Ouvrir le menu principal
NIO
Logo
Discipline Formule E
Localisation Drapeau : République populaire de Chine Chine
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau : République populaire de Chine Steven Lu
Directeur Drapeau : République populaire de Chine Yu Liu
Pilotes 8. Drapeau de la France Tom Dillmann
16. Drapeau : Royaume-Uni Oliver Turvey
Caractéristiques techniques
Châssis Spark-Renault SRT 01E
Moteurs NEXTEV TCR
Pneumatiques Michelin
Résultats
Début 2014
Courses disputées 64
Points marqués 284
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 1 (Nelson Piquet Jr, 2014-2015)
Victoires 2
Podiums 5
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 2

NIO Formula E Team, anciennement NEXTEV Team China Racing ou NEXTEV NIO, anciennement connu sous le nom de China Racing, est une écurie chinoise (de 2014 à 2017) puis britannique (depuis 2017) de sport automobile, fondée en 2007[1]. Après des expériences en championnat du monde FIA GT1, en A1 Grand Prix et en Superleague Formula, elle s'engage en championnat de Formule E FIA, dès la saison inaugurale en 2014. Le support technique de l'écurie est assuré par la formation espagnole Campos Racing.

Depuis 2014 : Championnat de Formule E FIAModifier

À Paris, le , Steven Lu et Yu Liu, anciennement en A1 Grand Prix et en Superleague Formula, annoncent la création de China Racing, qui devient la deuxième écurie officialisée par la FIA en Formule E, championnat de monoplaces 100% électriques[2],[3]. L'écurie établit un partenariat avec Campos Racing, écurie assez réputée dans le monde des formules de monoplaces[4]. Même si c'est l'une des premières écuries confirmées, les dirigeants chinois signent leurs deux pilotes quelques semaines seulement avant le début du championnat, à la mi-septembre 2014 : le Brésilien Nelsinho Piquet[5] et le Chinois Ho-Pin Tung[6].

Saison 2014-2015Modifier

 
Les deux voitures du China Racing à Punta del Este.

Considérant la Formule E comme un « véritable défi »[7], Nelsinho Piquet est le premier pilote de l'équipe à marquer des points avec une huitième place à domicile à Pékin. La course en Malaisie se passe très mal pour la jeune formation qui ne termine pas dans les points. Pour la manche uruguayenne, l'équipe chinoise voit le départ de son pilote chinois Ho-Pin Tung qui est remplacé par le pilote de réserve Antonio García[8]. Mais China Racing et Nelson Piquet Jr. se montrent dans le rythme et parviennent à terminer la course à une surprenante deuxième position[9]. À Buenos Aires, dans la plus grande confusion, Nelson Piquet termine troisième de la course alors qu'il pensait qu'il n'était pas dans le même tour du vainqueur, ayant eu des problèmes de communication avec son équipe[10].

Croyant au titre[11], Nelson Piquet redouble ses efforts et parvient à décrocher sa première victoire de la saison[12]. En partenariat technique et financier avec NEXTEV depuis un mois, l'équipe décide de changer son nom en NEXTEV Team China Racing et change de livrée, en optant pour une parure grise et jaune[13]. Alors que Nelsinho Piquet brille, la deuxième voiture engagée récolte moins de succès, quels que soient les pilotes : Tung est ainsi remplacé par Charles Pic qui ne fait mieux qu'une huitième place à Monaco[14]. Toujours aux avants-postes, Piquet se hisse en tête du championnat à trois courses du terme de la saison[15].

 
Nelsinho Piquet à Berlin, aux couleurs de NEXTEV TCR.

Nelsinho Piquet et China Racing se rapprochent de plus en plus d'un titre chez les pilotes, avec la deuxième victoire de la saison, à Moscou, alors que son rival Sébastien Buemi est pénalisé[16],[17]. Pour la dernière manche, composée de deux courses, Oliver Turvey fait son apparition aux côtés du Brésilien, qui possède 17 points d'avance sur son plus proche rival[18]. Lors de la première course, Sébastien Buemi s'impose alors que Piquet termine cinquième, ce qui fait fondre l'avance de Piquet à cinq points sur son dauphin au lieu de dix-sept[19]. NEXTEV TCR perd ses dernières chances pour le titre constructeurs avec le sacre de e.dams-Renault[20]. Lors de la dernière course, parti du fond de grille, il parvient à remonter le peloton et à terminer septième, ce qui lui permet de conserver un point d'avance sur Buemi et d'être sacré champion des pilotes[21]. L'écurie, quant à elle, termine quatrième. Selon Piquet, China Racing « a commencé la saison sans savoir si [elle] pouvait faire toute la saison » et déclare même que l'équipe était « perdue » après la première course, mais que la communication a permis à l'équipe de s'élever, pour finalement remporter le titre des pilotes[22].

Saison 2015-2016Modifier

Pour la saison 2015-2016, le groupe moteur est préparé par NEXTEV TCR, ce qui n'était pas permis lors de la première saison[23], le choix est fait d'adopter un double moteur, un pour chaque roue, à un seul rapport. Des problèmes techniques, notamment de refroidissement et de transmission de puissance, liés à ce nouveau groupe propulseur gênent leur pré-saison et le bon déroulement des premiers essais d'avant-saison[24]. Côté pilotes, Nelson Piquet Jr. est prolongé pour plusieurs saisons avant la dernière manche de la saison 2014-2015[25]. Il est accompagné d'Oliver Turvey, confirmé pour disputer une saison complète[26].

