Le Festin nu (film)

film britannico-canado-japonais de 1991
(Redirigé depuis Naked Lunch)
Le Festin nu
Titre original Naked Lunch
Réalisation David Cronenberg
Scénario David Cronenberg
Musique Howard Shore
Ornette Coleman
Sociétés de production Film Trustees Ltd.
Naked Lunch Productions
Téléfilm Canada
The Ontario Film Development Corporation
Recorded Picture Company
Nippon Film Development and Finance
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Genre drame
Durée 115 minutes
Sortie 1991


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Festin nu (Naked Lunch) est un film film américano-britannico-canado-japonais de David Cronenberg, sorti en 1991. Il s'agit d'une adaptation du roman du même nom de William S. Burroughs.

SynopsisModifier

En 1953[1], William « Bill » Lee[2] est un exterminateur qui découvre que sa femme lui dérobe de l’insecticide pour usage récréatif. Lorsqu’il est arrêté par la police, il croit être victime d’hallucinations causées par son exposition répétée aux produits chimiques. Il s’imagine être un agent secret, et son supérieur (un insecte géant) lui confie la mission de tuer sa propre femme, Joan Lee, qui est, selon l’insecte, un agent d’une organisation appelée Interzone Inc. Décidant de faire peu de cas de l’insecte géant et de ses ordres, Lee rentre chez lui, où il trouve sa femme au lit avec Hank, un de ses amis écrivains. Peu après, alors qu’il s’improvise tireur à la Guillaume Tell, Lee abat Joan accidentellement.

Sa « mission » ainsi « remplie », Lee part se cacher en Interzone, d’où opère l’organisation Interzone Inc., et passe le temps en rédigeant des reportages sur sa mission, qui deviennent un ouvrage intitulé Naked Lunch. En Interzone, les machines à écrire que Lee emploie sont, en fait, des créatures vivantes, qui lui donnent même des conseils à propos de sa mission. L’une d’entre elles, Clark Nova, lui enjoint de trouver le Dr. Benway, dans l’objectif de séduire Joan Frost, qui est un « double » de feu sa femme, Joan Lee.

Lee découvre bientôt que le Dr Benway est à la tête d’une opération de récolte de narcotiques à l’origine de la production d’une drogue appelée black meat (« viande noire »), obtenue à partir des entrailles de chilopodes (centipèdes) géants. Il complète sa série de reportages et s’enfuit d’Interzone pour gagner Annexia avec Joan Frost. Au cours de sa confrontation avec les douaniers annexians, Lee tue Joan Frost d’une balle à la tête — ainsi qu’il avait abattu sa femme — pour prouver qu’il est bien écrivain, comme il l’affirme. Sur la foi de ce geste, les douaniers lui souhaitent la bienvenue en Annexia.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  États-Unis : (sortie limitée)
  Québec :
  France :

DistributionModifier

ProductionModifier

Le film est basé sur le roman du même nom de William S. Burroughs publié en 1959 et souvent présenté comme un roman « inadaptable »[4]. David Cronenberg voulait en faire un film depuis plusieurs années et avait ainsi rencontré le producteur Jeremy Thomas dès 1981[1]. David Cronenberg écrit le scénario en partie durant les temps morts du tournage du film Cabal de son ami Clive Barker[4].

Peter Weller, connu pour son interprétation du personnage principal de RoboCop (1987) de Paul Verhoeven, tient ici le rôle principal. Pour apparaitre dans ce film, il décline ainsi la proposition d'incarner à nouveau RoboCop dans RoboCop 3 (1993) et y est remplacée par Robert John Burke[4].

Le tournage a lieu en janvier 1991 dans l'Ontario au Canada, notamment dans des studios à Toronto[5]. Il aurait dû en partie se dérouler à Tanger au Maroc, là où se situe l'intrigue du film et là où William S. Burroughs a écrit le roman. Mais en raison de la guerre du Golfe, l'équipe de production préfère tourner uniquement en studio au Canada[4].

AccueilModifier

CritiquesModifier

Le film reçoit des critiques assez positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 69% d'opinions favorables pour 35 critiques[6]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 67100 pour 16 critiques[7].

Le Festin nu figure dans l'ouvrage 1001 films à voir avant de mourir[1].

Box-officeModifier

Aux États-Unis et au Canada, le film ne connait qu'une sortie limitée et ne rapporte que 2 641 357 dollars[8]. En France, il n'attire que 96 533 entrées[9].

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

CommentairesModifier

William S. BurroughsModifier

Le roman dont s'inspire le film est en grande partie de la vie de l'auteur du roman d'origine, William S. Burroughs. Il y a ainsi plusieurs points communs entre le personnage principal et W. Burroughs : il se nomme Bill Lee, a tué sa femme accidentellement avec une arme à feu en voulant jouer à Guillaume Tell comme l'auteur, il se drogue et assume son homosexualité[4].

Clin d’œilModifier

Avec son générique d'entrée, David Cronenberg a voulu rendre hommage à Saul Bass, spécialiste du genre notamment dans les années 1950 (époque à laquelle se déroule l'intrigue)[1],[4].

HéritageModifier

Le groupe de musique électronique britannique Bomb the Bass a sorti en 1994 la chanson Bug Powder Dust qui contient de nombreuses références au roman et au film.

Dans l'épisode Faux permis, vrais ennuis (1996) de la série d'animation Les Simpson, Bart Simpson et ses amis Nelson et Milhouse parviennent à entrer dans un cinéma pour voir un film pour adultes. Ils vont voir Le Festin nu.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  2. William Lee était également le pseudonyme de William S. Burroughs pour son premier roman, Junky en 1952.
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. a b c d e et f Secrets de tournage - Allociné
  5. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  6. (en) « The Naked Lunch (1991) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 26 mai 2020)
  7. (en) « The Naked Lunch Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 26 mai 2020)
  8. (en) « The Naked Lunch », sur Box Office Mojo (consulté le 25 mai 2020)
  9. « Le Festin nu », sur JP's Box-office (consulté le 26 mai 2020)
  10. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier