Ouvrir le menu principal
Oreste Biancoli
Naissance
Bologne, Émilie-Romagne, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Italienne
Décès (à 74 ans)
Rome, Latium, Drapeau de l'Italie Italie
Profession Scénariste, réalisateur, metteur en scène, dramaturge

Oreste Biancoli, né le à Bologne dans la région de l'Émilie-Romagne et mort le à Rome dans la région du Latium en Italie, est un scénariste, un réalisateur, un metteur en scène et un dramaturge italien.

Célèbre pour son travail de scénariste, il a écrit plus de 90 scénarios et sujets pour le cinéma, dont ceux de Chacun son alibi (Crimen) de Mario Camerini, Le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette) de Vittorio De Sica (pour lequel il remporte le Ruban d'argent du meilleur scénario en 1949), Le Bandit (Il bandito) d'Alberto Lattuada, Le Moraliste (Il moralista) de Giorgio Bianchi, Le Petit Monde de don Camillo de Julien Duvivier et plusieurs films mettant en scène le personnage de Maciste. Comme réalisateur, il signe neuf films, dont la comédie Ce soir à onze heures (Stasera alle undici) avec le couple John Davis Lodge et Francesca Braggiotti, le film de propagande fasciste Piccolo alpino consacré aux alpins de l'armée italienne et le drame Plumes noires (Penne Nere) avec Marcello Mastroianni et Marina Vlady.

Sommaire

BiographieModifier

Il naît à Bologne en 1897. Diplômé en droit, il travaille comme journaliste et metteur en scène pour le théâtre. À la fin des années 1920, il déménage à Rome pour travailler dans le milieu du cinéma comme scénariste. Il obtient son premier crédit en 1930 avec le film Il richiamo del cuore de Jack Salvatori (it)) qui est une adaptation du roman Sarah and son de l'écrivain Timothy Shea.

Comme scénariste, il signe au cours de sa carrière plus de 90 scénarios et sujets pour le cinéma. En 1948, il fait notamment partie de la grande équipe chargée de l'adaptation du roman Ladri di biciclette de l'écrivain Luigi Bartolini pour Vittorio De Sica qui réalise le film Le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette) qui est aujourd'hui considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du néoréalisme italien. Il obtient le Ruban d'argent du meilleur scénario en 1949 pour ce travail.

Biancoli a également travaillé sur de nombreuses comédies (Le Petit Monde de don Camillo de Julien Duvivier, la comédie policière Chacun son alibi (Crimen) de Mario Camerini, Gastone de Mario Bonnard, Le Moraliste (Il moralista) de Giorgio Bianchi, Il vagabondo (it) de Carlo Borghesio ou La segretaria per tutti d'Amleto Palermi à ses débuts) et a signé plusieurs films d'aventures et péplums au cours des années 1950 et 1960 dont une série consacrée aux aventures de Maciste. Parmi ses autres travaux, on trouve notamment le film de guerre Divisione Folgore de Duilio Coletti qui est consacré à la résistance de la division Folgore lors de la Seconde bataille d'El Alamein, le drame policier Le Bandit (Il bandito) d'Alberto Lattuada, le film historique Sant'Elena, piccola isola d’Umberto Scarpelli et Renato Simoni consacré à l’exil de Napoléon Ier à Sainte-Hélène et le mélodrame Yvonne la nuit de Giuseppe Amato. Il signe également quelques adaptations de romans et de pièces de théâtre, comme la pièce Les Crochets du père Martin d'Eugène Cormon et Eugène Grangé pour Mario Bonnard (Dette d'honneur en 1940), le roman pour enfant Le Livre-cœur d'Edmondo De Amicis pour Duilio Coletti (Les Belles années en 1948) ou le roman Le Pont des soupirs de Michel Zévaco pour Carlo Campogalliani et Piero Pierotti (Le Pont des soupirs en 1964).

Comme réalisateur, il débute en 1937 avec la comédie Ce soir à onze heures (Stasera alle undici) avec le couple John Davis Lodge et Francesca Braggiotti dans les rôles principaux. Entre 1937 et 1953, il signe neuf films. On retrouve dans ces réalisations plusieurs comédies, comme Amicizia (it) réalisé d'après la pièce de théâtre Amitié du français Michel Duran ou Il chiromante avec le comique Erminio Macario, ainsi qu'un film de propagande fasciste Piccolo alpino consacré aux alpins de l'armée italienne et le drame ayant lieu pendant la Seconde Guerre mondiale Plumes noires (Penne Nere) avec Marcello Mastroianni et Marina Vlady.

En parallèle à sa carrière au cinéma, il a continué à évoluer dans le domaine des revues et du théâtre de variété comme metteur en scène et dramaturge, signant plusieurs œuvres en collaboration avec Dino Falconi.

Il décède à Rome en 1971 à l'âge de 74 ans.

FilmographieModifier

Au cinémaModifier

Réalisateur et scénaristeModifier

ScénaristeModifier

Au théâtreModifier

Metteur en scène et dramaturgeModifier

  • Triangoli (1930)
  • La città delle lucciole (1941)
  • Ah... Ci risiamo! (1942)
  • W e abbasso! (1944)
  • Cantachiaro (1944)
  • Cantachiaro 2 (1945)
  • Un anno dopo (1945)
  • Quo vadis? (1948)
  • Rosso e nero (1954)

Prix et distinctionsModifier

SourceModifier

  • (it) Roberto Chiti et Enrico Lancia, Dizionario del cinema italiano, I film, Rome, Gremesse, .

Liens externesModifier