Ouvrir le menu principal

Palatinat-Simmern-Deux-Ponts

Palatinat-Simmern-Deux-Ponts
(de) Pfalz-Simmern-Zweibrücken

14101459

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du Palatinat du Rhin avec le Palatinat-Simmern-Deux-Ponts (en jaune)
Informations générales
Statut Principauté
Capitale Simmern et Meisenheim
Langue francique rhénan et francique mosellan de facto
Religion catholicisme
Histoire et événements
1410 Partition du Palatinat du Rhin
1444 Héritage de Veldenz et Sponheim
1459 Partition en Palatinat-Deux-Ponts et Palatinat-Simmern
Prince de Simmern et Deux-Ponts
1410-1459 Étienne de Bavière

Entités précédentes :

La principauté de Palatinat-Simmern-Deux-Ponts (en allemand : Fürstentum Pfalz-Simmern-Zweibrücken) est un État éphémère du Saint-Empire romain germanique créé par la division des territoires contrôlés par les comtes palatins du Rhin en .

En , après le décès de son unique souverain, Étienne de Bavière, il est divisé par les deux fils de ce dernier en Palatinat-Simmern et Palatinat-Deux-Ponts.

HistoireModifier

En , à la mort de Robert III du Palatinat, électeur palatin et roi de Germanie, la Maison de Wittelsbach se divise en quatre branches:

  • L'aîné des fils de Robert, Louis III, hérite du titre d'électeur palatin et conserve le siège d'Heidelberg ;
  • Jean, le second, fonde la branche cadette de Palatinat-Neumarkt ;
  • Étienne, le troisième, fonde la branche cadette de Palatinat-Simmern-Deux-Ponts et vient s'établir à Simmern ;
  • Et Othon, le cadet, fonde quant à lui la branche cadette de Palatinat-Mosbach.

La même année, Étienne épouse Anne de Veldenz, fille et héritière du comte Frédéric III de Veldenz, qui possède le comté du même-nom et la moitié du comté de Sponheim. Dès le mariage, il est clairement établit qu'Étienne ou ses fils prendront la succession de Frédéric III. Ainsi, en , à la mort de Frédéric, le comté de Veldenz et la moitié du comté de Sponheim deviennent possessions des Palatinat-Simmern-Deux-Ponts.

Lorsqu'Étienne décède à son tour, en , ses terres sont partagées entre ses deux fils:

AnnexesModifier