Pam Grier

actrice américaine
Pam Grier
Description de cette image, également commentée ci-après
Pam Grier en 2012.
Nom de naissance Pamela Suzette Grier
Naissance (71 ans)
Winston-Salem, Caroline du Nord
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Foxy Brown
Coffy, la panthère noire de Harlem
Jackie Brown
Séries notables The L Word

Pamela Suzette Grier, née le à Winston-Salem en Caroline du Nord, est une actrice américaine.

BiographieModifier

Pam Grier a grandi en Europe sur les différentes bases militaires où travaillait son père, mécanicien de l'US Air Force, avant de rentrer vers 16 ans à Denver (Colorado). Pam Grier a des origines afro-américaines par son père et cheyennes par sa mère, mais trouve aussi dans sa famille des ancêtres latino-américains, chinois et philippins[1].

Elle fut découverte par l'agent hollywoodien Dave Baumgarten lors des concours de miss auxquels elle participa. Partie à Hollywood, elle travailla comme standardiste pour l'American International Pictures (AIP) tout en prenant des cours d'art dramatique.

CarrièreModifier

Russ Meyer lui donne son premier rôle dans le film La Vallée des Plaisirs mais c'est le metteur en scène de série B Roger Corman qui l'a lancée en la retenant pour le casting de deux de ses films sur la vie des femmes en prison The Big Doll House (1971) et The Big Bird Cage (1972).

Lors de l'apparition des premiers films afro-américains dans le début des années 1970, exploitant l'art, la musique, la culture populaire et la religiosité de cette communauté dans un genre appelé Blaxploitation (Black + exploitation), elle devint une des icônes du genre, jouant des rôles hauts en couleur mais relativement interchangeables dans des films tels que Coffy, la panthère noire de Harlem (1973) et Foxy Brown (1974), où elle une seconde et troisième fois sous la direction de Jack Hill.

Elle y assurait elle-même les cascades et y éclipsait les rôles masculins. Elle disparut des écrans avec la fin de ce type de productions.

Elle réussit cependant à revenir progressivement sur le devant de la scène dans les années 1980 avec des rôles tels que ceux d'une prostituée droguée dans Le Policeman (1981), une sorcière dans La Foire des ténèbres (1983), des apparitions régulières dans la série policière télévisée Deux flics à Miami en 1985, la partenaire du détective de Steven Seagal dans Nico (1988) et des apparitions occasionnelles dans le Cosby Show et le Prince de Bel-Air. C'est à cette époque qu'elle lutta aussi contre le cancer.

Au début des années 90, elle est présente dans trois films Class of 1999 de Mark L. Lester (1990), Les Aventures de Bill et Ted de Peter Hewitt (1991) et La Revanche de Jesse Lee (Posse) de Mario Van Peebles (1993)

En 1996, elle revient au cinéma après trois ans d'absence dans les films Los Angeles 2013 de John Carpenter et Mars Attacks ! de Tim Burton.

Elle retrouve un premier rôle féminin en 1997 grâce à Quentin Tarantino en incarnant l'hôtesse de l'air Jackie Brown dans le film homonyme. Cette même année, elle tourne dans deux autres longs métrages : Fakin' Da Funk et Strip Search.

L'année suivante, elle tourne à la télévision dans Minus et Cortex où elle prête sa voix et Linc's, où elle restera pendant deux ans. En 2000, elle revient au cinéma dans Jour blanc et Wilder. Mais c'est en 2001, qu'elle se retrouve à l'affiche de quartes films Taxis pour cible, Ghosts of Mars (où elle retrouve pour la deuxième fois John Carpenter), Bones et Love the Hard Way

En 2002, elle apparaît lors d'un épisode de Les Nuits de l'étrange et prête sa voix à la série d'animation La Ligue des justiciers. Au cinéma, elle est présente dans les films Baby of the Family et Pluto Nash.

 
Pam Grier au Norbreck Castle Hotel pour une convention de fans de la série The L Word, en 2009.

En 2004, elle obtient un des rôles principaux de la série The L Word (2004 - 2009), où elle incarne Kit Porter. Après la fin de la série, on la retrouve dans Smallville où elle tient le rôle récurrent d'Amanda Waller, une des ennemies de Superman. Toujours en 2010, elle revient également au cinéma dans les films Love & Game (Just Wright) de Sanaa Hamri et The Invited de Ryan McKinney.

Entre 2011 et 2013, elle tourne uniquement au cinéma, dans un seul film chaque année : Il n'est jamais trop tard réalisé par Tom Hanks, L'Homme aux poings de fer de RZA, Woman Thou Art Loosed : On the 7th Day de Neema Barnette et Mafia de Ryan Combs.

En 2017, elle revient sur les écrans après deux ans d'absence (sa dernière apparition remonte à 2015 dans le téléfilm Cleveland Abduction) dans les films Bad Grandmas et Being Rose.

Elle reçoit le prix Machine du Temps (Premio Màquina del Temps) pour sa carrière au Festival international du film de Catalogne 2018[2]. Cette même année, elle joue dans un épisode de This Is Us.

En 2019, elle revient pour un deuxième épisode de This Is Us, elle joue également dans le téléfilm A Christmas Wish (avec Hilarie Burton et Tyler Hilton) et la série Bless This Mess (jusqu'à l'année suivante) avec Lake Bell (également co-créatrice) et Dax Shepard. La série est annulée en 2020, après deux saisons.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmsModifier

DistinctionsModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) John Petkovic, The Plain Dealer, « Pam Grier, queen of 1970s blaxploitation films, speaks in Cleveland on her book tour », sur cleveland.com, (consulté le 15 septembre 2013)
  2. (es) « Ron Perlman y Pam Grier brillan en Sitges », sur Fotogramas, (consulté le 6 octobre 2018).

Liens externesModifier