Primevère

genre de plantes

Primula

Primula
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de différentes Primevères
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Ericales
Famille Primulaceae

Genre

Primula
L., 1753[1]

Les Primevères forment un genre (Primula) de plantes herbacées de la famille des Primulacées.

Ce genre auquel on rattache maintenant Cortusa, Dionysia et Dodecatheon comprend 433 espèces réunies en 6 sous-genres et 37 sections, originaires pour l'essentiel des zones tempérées de l'hémisphère nord[2].

Les primevères sauvages, Primula elatior et Primula veris, dont les fleurs retombantes se présentent en ombelle au sommet d'une longue tige, sont également connues sous le nom de coucous.

ÉtymologieModifier

Le nom scientifique primulus est un diminutif du latin primus, « premier », allusion au fait que ces fleurs sont parmi les toutes premières à apparaître au printemps. Le nom vernaculaire a une morphologie proche : primevère dérive d'une forme latine tardive prima vera, formée de prima, « premier » (au féminin), et de vera, « printemps » (en latin classique, ver, veris)[3],[4].

Principales espèces de la flore européenneModifier

 
Diagramme floral du genre Primula

Flore extra-européenne

Autres espèces

Primevères de jardinsModifier

La primevère commune des jardins est une des premières fleurs du printemps (primo vere signifie au début du printemps en latin). C'est une plante vivace, souvent cultivée en annuelle. Elle fleurit de février à mai, est rustique et possède un feuillage semi-persistant[5].

Les hybrides de toutes les couleurs largement cultivés sont principalement des hybrides de P. vulgaris, P. veris, P. elatior, P. juliae. Ces hybrides sont parfois appelés indistinctement « Primevère Polyanthus » ou « Primula polyantha » mais ce nom ne désigne spécifiquement que les hybrides P. veris - P. vulgaris[6].

De nombreuses variétés hybrides sont cultivées depuis des siècles comme plantes ornementales.[réf. nécessaire]

Galerie d'imagesModifier

  Survolez une image pour afficher sa légende ; survolez la légende pour l'afficher en entier si elle est tronquée.

Liste d'espècesModifier

Selon Catalogue of Life (7 août 2014)[7] :

Selon ITIS (7 août 2014)[8] :

Selon The Plant List (7 août 2014)[9] :

Selon Tropicos (7 août 2014)[1] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

SymboliqueModifier

Langage des fleursModifier

Dans le langage des fleurs, la primevère symbolise le premier amour ou l'affection sincère[10].

Calendrier républicainModifier

Dans le calendrier républicain français, le 1er jour du mois de germinal, est officiellement dénommé jour de la Primevère.

AlimentationModifier

Les toutes jeunes feuilles de primevère possèdent une saveur légèrement anisée, notamment celles de la primevère officinale, de la primevère vulgaire et de la primevère acaule. Ce parfum est encore plus prononcé dans les racines lorsqu'elles sont froissées. Ces racines communiquent leur saveur anisée aux légumes que l'on fait cuire à la vapeur (consommées crues, elles irritent la gorge du fait de leurs saponines), tandis que les jeunes feuilles sont comestibles, comme légumes ou en soupe. Les fleurs décorent et parfument les plats chauds ou froids, ainsi que les desserts. Les feuilles (propriétés anti-ecchymotiques), les fleurs séchées et les racines de la primevère officinale (vertus adoucissantes et calmantes : antispasmodique, sédatif, analgésique) entrent dans la composition de mélanges médicinaux (notamment les mélanges pectoraux en raison de leurs propriétés expectorantes)[11].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 7 août 2014
  2. (en) John Richards, Primula, Timber Press, , p. 10
  3. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolites, Quae, , p. 106
  4. http://www.wordreference.com pour confirmer la traduction dans les 6 langues citées.
  5. « Primevère (Primula) : fleur, plantation, culture, entretien », sur Binette & Jardin (consulté le )
  6. « eFlore », sur Tela Botanica (consulté le )
  7. Catalogue of Life Checklist, consulté le 7 août 2014
  8. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 7 août 2014
  9. The Plant List (2013). Version 1.1. Published on the Internet; http://www.theplantlist.org/, consulté le 7 août 2014
  10. Anne Dumas, Les plantes et leurs symboles, Éditions du Chêne, coll. « Les carnets du jardin », , 128 p. (ISBN 2-84277-174-5, BNF 37189295).
  11. François Couplan, Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques, Delachaux et Niestlé, , p. 84