Mongeville

série policière française

Mongeville
Description de cette image, également commentée ci-après
Francis Perrin, l'interprète du rôle-titre
Genre Série policière
Création Jacques Santamaria
Production Daniel Dubois
Vassili Clert
Acteurs principaux Francis Perrin
Gaëlle Bona
Musique Philippe Kelly
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 3
Nb. de saisons 7
Nb. d'épisodes 26
Durée 90 minutes
Diff. originale 13 avril 2013 – 27 novembre 2021

Mongeville est une série policière française produite par la société de production Son & Lumière, créée par Jacques Santamaria, et diffusée sur France 3 à partir du . La série est arrêtée, selon la volonté de la chaîne, et le dernier épisode a été diffusé le 27 novembre 2021.

Elle est rediffusée sur Polar+ puis sur C8.

SynopsisModifier

Juge d'instruction en retraite, mais fin limier en pleine activité, Antoine Mongeville s’immisce dans les enquêtes mystérieuses de sa jeune protégée, Valentine Duteil, capitaine à la police judiciaire de Bordeaux. À partir de l'épisode 23, l'équipe est transférée à Lyon.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs récurrentsModifier

Saison 1Modifier

  • Roland Copé : Lucien Belfon (épisodes 1 et 2)
  • Isabelle Petit-Jacques : la mère d'Axelle Ferrano (épisode 2)
  • Gauthier Baillot : Capitaine Julien Lemaire, commandant du groupe d'Axelle Ferrano (saison 1 et saison 2 épisode 1)
  • Léa Wiazemsky : Laurence Mongeville, fille du juge Mongeville (depuis épisode 3, saison 1)
  • Gabrielle Forest : Jeanne Mongeville, épouse du juge Mongeville (depuis épisode 3, saison 1)

Saison 2Modifier

ÉpisodesModifier

Liste des épisodesModifier

No  épisode Saison Titre de l'épisode Réalisateur Acteurs invités Première diffusion FR Audience TV (France) Part de marché
1 1 La nuit des loups Jacques Santamaria Valérie Nataf, Christophe Reymond, François Delaive 3 040 000 12,7[1]
2 À l’heure de notre mort Jacques Santamaria Gabrielle Forest, Jean-Charles Chagachbanian, Léa Wiazemsky 2 930 000 12,7[2]
3 Le dossier Phébus Jacques Santamaria Mala Guéritte, Erick Deshors, Jean Cordier 2 526 000 12,4[3]
4 2 Mortelle mélodie Bruno Garcia Isabelle de Botton, Gaëlle Lebert, Arnaud Binard 3 682 000 15,9[4]
5 Un silence de mort Bruno Garcia Ludmila Mikaël, Jean-François Garreaud, Laurent Bateau 3 188 000 16,4[5]
6 Les ombres d’un doute Bruno Garcia Delphine Cogniard, Julien Boisselier, Marius Colucci 3 411 000 15,3[6]
7 3 Disparition inquiétante Hervé Brami Camille Japy, Aladin Reibel, Anne Benoît 3 595 000 16,0[7]
8 Retour au palais Sylvie Ayme Natalia Dontcheva, Guillaume Cramoisan, Jean-François Toulouse 3 025 000 13,1[8],[9]
9 Comme un battement d’ailes Sylvie Ayme Isabel Otero, Emilie Hantz, Chloé Stefani 3 403 000 15,8[10],[11]
10 Légende vivante René Manzor Macha Méril, Marie-Claude Pietragalla, Bruno Wolkowitch 3 844 000 17,1[12],[13]
11 Faute de goût Stéphane Malhuret Isabelle Renauld, Frédéric Quiring, Pierre-Yves Bon, Alexia Portal 3 964 000 17,5[14],[15]
12 Amicalement meurtre Stéphane Malhuret Vanessa Larré, Xavier Lemaître, Stéphan Guérin-Tillié, Franck de la Personne 3 440 000 15,7[16]
Crossover 1 HS Magellan et Mongeville Etienne Dhaene Clémence Bretécher, Guillaume Denaiffe, Alexandra Mercouroff 4 508 000 19,8
13 4 Séminaire à vif Bruno Garcia Catherine Wilkening, Bernard Yerlès, Yvon Back 4 338 000 19,6
14 Parfum d’amour Marwen Abdallah Marianne Basler, Théo Frilet, Constance Labbé 4 376 000 19,1
15 Meurtre à la une Marwen Abdallah Samira Lachhab, Olivier Sitruk, Claire-Lise Lecerf 4 638 000 20,9
Crossover 2 HS Mongeville et Magellan
(Un amour de jeunesse)
Emmanuel Rigaut Elisa Servier, François-Eric Gendron, Florence Coste 4 195 000 20,6
16 4 La porte de fer Delphine Lemoine Andréa Ferréol, Eric Berger, Hélène Seuzaret 4 139 000 21,3
17 5 Vénus maudite Bénédicte Delmas Armelle Deutsch, Quentin Faure, Marianne James 4 471 000 21,3
18 Le port de l’angoisse Bénédicte Delmas Laure Marsac, Chick Ortega, Laëtitia Eïdo 3 724 000 17,7
19 La ferme de Louise Dominique Ladoge Anny Duperey, Joël Dupuch, Olivier Pagès 4 131 000 21,4
20 Remous en thalasso Dominique Ladoge Agnès Soral, Philippe Candeloro, Carole Richert 4 117 000 18,9
21 6 Mauvaise foi Edwin Baily Catherine Jacob, Natacha Régnier 5 381 000 20,6
22 Le mâle des montagnes Edwin Baily Annelise Hesme, Jean-Marie Winling, Annick Blancheteau 5 863 000 22,6
23 Écran de fumée Denis Malleval Laurence Boccolini, Édouard Montoute, Guillaume Arnault, Étienne Diallo, Anne Comte 21 novembre 5 544 000 21,9
24 7 Le Bal des tartuffes Denis Malleval Emmanuel Salinger, Vincent Winterhalter 28 novembre 5 073 000 19,6
25 Les Ficelles du métier Edwin Baily Ségolène Prunier, Alexis Loret 10 avril 5 028 000 20,7
26 Béton armé Edwin Baily Sophie Quinton, Marc Wilhelm 27 novembre 4 470 000 22,5
  • Le plus haut chiffre d'audience
  • Le plus bas chiffre d'audience

