Nous croyons

parti politique

Nous croyons
(es) Creemos
Image illustrative de l’article Nous croyons
Logotype officiel.
Présentation
Chef Luis Fernando Camacho
Fondation (coalition)
(parti)
Coalition de UCS
PDC
Sécurité, ordre et liberté
Liberté et renouveau démocratique
Mouvement des organisations populaires
Colonne d'intégration
Positionnement Extrême droite[1],[2],[3]
Idéologie Conservatisme social
Libéralisme économique
Réformisme
Régionalisme
Anticommunisme
Populisme de droite
Fédéralisme
Couleurs Rose
Site web creemos.org
Représentation
Députés
12  /  130
Sénateurs
4  /  36
Gouverneurs
1  /  9
Maires
7  /  337

Nous croyons (en espagnol : Creemos) est une coalition politique bolivienne fondée par Luis Fernando Camacho[4].

Il s'agit d'une coalition formée par l'Unité civique de solidarité (UCS), le Parti démocrate-chrétien (PDC) et quelques autres plus petits partis en vue des élections générales boliviennes de 2020[5].

La coalition défend une position radicale sur la recherche d'un fédéralisme pour la Bolivie. D'autres positions comprennent un libéralisme économique et la défense des valeurs catholiques (y compris des positions homophobes et pro-vie)[6],[7]. Son influence dans la vie politique bolivienne se limite principalement au département de Santa Cruz.

HistoireModifier

La coalition est créée le et est composée principalement de l'opposition au gouvernement en place chrétienne et conservatrice. Elle a pour but de soutenir la candidature de Luis Fernando Camacho à la vice-présidence et de Marco Pumari (es) à la présidence en vue des élections générales boliviennes de 2020[8].

Le directeur de campagne du binôme, Enrique Bruno a fait valoir que cette alliance a pour objectif de « renforcer la démocratie qui est le mandat donné par le peuple bolivien et qui découle de la lutte qui a eu lieu dans la rue »[9], en référence à la crise post-électorale bolivienne de 2019.

Creemos dépose en juillet 2020 une demande formelle d’interdiction du Mouvement vers le socialisme MAS devant les autorités électorales.

Lors des élections générales de 2020, Camacho et Pumari arrivent à la troisième place avec 13,97 % des suffrages, leur permettant d'obtenir une représentation au sein des deux chambres de l'Assemblée législative plurinationale[10].

Résultats électorauxModifier

Élections généralesModifier

Année Candidat 1er tour Chambre Sénat
Voix % Rang Sièges Sièges
2020 Luis Fernando Camacho 862 184 13,97 3e
16  /  130
4  /  36

Notes et référencesModifier

  1. (es) Fernando Molina, Francesco Maneto, « El factor Camacho: así es el voto 'ultra' en Bolivia », sur El País, (consulté le )
  2. (en) Tom Hennigan, « Renewed unrest in deeply divided Bolivia in advance of presidential election », sur The Irish Times, (consulté le )
  3. (en) Monica Machicao et Anthony Faiola, « Bolivia's election is a test for Latin American socialism — and democracy », sur The Washington Post, (consulté le )
  4. (es) « Creemos logra su personería jurídica como agrupación ciudadana », sur paginasiete.bo, (consulté le )
  5. (es) « Camacho y Pumari presentan la alianza Creemos para encarar las elecciones », sur lostiempos.com, (consulté le )
  6. (es) « Diputados de Creemos denuncian que Defensora promueve la despenalización del aborto », sur Correo del Sur, (consulté le )
  7. (es) Julio Córdova, « La conspiración "Pro Vida" », sur opinion.com.bo, (consulté le )
  8. (es) « Camacho y Pumari sellan alianza con UCS para las elecciones generales », sur Correo del Sur, (consulté le )
  9. (es) « Tres partidos crean una alianza para presentar como candidatos a Camacho y Pumari », sur lostiempos.com, (consulté le )
  10. (es) OEP, « Elecciones Generales 2020 », sur oep.org.bo (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier