Paratellurite

minéral

Paratellurite
TeO2powder.jpg Cryst struct teo2.png
Poudre de paratellurite et structure de α-TeO2.
Identification
No CAS 7446-07-3
No CE 231-193-1
PubChem 62638
SMILES
InChI
Apparence solide blanc[réf. souhaitée]
Propriétés chimiques
Formule O2TeTeO2
Masse molaire[1] 159,6 ± 0,03 g/mol
O 20,05 %, Te 79,95 %,
Propriétés physiques
fusion 732 °C [réf. souhaitée]
ébullition 1 245 °C[réf. souhaitée]
Solubilité négligeable (solvant : acide, alcali)[réf. souhaitée]
Précautions
SGH[2]
SGH05 : CorrosifSGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
H302, H314, H317, H318, H332, H350, H360, H372, H400, H411, P201, P202, P260, P261, P264, P270, P271, P272, P273, P280, P281, P301+P312, P301+P330+P331, P302+P352, P303+P361+P353 et P304+P312

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La paratellurite (α-TeO2) est l'une des formes prises par le dioxyde de tellure, l'autre étant le minéral jaunâtre tellurite, β-TeO2. Il s'agit d'un tétragone synthétique et incolore [3]. La plupart des informations concernant la réaction chimique du dioxyde de tellure a été obtenue par des études relatives à la paratellurite α-TeO2[4].

La structure cristalline de cet oxyde de tellure tétragonal a été étudiée par diffraction de neutrons[5]. Le groupe d'espace est P41212 ou P43212 (no  92 ou 96) avec comme paramètres de maille a = 479,6 pm, c = 762,6 pm. Le polyèdre de coordination de l'atome de tellure est une pyramide carrée distordue dont il occupe l'apex et les distances Te-O sont deux fois 191 pm et deux fois 209 pm. Les pyramides sont liées par des atomes d'oxygène communs.

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. PubChem CID62638
  3. Greenwood et Earnshaw 1984, p. 911
  4. McWhinnie 1995
  5. Janusz Leciejewicz, The crystal structure of tellurium dioxide. A redetermination by neutron diffraction, Zeitschrift für Kristallographie, 1961, vol. 116, p. 345-353. DOI:10.1524/zkri.1961.116.3-6.345

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • W. R. McWhinnie, « Tellurium - Inorganic chemistry », dans Encyclopedia of Inorganic Chemistry, R. Bruce King, John Wiley & Sons, (ISBN 978-0-471-93620-6)
  • (en) Norman N. Greenwood et Alan Earnshaw, Chemistry of the Elements, Oxford, Pergamon Press, (ISBN 0-08-022057-6)

Liens externesModifier