Ouvrir le menu principal

Paul Pauley

acteur français
(Redirigé depuis Pauley)
Paul Pauley
Nom de naissance Paul Eugène Louis Marien
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 52 ans)
Paris
Profession Acteur
Films notables Le Blanc et le Noir
Topaze

Pauley ou Paul Pauley, nom de scène de Paul Eugène Louis Marien, est un acteur et chanteur français, né le [1] à Paris 5e et mort le à Paris 12e.

ParcoursModifier

Pauley, de son nom complet Paul Eugène Louis Marien, débute dans le café-concert où son embonpoint prête à rire, il chante le répertoire tourlourou. Il enregistre six disques pour la compagnie française du gramophone en 1919.

En 1923, il crée le rôle du père Grenu dans l'opérette Ciboulette de Reynaldo Hahn[2].

Les critiques l'accusent de ne pouvoir jouer autre chose que des pitreries dans des comédies lourdes, et de chanter des chansons idiotes (avec une incursion dans le répertoire de Dranem). D'après André Antoine, « Les auteurs, le directeur [du théâtre] et sans doute lui-même ont abusé de son obésité »[3]. En 1928, il crée sur scène le rôle de Régis de Castel-Bénac dans Topaze de Marcel Pagnol. La subtilité de son jeu est alors reconnue et, lorsqu'un critique s'étonne « qu'il ait caché si longtemps son talent en régalant le public de pitreries, il répond [qu'il] joue les rôles qu'on [lui] donne, et lorsqu['il a] fait des pitreries, c'est parce qu'il n'y avait rien d'autre à faire »[3].

Très cultivé et fin bibliophile, il joue des vaudevilles avec une grande finesse, et Colette remarque dans une de ses chroniques sur les spectacles : « Paradoxalement à son physique, lorsqu'il joue, il est léger comme une montgolfière »[4].

En 1931, il imite Lucienne Boyer, le public hurle de rire. La même année, il reprend à l'écran le rôle qu'il a joué sur scène dans Le Blanc et le Noir de Sacha Guitry, et l'année suivante (1932), il interprète à nouveau le rôle de Régis de Castel-Bénac dans la version filmée deTopaze, aux côtés de Louis Jouvet. Dans d'autres films, « les réalisateurs usent à outrance des effets comiques de son obésité[5] ».

Il enregistre quelques disques chez Polydor entre 1931 et 1933. En 1936, il participe à l'une des toutes premières émissions de la télévision française en compagnie de la tyrolienne Esther Kiliz.

Paul Pauley meurt prématurément en 1938. Il repose dans le cimetière de Mortcerf (Seine-et-Marne).

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance N° 5/417/1886 ; mention marginale du mariage : en 1906 (?) avec Victorine Louise Fournier
  2. Bernard Gavoty, Reynaldo Hahn, le musicien de la Belle Époque, Buchet/Chastel, 1976
  3. a et b selon Marcel Pagnol, Confidences, Éditions de Fallois, 1990
  4. Colette, La Jumelle noire, Ferenczi, 1935
  5. selon Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir & Blanc, 250 acteurs du cinéma français 1930-1960, Flammarion, 2000, pp. 426-427

Liens externesModifier