Ouvrir le menu principal
Monica Guerritore
Description de cette image, également commentée ci-après
Monica Guerritore
Naissance (61 ans)
Rome, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession Actrice
Films notables La Louve, Un Giorno Perfetto, Parfums D'Algers
Site internet www.monicaguerritore.it

Monica Guerritore, née à Rome, le est une attrice, ecrivain , dramaturge italienne de théâtre, de cinéma et de télévision.

BiographieModifier

Née à Rome, Monica Guerritore fait une courte apparition à l'âge de treize ans dans le film de De Sica Una breve vacanza. Elle fait ensuite ses véritables débuts au cinéma en 1974 à l'âge de seize ans sous la direction de Giorgio Strehler dans La Cerisaie.

En 1977, elle interprète au théâtre Elena dans Oncle Vania de Mario Missiroli avec Annamaria Guarnieri (it) et Glauco Mauri (it). En 1978 et 1979, elle est Viola dans La Nuit des rois, mis en scène par Giorgio de Lullo (it), puis Angelica dans Le Malade imaginaire avec Romolo Valli. En 1981, elle se lie émotionnellement et artistiquement à Gabriele Lavia et commence à jouer dans Les Brigands de Schiller. Gabriele Lavia la destine notamment aux rôles féminins forts tels que Jocaste, Lady Macbeth, Ophélie et Mademoiselle Julie. Elle joue en 1995 La Cerisaie, cette fois dans le rôle de la mère Liouba. Elle est Marianne dans Scènes de la vie conjugale d'Ingmar Bergman en 1999.

En parallèle de sa carrière théâtrale, elle se produit également à la télévision et au cinéma : en 1976, elle joue aux côtés de Marcello Mastroianni dans le film Mesdames et messieurs bonsoir ; en 1977, elle a le rôle principal du premier feuilleton en couleur de la Rai, Manon Lescaut. Au cinéma, elle interprète entre 1984 et 1986 quatre films érotiques. Le film sur l'inceste Les Plaisirs interdits de Salvatore Samperi (1984) fait scandale. Elle est la vedette avec Laura Antonelli de La Vénitienne de Mauro Bolognini (1986). Gabriele Lavia lui aussi la fait tourner dans deux films au fort contenu sexuel : Scandaleuse Gilda (1985) et Sensi (it) (1986).

Gabriele Lavia la dirige ainsi que Giancarlo Gianni, Raoul Bova et Michele Placido dans son grand succès La lupa (it) (1996). Elle ne revient à la Rai qu'en 1997 avec Costanza de Pierluigi Calderoni et en 1999 avec L'amore oltre la vita.

Elle se sépare de Gabriele Lavia en 2001 ; elle continue à travailler pour d'autres réalisateurs comme Giancarlo Sepe (it) dans Madame Bovary, Carmen[Lequel ?] et La Dame aux camélias. En mars 2004, elle joue Ambra dans Amanti e segreti. En 2006, elle joue Ada Sereni dans le film en deux diffusions Exodus: i clandestini del mare. En 2007 commence le tournage d'Un giorno perfetto (film, 2008) (it) de Ferzan Özpetek, qui a été salué à la Mostra de Venise 2008.

En mars 2008, elle est conviée par Mimmo Calopresti à interpréter la mère de l'un des garçons tués dans le film documentaire sur la tragédie de l'usine de Turin de Thyssen-Krupp : La fabbrica dei tedeschi (it). En mai, elle travaille sur le plateau de son ami Pappi Corsicato pour une participation dans le film qui marque le retour du réalisateur, Il seme della discordia (it). En septembre-octobre 2008 elle tourne dans le film La bella gente avec Antonio Catania et Elio Germano réalisé par Ivano De Matteo. Le film gagne au Festival du film d'Annecy et reçoit en France un succès notable. En 2009, elle est impliquée dans le tournage du film Sant'Agostino dans le rôle de Monica avec Alessandro Preziosi et réalisé par Christian Duguay. L'adaptation télévisiée de ce film Sant'Agostino est diffusée sur Rai 1 en janvier 2010. Toujours sur cette chaîne, elle revient l'année suivante avec la série Rossella réalisée par Gianni Lepre. Au cinéma, elle obtient un autre grand succès avec La pire semaine de ma vie d'Alessandro Genovesi.

Mais c'est au théâtre que Monica Guerritore trouve sa voie, y compris en tant que réalisateur-interprète, dramaturge de spectacles à grand succès comme Jeanne d'Arc et Dall'Inferno all'Infinito. Le 25 février 2011, elle reçoit le prix Moriconi de « protagoniste de la scène ». En 2012, la pièce d'Eduardo De Filippo Sabato, domenica e lunedì, où elle joue le personnage de Rosa Priore Guerritore, est diffusée à la télévision.

Avec Mi chiedete di parlare, un texte sur Oriana Fallaci qu'elle a écrit et interprété, elle remporté un grand succès au Festival de Spoleto en juillet 2011 et tourne pendant deux saisons. Elle est nommée commandeur du mérite de la République italienne par le président Giorgio Napolitano.

Elle revient en avril 2012 au Piccolo Teatro di Milano pour la première fois depuis 1974. En février 2013, elle participe pour la première fois à une comédie musicale, End of the Rainbow (en) de Peter Quilter (en) réalisé par Juan Diego Lopez Puerta sur la vie de Judy Garland, où elle chante en live. En février 2013, on la voit à la télévision avec Michele Placido dans Trilussa - Storia d'amore e di poesia (it) où elle incarne Rosa Tomei, la femme du peuple qui est à côté de la poète tout au long de sa vie, lequel, expulsé, meurt seul et dans la pauvreté.

En 2014, elle est présidente du jury des lettrés du Prix Campiello. En octobre de la même année, elle est aux côtés de Giovanni Nuti pour le spectacle Mentre rubavo la vita, sur des poèmes de Alda Merini, la musique du même Nuti et la direction musicale de Mimma Nocelli. En 2015, elle met en scène et interprète Qualcosa rimane du prix Pulitzer Donald Margulies.

En 2017 interprete ‘ Vous pouvez embrasser le mari ' la comedie hilarante sur le theme de l’omosexualitè dans les familles italiennes

En 2017, elle adapte pour la scène Maris et femmes de Woody Allen.

2019 Realise et interprete la Bonne Ame de Sezuan ( Brecht) en hommage à l’edition de son ‘maestro' Giorgio Strehler ( 1981)

Sort en Aout 2019 son livre ' Ce que je connais d'elle ‘ LONGANESI

Filmographie partielleModifier

CinémaModifier

2017 Puoi baciare lo sposo

2019 Tuttapposto

TélévisionModifier

 
Monica Guerritore sur le set de Fuga con Marlene.

ThéâtreModifier

Liens externesModifier