Noriaki Kasai

sauteur à ski japonais

Noriaki Kasai
Noriaki Kasai en 2017.
Noriaki Kasai en 2017.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 1989-
Présentation
Nationalité Japonais
Naissance (49 ans)
à Shimokawa
Taille 1,77 m
Poids 62 kg
Club Tsuchiya Home
Palmarès
Jeux olympiques 0 2 1
Championnats du monde 0 2 5
Championnats du M. de vol à ski 1 0 0
Coupe du monde (globes) 0 2 2
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
17 13 33
* Dernière mise à jour : 23 décembre 2018

Noriaki Kasai est un sauteur à ski japonais, né le à Shimokawa (Hokkaido, Japon). Il remporte deux médailles d'argent olympiques à vingt ans d'écart, et détient des records de huit participations aux Jeux d’hiver ou de plus de 560 épreuves de Coupe du monde disputées depuis ses débuts en 1988. Il est aussi le plus vainqueur d'une manche de Coupe du monde de tous les temps et a été champion du monde de vol à ski.

CarrièreModifier

Le Japonais, membre du club de ski de Tsuchiya Home et déjà dominateur en junior au Japon dans les années 1980[1], entre en équipe nationale en 1989, prenant part à la Coupe du monde et aux Championnats du monde à Lahti, sans obtenir de résultat significatif. Dès la deuxième étape de la Coupe du monde 1989-1990, Kasai s'immisce dans le top dix à Lake Placid, où il est neuvième et septième. Il est plus tard dans l'hiver troisième d'une épreuve par équipes à Lahti, soit son premier podium. Il n'égale pas ces performances en 1991, étant plus souvent au-delà du top trente.

Noriaki Kasai monte sur ses premiers podiums lors de la saison 1991-1992, obtenant un succès à Harrachov puis remporte son premier titre majeur lorsqu'il devient champion du monde de vol à ski sur le tremplin Čerťák d'Harrachov, en Tchécoslovaquie. En 1992-1993, il enregistre le meilleur classement général de sa carrière dans la Coupe du monde, le troisième rang, grâce notamment à trois nouvelles victoires et est deuxième de la Tournée des quatre tremplins, derrière Andreas Goldberger. En 1994, il gagne une manche à Murau, avant de connaître une disette pendant quatre ans, qui coincide avec une non sélection aux Championnats du monde 1995 et 1997. Aux Jeux olympiques d'hiver de 1998, il est seulement inscrit sur la compétition en petit tremplin, qu'il conclut au septième rang, alors que l'équipe japonaise, sans lui, remporte le titre olympique. Il refait parler de lui ensuite à Planica, où il gagne sa sixième épreuve individuelle de Coupe du monde. Revenu au dixième rang mondial, il fait mieux encore en 1998-1999, puisqu'il établit son record personnel de victoires en une saison s'imposant six fois, dont sur une manche de la Tournée des quatre tremplins, qu'il achève au deuxième rang, ou encore la prestigieuse compétition à Holmenkollen. Il occupe alors le troisième rang au classement général, comme en 1993.

La première moitié des années 2000 est fructueuse pour lui, puisqu'il ajoute trois victoires à son compteur entre 2001 et 2004. Ses classements généraux se dégradent ensuite, puis remontant de niveau en 2009 et 2010, où il réintègre le top vingt. En 2010, il est de nouveau présent aux Jeux olympiques, sur l'édition de Vancouver, où il prend le huitième rang au grand tremplin.

En 1994, aux Jeux olympiques à Lillehammer en Norvège, il a obtenu une médaille d'argent par équipes au grand tremplin, qui aurait pu se transformer en or sans le saut raté de Masahiko Harada et se classe cinquième au petit tremplin. 20 ans plus tard, il obtient sa première médaille individuelle, en argent au grand tremplin lors des Jeux de Sotchi juste derrière Kamil Stoch qui gagne grâce à une meilleure note de style. Kasai devient le quatre médaillé olympique le plus âgé de l'histoire[2]. Lors de ces jeux, il gagne aussi la médaille de bronze avec Taku Takeuchi, Daiki Itō et Reruhi Shimizu.

Dans les championnats du monde de ski nordique, il possède sept médailles dans sa collection : deux médailles d'argent par équipe en 1999 à Ramsau (Autriche) et 2003 à Val di Fiemme (Italie), deux médailles de bronze individuelles, sur petit et grand tremplin, également en 2003, et deux médailles de bronze par équipe en 2007 à Sapporo, en 2009 à Liberec et 2015 Falun.

Sa carrière se continue dans les années 2010, puisqu'en , à 41 ans, 21 ans après sa première victoire au plus haut niveau, il gagne le Grand Prix d'Hakuba le , comme il l'avait déjà fait en 2009. Âgé de 41 ans et 7 mois, il décroche sa seizième victoire en Coupe du monde sur le tremplin de vol à ski de Kulm (Autriche) devenant du même coup le plus vieux vainqueur d'une épreuve de Coupe du monde[3]. Ce record était auparavant détenu par son compatriote Takanobu Okabe qui avait gagné le à Kuopio sur le tremplin de Puijo, à l'âge de 38 ans.

