Andreas Goldberger

sauteur à ski autrichien

Andreas Goldberger
Andreas Goldberger à Schladming en 2007.
Andreas Goldberger à Schladming en 2007.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité Jusqu'en 2005
Présentation
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autriche
Naissance (48 ans)
à Ried im Innkreis
Taille 1,72 m
Poids 54 kg
Club SC Waldzell
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 2
Championnats du monde 1 2 4
Champ. du M. de vol à ski 1 1 1
Coupe du monde (globes) 5 1 2
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
20 25 18

Andreas « Andi » Goldberger, né le à Ried im Innkreis (Haute-Autriche) est un sauteur à ski autrichien. Il a remporté trois fois la Coupe du monde, deux fois la Tournée des quatre tremplins, un titre mondial de saut à ski et deux médailles olympiques dans les années 1990. Après une suspension en 1997, il n'a plus obtenu ses résultats d'antan mais a obtenu un titre mondial par équipes en 2001. Il s'est retiré en 2005.

BiographieModifier

En janvier 1991, alors âge de dix-huit ans, il fait ses débuts dans la Coupe du monde, à l'occasion de la Tournée des quatre tremplins. Deux mois plus tard, il marque ses premiers points dans l'élite en se classant neuvième à Planica. En 1992, de retour sur la Tournée des quatre tremplins, il prend la deuxième place du concours d'Innsbruck, pour son premier podium, mais surtout gagne la médaille d'argent au Championnats du monde de vol à ski à Harrachov, derrière Noriaki Kasai[1]. Durant la saison 1992-1993, il confirme les espoirs portés en lui, s'imposant aux tremplins d'Innsbruck et de Bischofshofen pour enlever la Tournée des quatre tremplins devant les supporters autrichiens. Il est ensuite sélectionné pour ses premiers championnats du monde à Falun, où il remporte trois médailles : l'argent au petit tremplin et le bronze au grand tremplin et à la compétition par équipes. Performant tout au long de la saison, il finit en tête du classement général de la Coupe du monde pour la première fois. Il ne gagne pas la Coupe du monde en 1994, même s'il gagne à Courchevel et Innsbruck, mais décroche deux médailles de bronze olympiques aux jeux de Lillehammer au grand tremplin et à l'épreuve par équipes.

En 1995, il devient le leader de son sport dans la Coupe du monde, il est vainqueur d'abord à Planica, puis sur la Tournée des quatre tremplins, avant de gagner les quatre concours organisés en Norvège, dont celui de Holmenkollen, et pour finir en vol à ski à Oberstdorf, discipline, dont il remporte le classement en plus de son succès sur le classement général[2]. Il achève l'hiver par une deuxième place et donc une médaille d'argent aux Championnats du monde de Thunder Bay derrière Tommy Ingebritsen.

En 1996, il devient champion du monde vol à ski au tremplin de Kulm, après être devenu le premier homme à sauter au-delà des 200 mètres, même si le record n'a pas été validé en raison d'une chute[3]. Il remporte aussi sa troisième victoire au classement de la Coupe du monde.

Aux Championnats du monde 1997, il prend la médaille de bronze au petit tremplin. En 1997, Andreas Goldberger avoue qu'il prenait de la cocaïne et est suspendu pendant six mois par la fédération autrichienne de ski[3]. S'il a brièvement envisagé de prendre la nationalité sportive serbe pour continuer à sauter, il est ensuite de nouveau autorisé à représenter l'Autriche. Il devient moins performant, n'obtenant notamment que la 22e place aux Jeux olympiques de Nagano en 1998, même s'il se classe cinquième de la Coupe du monde en 2000.

Aux Championnats du monde 2001, il parvient à remporter sa seule médaille d'or internationale, gagnant la compétition par équipes sur le petit tremplin à Lahti en compagnie de Wolfgang Loitzl, Stefan Horngacher et Martin Höllwarth.

Son dernier podium individuel dans la Coupe du monde (son 63e) date de janvier 2003 au concours de Garmisch-Partenkirchen. Il obtient quelques résultats dans le top dix en 2003-2004 (dont un podium par équipes en Coupe du monde et un aux Championnats du monde de vol à ski), mais aucun en 2004-2005, saison à l'issue de laquelle il prend sa retraite sportive[3].

Il devient ensuite commentateur de saut à ski à la télévision autrichienne ORF.

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition   Lillehammer 1994   Nagano 1998
Petit tremplin 7e 22e
Grand tremplin   Bronze
Par équipes   Bronze

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Falun 1993   Thunder Bay 1995   Trondheim 1997   Lahti 2001
Petit tremplin   Argent 6e   Bronze 6e
Grand tremplin   Bronze   Argent 47e 11e
Par équipes PT   Or
GT   Bronze 6e 4e   Bronze

* PT:Petit tremplin, GT:Grand tremplin

Championnats du monde de vol à skiModifier

Épreuve / Édition   Harrachov 1992   Planica 1994   Kulm 1996   Oberstdorf 1998   Vikersund 2000   Harrachov 2002   Planica 2004
Individuel   Argent 13e   Or 14e 8e 29e
Par équipes   Bronze

Coupe du mondeModifier

Victoires individuellesModifier

Année Lieu
1993 Innsbruck (Autriche), Bischofshofen (Autriche)
1994 Courchevel (France), Innsbruck (Autriche)
1995 Planica (Slovénie), Bischofshofen (Autriche), Willingen (Allemagne), Sapporo (Japon), Lahti (Finlande), Lillehammer (Norvège), Oslo (Norvège), Vikersund x2 (Norvège), Oberstdorf (Allemagne)
1996 Innsbruck (Autriche), Engelberg (Suisse), Sapporo (Japon), Zakopane (Pologne), Kulm (Autriche), Harrachov (République tchèque)

Classements générauxModifier

Compet'/Année Classement général
Class. Points
1991 37e 16
1992 8e 123
1993 1er 206
1994 3e 927
1995 1er 1571
1996 1er 1416
1997 6e 817
1998 17e 327
1999 17e 400
2000 5e 1034
2001 14e 373
2002 13e 419
2003 12e 556
2004 18e 299
2005 36e 94

Grand Prix d'étéModifier

Il remporte le classement général en 1995.

Notes et référencesModifier

  1. (en) [1], sur fis-ski.com
  2. (en) Cup Standings, sur fis-ski.com
  3. a b et c (en) Biography, sur olympedia.org

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :