Ouvrir le menu principal

Philippe Higonet

homme politique français

Philippe Higonet est un militaire français né à Saint-Geniez-d'Olt le et décédé le à Aurillac.

BiographieModifier

Il s'engagea dans le 4e Régiment d'Infanterie de Ligne en 1804.

Il monta rapidement en grade : caporal, sergent, sous-lieutenant puis adjudant-major en 1805 au 108e Régiment d'Infanterie de Ligne. Il fit partie du corps de Davout.

Il était capitaine lors de la bataille d'Iéna. Il est blessé lors des batailles d'Eylau et d'Eckmühl.

Il était capitaine des Grenadiers à pied de la Garde Impériale lors de la campagne de Russie. Il revient avec un pied gelé et le grade de major en second.

Il était major lors du siège de Hambourg.

Il fut fait colonel par Davout en 1814.

Il est blessé lors des batailles de Ligny et de Waterloo (brigade Toussaint Campi :108e régiment d'infanterie).

Il se rallie à Louis XVIII qui le fait baron en 1820.

Il prend part à l'expédition d'Espagne en 1823. Il est promu maréchal de camp.

Il participa à l'expédition de Morée en 1828 où il commanda la première brigade prenant d'assaut et enlevant la citadelle de Navarin[1].

Il fut élu député (favorable à Charles X) en 1827. Après la révolution de 1830, il choisit l'exil de l'intérieur.

Il soutient la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte lors de la présidentielle de 1848, mais refusa de lui prêter serment après le coup d'État du .

Distinctions principales :

  • comm. Légion d'Honneur 08/06/25 ;
  • com. St Louis 22 02 1829 ;
  • grand officier Ordre de St Ferdinand, 1823 (E) ;
  • comm. Ordre du Sauveur 1830 (G).

Notes et référencesModifier

  1. Site internet "histoire-en-questions.fr". Blessures d'un soldat de l'Empire

SourcesModifier

Liens externesModifier