Ouvrir le menu principal

Pernell Karl Subban

joueur de hockey sur glace canadien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Subban.
Pernell Karl Subban
Description de cette image, également commentée ci-après
Subban lors de la finale de la Coupe Stanley 2017 contre les Penguins de Pittsburgh.
Surnom(s) P.K[1].
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Toronto (Canada)
Joueur
Position Défenseur
Tire de la droite
Équipe LNH Devils du New Jersey
Ancienne(s) équipe(s) Canadiens de Montréal
Predators de Nashville
A joué pour LAH
Bulldogs de Hamilton
Repêc. LNH 43e choix au total, 2007
Canadiens de Montréal
Carrière pro. Depuis 2009

Pernell Karl Sylvester Subban, plus connu sous le nom de P.K. Subban, (né le à Toronto, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace[2]. Il évolue au poste de défenseur pour les Devils du New Jersey. [3].

BiographieModifier

Jeunesse formation et débuts en juniorModifier

P.K. Subban, né à Toronto le 13 mai 1989, est le fils de Karl Subban, un jamaïcain joueur de cricket et de Maria Brand Subban, une athlète née à Montserrat[4] dans les Antilles [5]. Il a deux sœurs, Nastassia et Natasha, ainsi que deux frères Malcolm et Jordan[6].

Subban commence à jouer au hockey dès ses trois ans. En 1993, à quatre ans, il est remarqué pour ses performances au sein des Etobicoke Bulldogs[7]. À ses cinq ans, il fait partie d’une équipe composée d'enfants "all stars" de six ans et a marqué 19 des 21 buts de l’équipe. Il a ensuite joué au hockey junior en Ontario avec les Toronto Jr. Canadiens, les Mississauga Reps AAA Hockey Club, les North York Rangers Bantam AAA et les North York Rangers Bantam AAA.

En 1997, il gagne avec les North York Jr. la Carnation Cup.

Il soutient les Canadiens de Montréal depuis ses neuf ans[8].

En 2005, après ses études au Runnymede Collegiate Institute (en) de Toronto[6], il débute dans la Ligue de hockey de l'Ontario avec les Bulls de Belleville[9]. Il est choisi au deuxième tour, en 43e position par les Canadiens lors du repêchage d'entrée de 2007 dans la Ligue nationale de hockey. Le recruteur de la franchise, Trevor Timmins compare alors son style de jeu à celui de Brian Campbell, un petit joueur qui peut se porter à l'attaque, qui aime lancer, un très bon patineur et utile en avantage numérique[8]. Il participe avec l'équipe LHO au Défi ADT Canada-Russie en 2007 et 2008. En 2008, il joue la Coupe Memorial avec son équipe. En effet, malgré une défaite en finale des séries de la LHO, les Bulls sont repêchés, les vainqueurs étant les Rangers de Kitchener, hôtes du tournoi. Les Bulls et Subban perdent en demi-finale et finissent troisièmes du tournoi[10].

Carrière professionnelleModifier

 
P.K Subban en 2010.

En 2009, il passe professionnel en rejoignant les rangs de la Ligue américaine de hockey pour les Bulldogs de Hamilton. En février 2010, il est appelé pour jouer dans la grande ligue avec les Canadiens alors qu'il a joué quelque temps plus tôt le Match des étoiles de la LAH[11]. Il joue son premier match dans la LNH le 12 février 2010 contre les Flyers de Philadelphie. Malgré la défaite des siens, il inscrit son premier point dans la LNH[12]. Il joue deux matchs avec les Canadiens, inscrivant deux points puis finit la saison régulière avec les Bulldogs de Hamilton. Il joue son premier match de séries éliminatoires dans la LNH, avec les Canadiens de Montréal, le 30 avril 2010. Lors de ce match, Subban fait une passe décisive et aide les Canadiens à combler un déficit de 3-1 dans la série face aux Capitals de Washington, lors de la première ronde[13]. Quatre jours plus tard, il inscrit son premier but dans la LNH contre les Penguins de Pittsburgh[14]; son premier but officiel en carrière dans la ligue nationale a cependant lieu le 11 novembre 2010 contre les Bruins de Boston, seuls les buts en saison régulière étant retenus pour cette statistique [15], [16]. En 2010-2011 il participe au concours d'habilité de la fin de semaine du Match des étoiles en tant que recrue [17].

