plage et à Montreuil sur Mer, (lire en ligne)
  13. Édouard Lévêque, Paris-Plage Le Touquet-Paris-Plage Rapide Historique, Le Touquet-Paris-Plage, Charles Delambre à Paris-Plage et à Montreuil sur Mer, (lire en ligne)