Ouvrir le menu principal

Préhy

commune française du département de l'Yonne

Préhy
Préhy
Blason de Préhy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Canton Chablis
Intercommunalité Chablis, Villages et Terroirs
Maire
Mandat
Marc Schaller
2014-2020
Code postal 89800
Code commune 89315
Démographie
Population
municipale
148 hab. (2016 en augmentation de 12,12 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 34″ nord, 3° 45′ 31″ est
Altitude Min. 152 m
Max. 312 m
Superficie 14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Préhy

Géolocalisation sur la carte : Yonne

Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Préhy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Préhy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Préhy

Préhy est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Préhy est à 18 km à l'est d'Auxerre (19,7 par Saint-Bris-le-Vineux).

L'autoroute A6 (« l'autoroute du soleil ») passe à 2 km à l'ouest du village. La sortie n° 20 « Venoy - Auxerre-sud » en est à environ 12 km au nord-ouest[1].

Il n'y a aucun cours d'eau sur la commune, sauf une exception. La limite sud-est avec Chemilly-sur-Serein et à l'est avec Chichée, est très proche du ru de Vaucharme, affluent du Serein qu'il rejoint à Chablis environ 5 km plus au nord ; cette limite, sur environ 35 m, est marquée par le ru.

C'est peu en termes de quantité d'eau. Mais des cours d'eau ont malgré tout entaillé le paysage. Le point le plus bas sur la commune est à l'est, là où elle effleure la vallée du ru de Vaucharme qui coule, ici, à environ 155 m d'altitude. La forêt domaniale de Préhy, sur la commune, couvre largement tout le coteau ouest du ru. Le point le plus haut est aussi celui le plus à l'ouest, proche du village qui se trouve très décentré vers l'ouest par rapport au territoire communal[1].

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Il y avait une église Saint-Pierre à Préhy. Possession de l'évêché d'Auxerre jusqu'au Xe siècle, l'évêque Héribert (demi-frère du duc des Francs Hugues le Grand) en fait don avec dix autres églises à l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre après que Saint Mayeul a rétabli la règle monastique à Saint-Germain[2]. Cette donation est confirmée par le pape Eugène III en 1152[3].

ÉconomieModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1838   Marceau[4]    
         
mars 2008   Marc Schaller[5]    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 148 habitants[Note 1], en augmentation de 12,12 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
245247263321222227223216218
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
227232230226217198218210208
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
185200184157150145148117117
1962 1968 1999 2004 2009 2014 2016 - -
125131145130132148148--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Article détaillé : Église Sainte-Claire de Préhy.

Des peintures sont encore présentes sur les murs représentant le "mal des ardents". La fontaine du Tau, dans le bas du village, était réputée pour soigner ce mal.

Le GRP « Restif de la Bretonne » traverse la commune[1].

Personnalités liées à la communeModifier

  • Hector Albert Deffaix, né le 19 septembre 1871 à Préhy, fut un grand négociant en vins et spiritueux à Gallardon (Eure-et-Loir)[réf. nécessaire].

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c Préhy sur la carte interactive de geoportail.fr. Couche « Limites administratives » activée. Vous pouvez moduler la transparence des couches dans le menu « Ma sélection de données » et en ajouter d'autres depuis le menu « Catalogue de données ».
  2. Jean Lebeuf, Mémoire concernant l’histoire ecclésiastique et civile d’Auxerre, vol. 1, , 544 p. (présentation en ligne), p. 245
  3. Vaast-Barthélemy Henry, Mémoires historiques sur la ville de Seignelay, département de l'Yonne, depuis sa fondation au VIIIe siècle, jusqu'en 1830 ; précédés de recherches sur l'état du pays au temps des Gaulois et des Romains ; et suivie d'une notice historique sur les communes environnantes, avec les principales pièces justificatives, vol. 1, Avallon, Éd. Comynet, , 369 p. (présentation en ligne), p. 138.
  4. Annuaire historique du département de L'Yonne
  5. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 31 décembre 2013.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.