Il devient le premier défenseur recrue de l'histoire des Canadiens à enregistrer un tour du chapeau le 20 mars 2011 contre le Wild du Minnesota, sur une passe de Ryan White[18].

P.K. Subban attend plus de 6 matchs pour commencer la saison 2012-2013 en raisons de négociations avec le Directeur Général des Canadiens de Montréal pour obtenir un nouveau contrat[19]. Subban signe finalement le contrat de deux ans et de 5,75 millions de dollars[20] et intègre l'équipe peu après. Il est nommé deuxième étoile du mois de mars 2013 par la LNH et est alors le troisième défenseur au classement des pointeurs, alors qu'il est le premier défenseur au classement des buteurs[21]. P.K. Subban termine la saison 2012-2013 de la LNH à égalité au premier rang des pointeurs chez les défenseurs avec Kristopher Letang, et au premier rang des buteurs parmi tous les défenseurs de la LNH avec 11 buts. Le 7 mai 2013, la LNH dévoile les finalistes du Trophée James Norris remis au meilleur défenseur de la ligue ; il y est cité en compagnie de Letang et de Ryan Suter[22]. P.K. Subban gagne le premier Trophée James Norris de sa carrière le 15 juin 2013 et il est le premier défenseur des Canadiens depuis Chris Chelios en 1988-1989 à remporter ce trophée[23]. Le 2 août 2014, il signe un nouveau contrat de 8 ans pour 72 millions de dollars avec le Canadien, ce qui fait de lui le joueur le mieux payé de l'histoire de la franchise[24]. La saison suivante, il inscrit des records personnels avec 15 buts, 45 aides, 60 points et un différentiel de +21.

Le 29 juin 2016, il est échangé aux Predators de Nashville contre Shea Weber[25].

Le 22 juin 2019, il est échangé aux Devils du New Jersey en retour des défenseurs Steven Santini et Jeremy Davies ainsi que de 2 choix de 2e tour en 2019 et 2020.

Carrière internationaleModifier

 
P.K Subban avec le maillot du Canada.

Il représente l'équipe du Canada en sélection junior. Subban fait sa première apparition pour l'équipe canadienne au Championnat du monde junior 2008 en République tchèque. En tant que 7e défenseur du Canada, il n'a qu'un temps de jeu limité alors que l'équipe remporte sa quatrième médaille d'or consécutive en battant la Suède en prolongation lors de la finale. Subban représente le Canada à nouveau au championnat junior de 2009 qui se joue à Ottawa et prend un rôle plus important avec l'équipe. Ainsi, il inscrit trois buts, neuf points et a un différentiel de plus 12. En finale, le Canada bat une nouvelle fois la Suède et Subban est nommé dans l'équipe d'étoiles du tournoi. En 2014, il représente son pays lors des Jeux olympiques de Sotchi et remporte une nouvelle médaille d'or lorsque le Canada bat la Suède 3-0 en finale.

Vie privéeModifier

P.K. Subban est issu d'une famille sportive. Ses deux frères jouent également au hockey : Malcolm, évolue au poste de gardien de but et a été repêché par les Bruins de Boston en 2012[26], et Jordan, repêché par les Canucks de Vancouver en 2013, joue défenseur[27]. Les frères Subban ont également deux sœurs qui ont joué au basket-ball, la plus âgée, Nastassia, ayant détenu le record de points de la ligue universitaire Ontarienne de basketball alors qu'elle évoluait avec l'université York. Karl, son père, était aussi joueur de basketball et sa mère, Maria, faisait de l'athlétisme[28]. Il est en couple depuis 2017 avec la skieuse médaille d'or olympique Lindsey Vonn[29] avec laquelle il s'est fiancé en août 2019[30].

