Pyrolusite

minéral

Pyrolusite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Image illustrative de l’article Pyrolusite
Masse botryoïdale de pyrolusite de Tres Cruzes (Brésil).
Général
Nom IUPAC Dioxyde de manganèse
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique MnO2   [Polymorphes]MnO2
Identification
Masse formulaire[2] 86,9368 ± 0,0006 uma
Mn 63,19 %, O 36,81 %,
Couleur Sombre ; noir à gris un peu plus clair ; parfois bleuté.
Classe cristalline et groupe d'espace Ditétragonal-dipyramidal (4/mmm)
Symboles H-M: (4/m 2/m 2/m)
Système cristallin tétragonal
Habitus Granulaire à botryoïde. Cristaux rares.
Jumelage {031}, {032} pourrait être polysynthétique

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le pyrolusite est un minéral consistant essentiellement de dioxyde de manganèse (MnO2). Il est notamment présent en quantité importante dans le minerai de manganèse.

ÉtymologieModifier

Son nom vient des mots grecs pour « feu » et « nettoyer », en référence à son utilisation afin de retirer les teintes du verre[3].

DescriptionModifier

 
Pyrolusite aciculaire.

Il s'agit d'un minéral noir, amorphe présentant souvent une structure granulaire, fibreuse ou en colonne. Il a un éclat métallique, une teinte noir ou noir bleuté, et salit les doigts.

Sa densité relative est de 4,8.

Dendrites de pyrolusiteModifier

Les dendrites de pyrolusite sont des arborescences de microcristaux (les « dendrites ») d'oxyde de manganèse que l'on peut trouver dans différentes roches. Leur croissance se fait par la circulation d'eau minéralisée et par l'action de bactéries dans les fractures inter-strates.

Notes et référencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Handbook of Mineralogy sur rruff.geo.arizona.edu.