Ouvrir le menu principal

Saut à ski aux Jeux olympiques de 2010

compétition de ski
Saut à ski aux Jeux olympiques de 2010
Description de l'image Ski jumping pictogram.svg. Description de l'image Olympic rings.svg.
Généralités
Sport Saut à ski
Éditions 21e
Lieu(x) Drapeau : Canada Whistler
Date du
au
Épreuves 3
Site(s) Parc Olympique de Whistler
Site web officiel Vancouver 2010

Palmarès
Plus titré(s) Drapeau de Suisse Suisse (2)
Plus médaillés Drapeau d'Autriche Autriche (3)

Navigation

Le Saut à ski aux Jeux olympiques de 2010 se déroule du 12 au au Parc Olympique de la station de sports d'hiver de Whistler en Colombie-Britannique (Canada). L’épreuve masculine de saut à ski fait partie des épreuves olympiques depuis les premiers Jeux olympiques d’hiver qui ont eu lieu à Chamonix en France, en 1924. L’épreuve sur grand tremplin a été ajoutée aux Jeux olympiques de 1964 à Innsbruck.

La discipline dispose de trois épreuves : le tremplin normal individuel, le grand tremplin individuel et le saut par équipes.

Sommaire

Format des épreuvesModifier

Concours individuelsModifier

Pour les sauts individuels, la compétition débute la journée précédente par un saut de qualification. Les dix sauteurs classés en tête au circuit de la Coupe du monde sont déjà présélectionnés, ils sautent lors de cette séance s'ils le souhaitent, mais ne sont pas notés ni classés. Les quarante premiers de l'épreuve de qualification rejoignent les pré-sélectionnés pour l'épreuve olympique proprement dite.

Arès un saut dit d'« essai », la première manche du concours olympique voit s'affronter ces cinquante sauteurs ; seuls les trente premiers au premier saut peuvent participer au tour final. L’ordre de départ du deuxième saut est à l’inverse du classement provisoire du premier saut.

Concours par équipesModifier

L'épreuve par équipes se déroule également en deux manches. Au premier tour, un sauteur de chaque équipe de quatre saute, puis le deuxième sauteur, puis le troisième et finalement le quatrième. Seules les huit équipes qui se sont les mieux classées au premier tour participent à la deuxième manche. L’ordre de départ du deuxième tour est aussi l'inverse du classement provisoire à l'issue de la première manche. Pour le huitième et dernier saut du concours, l'ordre de départ des derniers équipiers est de nouveau défini par le classement à cet instant du concours, à l'inverse du classement provisoire.

L’équipe qui obtient la note totale la plus élevée pour les huit sauts remporte la compétition.

CalendrierModifier

Calendrier des épreuves de saut à ski
Février 2010 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28
Hommes Petit tremplin Q F
Grand tremplin Q F
Par équipes F
       Jour de l'épreuve

QualificationModifier

Le quota d'athlètes est de 70 athlètes, 5 maximum par Comité national olympique (CNO). Le système qualificatif s'effectue en fonction des résultats des sauteurs dans les compétitions gérées par la FIS à partir du . Le pays-hôte est assurée d'être présent dans chacune des trois épreuves à condition que le sauteur ait obtenu des points de Coupe du monde, de Grand Prix ou de Coupe continentale pendant la période de qualification[1].

Attribution des quotasModifier

L’attribution des quotas par CNO est basée sur la liste de classement mondial, comprenant les points de la Coupe du monde FIS et du Grand Prix.

  • L’attribution sera faite sur la base d’une place par concurrent, en suivant le classement du début à la fin.
  • Lorsqu'un CNO a atteint le maximum de cinq athlètes, le CNO admissible suivant se voit attribuer une place, jusqu’à ce que le quota maximum de 70 athlètes soit atteint (y compris les athlètes du pays hôte).

Nations participantes et favorisModifier

Épreuves individuellesModifier

Classement FIS au 05/02/2010
Sauteur à ski
  Simon Ammann
  Gregor Schlierenzauer
  Harri Olli
  Adam Małysz
  Robert Kranjec
  Thomas Morgenstern
  Wolfgang Loitzl
  Anders Jacobsen
  Andreas Kofler
  Noriaki Kasai

En prenant en compte les résultats de la Coupe du monde de saut à ski 2009-2010, le classement est dominée par le Suisse Simon Ammann et l'Autrichien Gregor Schlierenzauer. Schlierenzauer, médaillé d'argent au petit tremplin aux championnats du monde de ski nordique à Liberec en 2009, accumule déjà, à 20 ans, 30 victoires en Coupe du monde, dont 7 depuis le début de l'hiver. Ammann, son rival des deux dernières saisons de Coupe du monde, est double champion olympique aux jeux de Salt Lake City 2002 et médaillé de bronze du petit tremplin aux derniers championnats du monde. Le triple champion du monde au petit tremplin, le Polonais Adam Małysz peut aussi espérer être sur le podium. Les Autrichiens Thomas Morgenstern, Wolfgang Loitzl et Andreas Kofler peuvent également espérer le haut du podium, ayant tous remporté au moins une étape en Coupe du monde cette saison. Lors de l'étape de Vancouver à la Coupe du monde de saut à ski 2009, les deux concours au grand tremplin sont remportés par Gregor Schlierenzauer.