Engagement philanthropiqueModifier

En 2011, il se rend à Haïti où marqué par la détresse des familles pauvres face à la maladie, il crée la P.K.’s Helping Hand, une fondation destinée à apporter un soutien financier aux familles ayant des enfants malades[4]. Sa fondation intervient également au Canada[31].

En 2015, il révèle avoir fait un don exemplaire de 10 millions de dollars[32] sur sept ans à la fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants[33]. Il devient ainsi « l'athlète professionnel canadien à avoir pris le plus grand engagement philanthropique de l'histoire du pays »[34]. Il devient également le porte-parole des campagnes de financement et des événements de la fondation, tandis qu'un atrium de la fondation est baptisé de son nom[34]. Le 1er mars 2017, Subban a reçu la Croix du service méritoire pour ses efforts philanthropiques.

Il participe également à l'édition 2016 de C2 Montréal, où il donne une association sur les valeurs qui le motivent à s'améliorer en tant que personne[35].

Trophées et honneurs personnelsModifier

 
P.K Subban en 2015.

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En clubModifier

Statistiques par saison[36]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2005-2006 Bulls de Belleville LHO 52 5 7 12 70 3 0 0 0 2
2006-2007 Bulls de Belleville LHO 68 15 41 56 89 15 5 8 13 26
2007-2008 Bulls de Belleville LHO 58 8 38 46 100 21 8 15 23 28
2008 Bulls de Belleville Coupe Memorial - - - - - 4 1 3 4 6
2008-2009 Bulls de Belleville LHO 56 14 62 76 94 17 3 12 15 22
2009-2010 Bulldogs de Hamilton LAH 77 18 35 53 82 7 3 7 10 6
2009-2010 Canadiens de Montréal LNH 2 0 2 2 2 14 1 7 8 6
2010-2011 Canadiens de Montréal LNH 77 14 24 38 124 7 2 2 4 2
2011-2012 Canadiens de Montréal LNH 81 7 29 36 119 - - - - -
2012-2013 Canadiens de Montréal LNH 42 11 27 38 57 5 2 2 4 30
2013-2014 Canadiens de Montréal LNH 82 10 43 53 81 17 5 9 14 24
2014-2015 Canadiens de Montréal LNH 82 15 45 60 74 12 1 7 8 31
2015-2016 Canadiens de Montréal LNH 68 6 45 51 75 - - - - -
2016-2017 Predators de Nashville LNH 66 10 30 40 44 22 2 10 12 29
2017-2018 Predators de Nashville LNH 82 16 43 59 82 13 4 5 9 10
2018-2019 Predators de Nashville LNH 63 9 22 31 60 6 1 2 3 0
Totaux LNH 645 98 310 408 718 96 18 44 62 133

InternationalesModifier

Statistiques par compétition
Année Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2008 Championnat du monde junior 7 0 0 0 2 0   Médaille d'or
2009 Championnat du monde junior 6 3 6 9 6 +12   Médaille d'or
2013 Championnat du monde 1 0 0 0 0 0 5e place
2014 Jeux olympiques 1 0 0 0 0 0   Médaille d'or

Notes et référencesModifier

  1. « P.K. Subban - Statistiques », sur www.nhl.com
  2. (en) « P.K. Subban, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 28 avril 2011)
  3. (en) « Pernell Karl Subban », sur Eliteprospects.com
  4. a et b (en-US) « 7 Cool Things About PK Subban », sur The Hockey Writers, (consulté le 24 août 2019)
  5. « P.K. Subban » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le ).
  6. a et b (en-US) Samuel Momodu, « Pernell-Karl Sylvester “P.K.” Subban (1989- ) », sur BlackPast, (consulté le 8 septembre 2019)
  7. (en) A.M. Candaras, Luis Carvalho et Man-Kit Koo, « City of Etobicoke Exfiltration and Filtration Systems Pilot/ Demonstration Project », Journal of Water Management Modeling,‎ (ISSN 2292-6062, DOI 10.14796/jwmm.r183-25, lire en ligne, consulté le 24 août 2019)
  8. a et b Subban doit tirer plus souvent, article sur RDS
  9. (en) « P.K. Subban - Defence », sur www.curiousprojects.com (consulté le 11 octobre 2010).
  10. (en) « 2008 Memorial Cup - Ligue », sur www.leaguestat.com (consulté le 11 octobre 2010).
  11. (en) « P.K. Subban rappelé des Bulldogs », sur canadiens.nhl.com (consulté le 11 octobre 2010).
  12. (en) John McGourty, « Flyers hold off Canadiens 3-2 for third straight win », sur www.nhl.com (consulté le 11 octobre 2010).
  13. (en) Dan Rosen, « Halak’s 53 saves lead Habs to series-tying 4-1 win », sur www.nhl.com (consulté le 11 octobre 2010).
  14. (en) Shawn P. Roarke, « Pens use PP goals to beat Montreal in series opener », sur www.nhl.com (consulté le 11 octobre 2010).
  15. P. K. Subban, Canadiens de Montréal, consulté en ligne le 15 novembre 2010
  16. Gagnon, François, Subban a célébré modestement son premier but, La Presse, 11 novembre 2010, consulté en ligne le 15 novembre 2010.
  17. http://www.nhl.com/ice/news.htm?id=551041
  18. « Sans aucune opposition », sur www.rds.ca (consulté le 20 mars 2011)
  19. « Les négociations avec Subban avancent », sur www.rds.ca, (consulté le 26 janvier 2013)
  20. http://www.rds.ca/hockey/canadiens/subban-rentre-dans-le-rang-1.577073
  21. « Crosby, Subban et Bobrovsky sont les joueurs du mois de mars dans la LNH », sur canadiens.nhl.com,
  22. « Letang, Subban et Suter sont les finalistes pour le trophée Norris », sur www.nhl.com, (consulté le 15 juin 2013)
  23. (en) « Canadiens' Subban credits teammates for Norris », sur www.nhl.com, (consulté le 16 juin 2013)
  24. « Le défenseur P.K. Subban conclut une entente de 8 ans avec le Canadien », sur www.nhl.com (consulté le 2 août 2014)
  25. « P.K. Subban a été échangé aux Predators de Nashville contre Shea Weber », sur www.rds.ca (consulté le 29 juin 2016).
  26. (en) « Malcolm Subban hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  27. (en) « Jordan Subban hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  28. Jean-François Bégin, « P.K. Subban: le CH dans le sang », sur www.lapresse.ca, (consulté le 18 juin 2013)
  29. Balle Courbe, « P.K. Subban raconte sa première rencontre avec son amoureuse Lindsey Vonn », sur Balle Courbe, (consulté le 19 février 2019)
  30. (en) « Olympic Skier Lindsey Vonn Is Engaged to New Jersey Devils Hockey Player P.K. Subban », sur Vogue (consulté le 24 août 2019)
  31. (en) « Le coup de main de P.K. / P.K.'s Helping Hand », sur The Montreal Children's Hospital Foundation (consulté le 24 août 2019)
  32. (en-CA) Sports et Hockey, « P.K. Subban’s $10-million pledge to Montreal Children’s Hospital was priceless for one deaf Quebec girl | National Post », (consulté le 24 août 2019)
  33. « La première étoile à P.K. Subban », sur lactualite.com, (consulté le 21 septembre 2015).
  34. a et b « Un don substantiel de P.K. Subban pour les enfants », sur rds.ca, (consulté le 21 septembre 2015).
  35. Marc Antoine Godin, « P.K. Subban: une image de marque forte », sur La Presse (consulté le 7 juin 2016)
  36. (en) « P.K. Subban hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database

Sur les autres projets Wikimedia :