Plattnérite

minéral

Plattnérite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Image illustrative de l’article Plattnérite
Dépôt de plattnérite sur un cristal de galène inclus dans du quartz. Mex-Tex Mine, Bingham, Hansonburg District, Socorro County, New Mexico, USA. (18,9 x 14,5 x 4,3 cm)
Général
Nom IUPAC Dioxyde de plomb
Numéro CAS 1309-60-0
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique O2Pb PbO2
Identification
Masse formulaire[2] 239,2 ± 0,1 uma
O 13,38 %, Pb 86,63 %,
Couleur Marron foncé, noir de fer, noir de jais
Classe cristalline et groupe d'espace ditétragonale-dipyramidale ; 4/mmm
Système cristallin tétragonal
Réseau de Bravais Primitif P
Clivage non observé
Cassure Fibreuse, subconchoïdale
Jumelage Sur {011} par pénétration
Échelle de Mohs 5,5
Trait marron foncé
Éclat adamantin, métallique, terne
Propriétés optiques
Indice de réfraction nω = 2,350
nε = 2,250
Pléochroïsme faible
Biréfringence Uniaxial (-) ; 0,100
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 9,4 - 9,6
Température de fusion 290 °C (décomposition en Pb3O4, puis PbO)[3] °C
Solubilité dans l'eau : nulle[4]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Dangereux pour l’environnement
N


Transport[5]
   1872   
SIMDUT[6]
C : Matière comburanteD2A : Matière très toxique ayant d'autres effets toxiques
C, D2A,

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La plattnérite est une espèce minérale plombifère composée de la forme cristalline bêta[7] du dioxyde de plomb : β-PbO2 (forme alpha = scrutinyite).

Elle fait partie du groupe du rutile.

La plattnérite forme des amas de cristaux sombres en forme d'aiguilles sur différents minéraux. Les cristaux sont durs, brillants et possèdent une symétrie tétragonale.

Historique de la description et appellationsModifier

Inventeur et étymologieModifier

Nommée en 1845 par Wilhelm Karl von Haidinger en hommage au minéralogiste allemand Karl Friedrich Plattner (de).

TopotypeModifier

  • Leadhills, South Lanarkshire, Strathclyde, Scotland, UK[8]

SynonymieModifier

  • Schwerbleierz[9]
  • Diplasites plumbicus[10]

Caractéristiques physico-chimiquesModifier

Propriétés physique et chimiquesModifier

Critères de déterminationModifier

CristallochimieModifier

La plattnérite fait partie du groupe du rutile, qui rassemble des espèces dont la formule générique est M4+O2. Toutes ces espèces cristallisent dans le système tétragonal, de la classe ditétragonale dipyramidale et de groupe d'espace P42/mnm (notation Hermann-Mauguin, no  136). Toutes présentent un habitus similaire allongé sur {001} et strié, avec des macles sur {101} et {301}.

Groupe du rutile
Minéral Formule Groupe ponctuel Groupe d'espace
Argutite GeO2 4/mmm P42/mnm
Cassitérite SnO2 4/mmm P42/mnm
Ilménorutile (Ti,Nb,Fe)O2 4/mmm P42/mnm
Strüverite (Ti,Ta,Fe)O2 4/mmm P42/mnm
Paratellurite TeO2 4/mmm P42/mnm
Pyrolusite MnO2 4/mmm P42/mnm
Plattnérite PbO2 4/mmm P42/mnm
Rutile TiO2 4/mmm P42/mnm
Stishovite SiO2 4/mmm P42/mnm

CristallographieModifier

Gîtes et gisementsModifier

Gîtologie et minéraux associésModifier

La plattnérite est présente dans de nombreux sites arides, en Amérique du Nord (USA et Mexique), dans la majeure partie de l'Europe, en Asie (Iran et Russie), en Afrique (Namibie) et dans les parties Sud et Ouest de l'Australie, dans des gites de concentration résiduelle.

Elle apparaît dans des dépôts métallique hydrothermaux climatiques, comme des amas herbeux de cristaux prismatiques sombres d'une longueur de quelques millimètres. Ces amas se développent sur, et parfois avec, différents minéraux[11] incluant notamment : cérusite, smithsonite, hémimorphite, leadhillite, hydrozincite, rosasite, aurichalcite, murdochite, limonite, pyromorphite, wulfénite, calcite et quartz[12].

Gisements producteurs de spécimens remarquablesModifier

Gisements importants pour l'industrie minière ou historiqueModifier

Exploitation des gisements et usageModifier

Le dioxyde de plomb est utilisé dans les batteries plomb-acide, et en électrochimie sous sa forme synthétique : la plattnérite et la scrutinyite sont trop rares et ne trouvent pas d'applications pratiques[13].

GalerieModifier

HistoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « LEAD DIOXIDE » dans la base de données Hazardous Substances Data Bank, consulté le 5 octobre 2009
  4. DIOXYDE DE PLOMB, Fiches internationales de sécurité chimique
  5. Entrée « Lead(IV) oxide » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 5 octobre 2009 (JavaScript nécessaire)
  6. « Dioxyde de plomb » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  7. La scrutinyite est composée de la forme alpha du dioxyde de plomb.
  8. (en) « Leadhills, South Lanarkshire, Strathclyde, Scotland, UK », sur mindat.org (consulté le )
  9. (en) « doi: 10.2475/ajs.s3-43.257.407 AJS Online May 1892 vol. Series 3 Vol. 43 no. 257 407-412 », sur American Journal of Science, (consulté le )
  10. (en) Charles Palache, Harry Berman et Clifford Frondel, The System of Mineralogy of James Dwight Dana and Edward Salisbury Dana, Yale University 1837–1892, vol. I : Elements, Sulfides, Sulfosalts, Oxides, New York (NY), John Wiley and Sons, Inc., , 7e éd., 834 p. (ISBN 978-0471192398), p. 581
  11. (en) « Photos de spécimens de plattnérite », sur mindat.org (consulté le )
  12. (en) « Plattnérite, description », sur mindat.org (consulté le )
  13. (en) François Cardarelli, Materials handbook : A concise desktop reference, Springer (ISBN 1-84628-668-9), p.573

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Spectroscopic data on plattnerite [1]