Les soucis de pré-saison se confirment lors du premier ePrix à Pékin. Au cours des essais, Nelson Piquet Jr. s'accidente dans la pitlane alors que son accélérateur reste bloqué[27] et, surtout, les deux voitures sont à plus de 3 secondes des meilleurs temps. À la suite des qualifications, Oliver Turey s'élance de la 15e position et Nelson Piquet Jr. 18e et dernier, les monoplaces du Trulli Formule E Team ne prenant pas le départ de cette épreuve[28]. Néanmoins, à la suite d'un drapeau jaune durant son passage au stand, Turvey arrive à décrocher une belle sixième place et, en dépit des difficultés rencontrées, marque ainsi des points dès la première course de la saison alors que son coéquipier brésilien termine 15e à deux tours du vainqueur, Sébastien Buemi[29].

Résultats en Championnat de Formule E FIAModifier

Résultats de l'écurie NEXTEV en championnat de Formule E FIA
Saison Ecurie Pilotes Nombre de e-prix Points Classement
2014-2015   China Racing   Ho-Pin Tung
  Nelsinho Piquet
  Antonio Garcia
  Charles Pic
  Oliver Turvey
11 152 4e
2015-2016   NEXTEV TCR   Nelsinho Piquet
  Oliver Turvey
10 19 9e
2016-2017   NEXTEV NIO   Nelsinho Piquet
  Oliver Turvey
12 59 6e
2017-2018   NIO   Luca Filippi
  Oliver Turvey
  Ma Qing Hua
12 47 8e
2018-2019   NIO   Oliver Turvey
  Tom Dillmann
13 7 11e
2019-2020   NIO 333 FE Team   [[]]
  [[]]
e

Notes et référencesModifier

  1. « About - NEXTEV TCR », sur teamchina.fia-fe.com (consulté le 5 avril 2016)
  2. (en) Matt Beer, « China Racing becomes second team to commit to Formula E », sur autosport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  3. Jean-Louis Bernardelli, « MONOPLACE ELECTRIQUE: LES CHINOIS DEBARQUENT A PARIS! », sur autonewsinfo.com, (consulté le 29 juin 2015)
  4. (en) « Campos to run Team China Formula E squad », sur autosport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  5. « Formule E - Nelson Piquet Jr avec le China Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 29 juin 2015)
  6. Joest Jonathan Ouaknine, « Formule E : Ho-Pin Tung avec China Racing », sur leblogauto.com, (consulté le 29 juin 2015)
  7. « Nelson Piquet Jr - "La Formule E, un véritable défi" », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  8. « Formule E : Ho-Pin Tung renonce à la course de Punta del Este », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  9. (en) Charles Bradley, « Punta del Este Formula E: Buemi wins, late drama for Vergne », sur autosport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  10. « Formule E - Troisième, Piquet pensait être à un tour ! », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  11. « Formule E - Piquet veut croire au titre », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  12. Benjamin Vinel et Nelson Angelo Piquet, « La chronique de Nelson - Une victoire qui lance une saison passionnante », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  13. (en) « NEXTEV China Racing EV Technology partnership », sur teamchina.fia-fe.com, (consulté le 29 juin 2015)
  14. Guillaume Navarro, « Charles Pic espère prolonger en Formule E pour une seconde saison », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  15. Benjamin Vinel et Nelson Angelo Piquet, « La chronique de Nelson - En tête à trois courses du but », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  16. Jacques-Armand Dupuis, « FE – Nelson Piquet Jr s'impose à Moscou », sur autohebdo.fr, (consulté le 29 juin 2015)
  17. Jacques-Armand Dupuis, « FE – Sébastien Buemi perd son podium à Moscou », sur autohebdo.fr, (consulté le 29 juin 2015)
  18. Sam Smith, « Exclusif - Turvey fera ses débuts en Formule E à Londres », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  19. Basile Davoine, « Buemi s'impose à Londres et revient à 5 points du titre! », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  20. Benjamin Vinel, « e.dams-Renault remporte le titre par équipes », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  21. Benjamin Vinel, « Piquet Jr remporte le titre - "Je n'avais rien à perdre" », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  22. Guillaume Navarro, « Interview Piquet - Nous étions perdus, puis le team m'a écouté », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  23. Sam Smith, « Exclusif - Le nouveau groupe propulseur de NEXTEV TCR en piste », sur motorsport.com, (consulté le 29 juin 2015)
  24. « Guide saison 2 - NEXTEV TCR et Nelson Piquet sont-ils distancés? », sur Motorsport.com (consulté le 26 octobre 2015)
  25. Olivier Guillaume, « Formule E - Nelson Piquet Jr prolonge pour plusieurs saisons », sur motorsport.com, (consulté le 24 juin 2015)
  26. « Turvey confirmé chez NEXTEV TCR aux côtés de Nelson Piquet Jr », sur Motorsport.com (consulté le 26 octobre 2015)
  27. « Nelson Piquet Jr. s'accidente dans la pitlane en Chine », sur Motorsport.com (consulté le 26 octobre 2015)
  28. « AUTOhebdo.fr | Fe - Trulli manquera l'ouverture », sur www.autohebdo.fr (consulté le 26 octobre 2015)
  29. « FE - Buemi sans concurrence », sur Sportauto.fr (consulté le 26 octobre 2015)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :