Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Corporal.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cpl.

Le caporal (du latin caput, tête, abrégé par Cpl) est un grade militaire utilisé dans les forces armées mais également dans d'autres institutions comme les pompiers ou la protection civile.

La catégorie des caporaux (caporal, caporal-chef, etc.) est le plus haut grade de la catégorie des hommes du rang dans de nombreux pays.

Sommaire

Drapeau de la Belgique BelgiqueModifier

 
L'insigne du grade de caporal des sapeurs-pompiers belges

Forces ArméesModifier

Articles détaillés : Armée belge et Grades de l'armée belge.

Le caporal est un grade repris dans les forces armées aériennes, médicales et terrestres belges (dans la composante marine ils sont équivalents au grade de quartier-maître). Dans les unités de Cavalerie, d'artillerie et certaine unités Logistique, le titre équivalent est celui de Brigadier. Le caporal est le troisième grade de la catégorie des Volontaires, précédé par celui de Premier Soldat et suivi par celui de Caporal-chef (ou Brigadier-chef).

L'insigne de grade de caporal belge consiste en deux chevrons blancs appointés vers le haut.

Sapeurs-pompiersModifier

Chez les pompiers belges, le grade de caporal revêt la même fonction que dans l'armée. Ce n'est donc pas un sous-officier mais bien un homme du rang.

L'insigne est représenté par deux chevrons rouges.

Le grade précédent est sapeur et le suivant est sergent (il n'existe pas de caporal-chef, etc.).

Drapeau du Canada CanadaModifier

 
Le caporal Hugh Cairns
Article détaillé : Grades des Forces canadiennes.

Dans l'Armée canadienne et l'Aviation royale du Canada des Forces canadiennes, le caporal est le troisième grade des membres du rang après celui de soldat qualifié. Il est suivi par le grade de caporal-chef. Le caporal porte deux chevrons. Son équivalent dans la Marine royale canadienne est le grade de matelot de première classe.

De manière générale, le grade de caporal est obtenu après 4 années de service au sein des Forces canadiennes. Un caporal peut disposer d'une autorité limitée et les militaires du grade de soldat sont tenus de lui obéir. Les caporaux représentent habituellement les soldats accomplis. Un caporal peut parfois occuper la position de commandant adjoint d'une section.


Précédé par
Soldat
Caporal
  
Suivi par
Caporal-chef

Drapeau de la France FranceModifier

Article détaillé : Grades de l'armée française.

Caporal est le premier grade militaire dans l'armée de l'air, les armes à pied de l'armée de terre, ainsi que dans les pompiers civils. Dans les armes à cheval on parle de brigadier. L'insigne de grade porté est  . Le caporal surnommé cabo peut après quelques années passer caporal-chef.

Le terme est apparu au XVIe siècle, il désigne un homme du rang, le cap d'escouade qui commande une escouade, groupe variant entre une dizaine et une vingtaine d'hommes. Il est souvent l'adjoint du sergent et le remplace parfois. Sous le Premier Empire, le caporal est considéré comme un sous-officier, mais redevient en 1818 un homme de rang.

Le passage au grade de caporal exige l'obtention d'un des deux examens spécifiques : le CTE (Certificat technique élémentaire) ou le CME (Certificats militaires élémentaires) ces deux examens représenteront la base technique et militaire du caporal et le passage du simple GV (grenadier voltigeur) au chef d'équipe.

  France Grades de
l'Armée de terre
Précédé par
Première classe
Caporal ou Brigadier
 
Suivi par
Caporal-chef
ou
Brigadier-chef
  France Grades de l'Armée de l'air
Précédé par
Aviateur première classe
Caporal
 
Suivi par
Caporal-chef
  France Grades de la
Gendarmerie nationale
Précédé par
Première classe
Brigadier
 
 
 
Suivi par
Brigadier-chef

Drapeau de la Suisse SuisseModifier

 
Insigne de caporal dans l'armée suisse

Le grade de caporal (abrégé cpl) est le premier grade de sous-officier. Il est immédiatement supérieur à celui d'appointé-chef et inférieur à celui de sergent. Son insigne est un chevron doré ou un chevron noir sur la tenue de combat.

Avant 2004, ce grade était celui d'un chef de groupe et correspondait au grade actuel de sergent (dès 2004, les chefs de groupe avec le grade de caporal ont été promus au grade de sergent à l'issue de leur prochain « cours de répétition »). Si la dénomination du grade 'caporal' est ancienne, sa fonction actuelle est nouvelle depuis la réforme d'Armée XXI. Cependant, il a conservé l'ancienne fonction militaire au sein de la protection civile (PCi) où le grade de sergent est réservé aux chefs de groupe expérimentés.

Depuis 2004 (réforme "Armée XXI"), le grade de caporal est réservé exclusivement aux spécialistes techniques. Le caporal assume des fonctions dans le cadre desquelles il peut être fait appel à son savoir-faire professionnel et qui ne requièrent pas ou que peu de tâches de conduite. En conséquence, la formation des caporaux est plus courte que la formation des sous-officiers qui sont à la tête d’un groupe (les sergents) et qui reçoivent une instruction en conduite humaine en plus de leur instruction technique.

Depuis 2018 (réforme "DEVA"), le grade de caporal n'est plus attribué même s'il existe toujours formellement.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Équivalents civilsModifier

HomonymieModifier

 
Tabac Scaferlati Caporal

De « caporal » vient le terme « caporalisme » employé parfois pour définir des régimes politiques militaires.

Le tabac « caporal » était à l'origine le tabac distribué aux caporaux, de meilleure qualité que celui de la troupe. Il désigne actuellement du tabac brun.

en Corse à la fin du Moyen Âge un "Caporal" était un notable influent élu par un village ou une région pour le défendre contre les féodaux, les brigands ou les fonctionnaires génois. Ce devint progressivement un titre quasi nobiliaire.

Caporaux célèbresModifier

RéférencesModifier

  1. Thomas Weber, La Première guerre d'Hitler, Perrin, 518 p. (ISBN 978-2-262-03589-1), p. 76 :

    « Hitler avait été nommé Gefreiter, ce qui équivalait, dans l'armée bavaroise, au rang de première classe dans l'armée française. Le titre ne s'accompagnait d'aucune prérogative de commandement sur d'autres soldats, à la différence du grade de caporal, que de nombreux historiens attribuent, à tort, à Hitler. »