Le , il bat un nouveau record en devenant le plus vieux skieur vainqueur d'une épreuve de Coupe du monde de la FIS en gagnant à Kuusamo sa dix-septième victoire[4].

En 2016, il reçoit la Médaille Holmenkollen, plus importante distinction du ski nordique.

En 2017, alors âgé de 44 ans, il monte sur ses 62e et 63e podiums individuels dans la Coupe du monde (ses derniers à ce jour), à Vikersund et Planica, deux tremplins de vol à ski, sa spécialité. En mars 2019, il est encore sur le podium lors d'une épreuve par équipes à Oslo.

Participant depuis 1989 à des compétitions internationales, Kasai détient le record de départs en Coupe du monde (plus de 500) et de participations aux Jeux olympiques pour un sauteur[5]. En 2018, il est présent aux Jeux olympiques de Pyeongchang et devient le premier sportif à participer à huit éditions des Jeux d'hiver[6] et y est le porte-drapeau de la délégation japonaise[1]. Il annonce qu'il vise une médaille aux Jeux olympiques 2022.

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition   Albertville 1992   Lillehammer 1994   Nagano 1998   Salt Lake City 2002   Turin 2006   Vancouver 2010   Sotchi 2014   Pyeongchang 2018
Petit tremplin 31e 5e 7e 49e 20e 17e 8e 21e
Grand tremplin 26e 14e 41e 12e 8e   Argent
Par équipes 4e   Argent 6e 5e   Bronze

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Lahti 1989   Val di Fiemme 1991   Falun 1993   Ramsau 1999   Lahti 2001   Val di Fiemme 2003   Oberstdorf 2005   Sapporo 2007   Liberec 2009   Oslo 2011   Val di Fiemme 2013   Falun 2015   Lahti 2017
Petit tremplin 54e 10e 5e 8e   Bronze 21e 34e 30e 26e 35e 35e 28e
Grand tremplin 57e 36e 7e 10e 19e   Bronze 36e 24e 32e 24e 22e 11e 32e
Par équipes PT 4e 9e 5e   Bronze
GT 5e   Argent 4e   Argent 10e   Bronze   Bronze 6e 5e 4e 7e

* GT : Grand tremplin ; PT : Petit tremplin, mixte à partir de 2013

Championnats du monde de vol à skiModifier

Épreuve / Édition   Vikersund 1990   Harrachov 1992   Planica 1994   Kulm 1996   Vikersund 2000   Planica 2004   Oberstdorf 2008   Planica 2010   Harrachov 2014   Kulm 2016   Oberstdorf 2018
Individuel 23e   Or 19e 24e 5e 24e 35e 12e 4e 5e 25e
Par équipes 5e 7e

Coupe du mondeModifier

Palmarès au

Victoires individuellesModifier

Année Lieu
1992 Harrachov (République tchèque)
1993 Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Predazzo (Italie), Lahti (Finlande)
1994 Murau (Autriche)
1998 Planica (Slovénie)
1999 Innsbruck (Autriche), Willingen x2 (Allemagne), Trondheim (Norvège), Oslo (Norvège), Planica (Slovénie)
2001 Garmisch-Partenkirchen (Allemagne)
2003 Willingen (Allemagne)
2004 Park City (États-Unis)
2014 Kulm (Autriche)
2015 Kuusamo (Finlande)

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final
1989-1990 24e
1991-1992 9e
1992-1993 3e
1993-1994 6e
1995-1996 36e
1996-1997 17e
1997-1998 10e
1998-1999 3e
1999-2000 15e
2000-2001 4e
2001-2002 23e
2002-2003 13e
2003-2004 8e
2004-2005 16e
2005-2006 21e
2006-2007 26e
2007-2008 34e
2008-2009 15e
2009-2010 17e
2010-2011 25e
2011-2012 51e
2012-2013 24e
2013-2014 5e
2014-2015 6e
2015-2016 8e
2016-2017 15e
2017-2018 26e
2018-2019 37e

Grand PrixModifier

  • 4e du classement général en 2001.
  • 11 podiums individuels, donf 2 victoires.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Biography, sur olympedia.org
  2. (en) Japan's golden oldie Kasai flys to silver,sur reuters.com, le 15 février 2014
  3. Noriaki Kasai, plus vieux vainqueur en Coupe du monde, sur rts.ch, le 11 janvier 2014
  4. Saut : Noriaki Kasai entre dans l’histoire, sur nordicmag.info, le 29 novembre 2014
  5. Noriaki Kasai, le doyen, sur olympic.org, le 9 janvier 2014
  6. Un Noriaki Kasai record, sur ski-nordique.net, le 8 février 2018

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :