Ouvrir le menu principal
Palatinat-Simmern
(de) Pfalz-Simmern

1410-1685

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du Palatinat du Rhin avec le Palatinat-Simmern (deuxième teinte de jaune)
Informations générales
Statut Principauté
Capitale Simmern/Hunsrück
Langue francique mosellan de facto
Religion catholicisme puis calvinisme
Histoire et événements
1410 Partition du Palatinat du Rhin
1444 Héritage de Veldenz et Sponheim
1459 Partition du Palatinat-Simmern-Deux-Ponts
1559 Devient la branche principale de l'électorat palatin
1685 Disparition faute d'héritier
Duc et comte palatin de Simmern
(1e) 1410-1459 Étienne de Bavière
(De) 1680-1685 Charles II du Palatinat
Électeur palatin
(1e) 1559-1576 Frédéric III du Palatinat
(De) 1680-1685 Charles II du Palatinat

Entités suivantes :

Le Palatinat-Simmern (en allemand : Pfalz-Simmern) est un ancien État du Saint-Empire romain germanique créé par la division des territoires contrôlés par les comtes palatins du Rhin en .

Initialement, sous Étienne de Bavière, il est uni au Palatinat-Deux-Ponts au sein du Palatinat-Simmern-Deux-Ponts. Les deux territoires sont ensuite séparés en pour devenir deux entités distinctes.

Sommaire

HistoireModifier

Article connexe : Palatinat du Rhin.

En , à la mort de Robert III du Palatinat, électeur palatin et roi de Germanie, la Maison de Wittelsbach se divise en quatre branches:

La même année, Étienne épouse Anne de Veldenz, fille et héritière du comte Frédéric III de Veldenz, qui possède le comté du même-nom et la moitié du comté de Sponheim. Dès le mariage, il est clairement établit qu'Étienne ou ses fils prendront la succession de Frédéric III. Ainsi, en , à la mort de Frédéric, le comté de Veldenz et la moitié du comté de Sponheim deviennent possessions des Palatinat-Simmern-Deux-Ponts.

Lorsqu'Étienne décède à son tour, en , ses terres sont partagées entre ses deux fils:

En , avec le décès sans héritier de l'électeur palatin Othon-Henri, la branche principale de la famille s'éteint. Les Palatinat-Simmern en prennent alors la succession et héritent ainsi du titre d'électeurs palatins.

La branche de Palatinat-Simmern s'éteint à son tour en avec le décès sans postérité de Charles II du Palatinat. La branche cadette de Palatinat-Neubourg, issue du Palatinat-Deux-Ponts, en prend à partir de cette date la succession.

Liste des souverains du Palatinat-SimmernModifier

Comtes ou ducs de Palatinat-SimmernModifier

Électeurs palatinsModifier

Défait à la bataille de la Montagne-Blanche en , Frédéric V est mis au ban de l'Empire et son patrimoine est confié un certain temps à Maximilien Ier de Bavière.

Après le décès sans postérité de Charles II, le titre d'électeur palatin passe à la branche cadette de Palatinat-Neubourg.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

RéférencesModifier