Épreuves par équipesModifier

Classement FIS au 05/02/2010
Nation
  Autriche
  Allemagne
  Norvège
  Finlande
  Suisse

La nation favorite pour l'épreuve par équipes est sans conteste l'Autriche. Les quatre membres de l'équipe étant dans le top 5 du classement de la Coupe du monde, il ne serait pas étonnant de les voir sur la plus haute marche du podium. L'Allemagne, la Norvège et la Finlande se disputeront également pour une médaille olympique.

TremplinsModifier

 
Tremplins du Parc Olympique
Article détaillé : Parc Olympique de Whistler.

Les épreuves nordiques pour les Jeux olympiques d'hiver de 2010 se dérouleront au Parc Olympique de Whistler. Situé dans le bassin de Madeley Creek dans la vallée Callaghan, à l'ouest de Whistler, en Colombie-Britannique, Canada, les épreuves de biathlon, de ski de fond, de combiné nordique et de saut à ski s'y dérouleront. Après les Jeux olympiques, les installations demeureront publiques, s'intégrant aux sentiers de la nature et aux routes alpines existantes. Trois stades, avec des fonctions temporaires et permanentes, sont en cours de construction avec une capacité pour 10 000 spectateurs chacun (6 000 pour les Jeux paralympiques). Le Parc Olympique est situé à environ 8 km de la jonction de sa route d'accès par l'autoroute 99 et à 14 km du village olympique de Whistler.

PodiumsModifier

Résultats détaillésModifier

Petit tremplin individuelModifier

Place Nation Athlète Points 1 Points 2 Total
1er   Suisse Simon Ammann 135.5 141.0 276.5
2e   Pologne Adam Małysz 132.5 137.0 269.5
3e   Autriche Gregor Schlierenzauer 128.0 140.0 268.0
4e   Finlande Janne Ahonen 129.5 133.5 263.0
5e   Allemagne Michael Uhrmann 133.0 129.5 262.5
6e   Slovénie Robert Kranjec 129.0 130.5 259.5
7e   Slovénie Peter Prevc 124.0 135.0 259.0
8e   Autriche Thomas Morgenstern 130.0 128.5 258.5

Grand tremplin individuelModifier

Place Nation Athlète Points 1 Points 2 Total
1er   Suisse Simon Ammann 144.7 138.9 283.6
2e   Pologne Adam Małysz 138.1 131.3 269.4
3e   Autriche Gregor Schlierenzauer 125.4 136.8 262.2
4e   Autriche Andreas Kofler 127.2 134.0 261.2
5e   Autriche Thomas Morgenstern 123.6 123.1 246.7
6e   Allemagne Michael Neumayer 122.5 123.0 245.5
7e   République tchèque Antonin Hajek 119.4 121.2 240.6
8e   Japon Noriaki Kasai 105.7 133.5 239.2

Grand tremplin par équipesModifier

Place Nation Athlète Points 1 Points 2 Total
1er   Autriche Wolfgang Loitzl
Andreas Kofler
Thomas Morgenstern
Gregor Schlierenzauer
547.3 560.6 1107.9
2e   Allemagne Michael Neumayer
Andreas Wank
Martin Schmitt
Michael Uhrmann
509.3 526.5 1035.8
3e   Norvège Anders Bardal
Tom Hilde
Johan Remen Evensen
Anders Jacobsen
504.0 526.3 1030.3
4e   Finlande Matti Hautamaeki
Janne Happonen
Kalle Keituri
Harri Olli
490.2 524.4 1014.6
5e   Japon Daiki Ito
Taku Takeuchi
Shohei Tochimoto
Noriaki Kasai
484.7 523.0 1007.7
6e   Pologne Stefan Hula
Lukasz Rutkowski
Kamil Stoch
Adam Malysz
484.0 512.7 996.7
7e   République tchèque Antonin Hajek
Roman Koudelka
Lukas Hlava
Jakub Janda
477.4 504.4 981.8
8e   Slovénie Primoz Pikl
Mitja Mežnar
Peter Prevc
Robert Kranjec
472.2 486.6 958.8

Tableau des médaillesModifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Suisse 2 0 0 2
2   Autriche 1 0 2 3
3   Pologne 0 2 0 2
4   Allemagne 0 1 0 1
5   Norvège 0 0 1 1
Total 3 3 3 9

Notes et référencesModifier