Saison 1Modifier

Épisode 1 : La Nuit des loupsModifier

  • Réalisation : Jacques Santamaria
  • Scénario : Jacques Santamaria
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,04 millions de téléspectateurs (12,7 % de part d'audience)[1]
  • Synopsis :
    • A Bordeaux, le gérant d'une concession automobile de luxe, Eric Belinsky, se suicide avec une arme de poing après avoir félicité ses collaborateurs autour d'un pot. L'affaire est sur le point d'être classée sans compter sur la pugnacité d'une enquêtrice : la lieutenante Axelle Ferrano, du SRPJ de Bordeaux. Tout d'abord interdite de toute investigation, ce n'est qu'après être entrée en contact avec un juge d'instruction à la retraite, Antoine Mongeville, que l'enquête reprend. Ainsi l'ancien juge d'instruction et la jeune enquêtrice se voient contraints de travailler ensemble, malgré leurs rapports souvent difficiles.
  • Distribution :
    • Valérie Nataf : Anna
    • Audrey Beaulieu : Marie Sancier
    • Peggy Leray : Nora Sylvain
    • Christophe Reymond : Eric Belinsky
    • François Delaive : Christophe Villebon
    • Cyril Long : Martin Jautrot
    • Stéphanie Bataille : Madame Belinsky
    • Marguerite Dabrin : Julie Corey

Épisode 2 : À l'heure de notre mortModifier

  • Réalisation : Jacques Santamaria
  • Scénario : Anne Queinnec
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 2,928 millions de téléspectateurs (12,7 % de part d'audience)[2]
  • Synopsis :
    • L'institution Saint-Louis était autrefois un pensionnat réputé. Ce n'est plus aujourd'hui qu'une grande bâtisse désaffectée, fermée depuis trente ans et où l'on vient de retrouver le corps d'un homme, l’abbé Mazard, qui fut directeur de l’établissement dans les années 30. Le lieutenant Ferrano retrouve à cette occasion le juge Mongeville qui dispose d'informations au sujet d'un ancienne affaire concernant St Louis : à la fin des années 70, un élève aurait volontairement provoqué la noyade de l'un de ses camarades dans la Garonne. Pour cette enquête, il va leur falloir pourtant remonter beaucoup plus loin dans le passé, presque 80 ans en arrière, à l'époque où le pensionnat était encore un orphelinat. Derrière ses murs se cache l'une des pires affaires de l'entre-deux-guerres, la clef du meurtre de Mazard.

Épisode 3 : Le Dossier PhébusModifier

  • Réalisation : Jacques Santamaria
  • Scénario : Jacques Santamaria
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 2,526 millions de téléspectateurs (12,4 % de part d'audience)[3]
  • Synopsis :
    • Le juge Delvaux a été assassiné. Attentat à la voiture piégée, sous les yeux du juge Mongeville, à la sortie d'un restaurant. Le lieutenant Ferrano reprend contact avec le juge car Arnaud Huchet, un homme que lui et Delvaux ont condamné douze ans auparavant pour le meurtre de sa femme, est sorti de prison. Est-il décidé à se venger ? Mongeville serait-il menacé à son tour ? Le juge voit ressurgir ses doutes sur la culpabilité de Huchet. Il décide d'en parler à Huchet lui-même mais le lendemain, ce dernier est à son tour assassiné. Axelle et Mongeville vont devoir reprendre l'affaire depuis le début et une terrible machination va alors être mise à jour...
  • Distribution :
    • Maïa Guéritte : Alice Huchet et Caroline Ballestra
    • Erick Deshors : Arnaud Huchet
    • Jean Cordier : Juge Simon Delvaux
    • Philippe Duclos : Député Marc Vaudreuil
    • Pierre Dourlens : Capitaine Bordas
    • Stéphane Blancafort : Florent Lovoy
    • Vincent Jouan : Nicolas Ranquin
    • Gabrielle Forest : Sophie Mongeville
    • Léa Wiazemsky : Laurence Mongeville

Saison 2Modifier

Épisode 1 : Mortelle MélodieModifier

  • Réalisation : Bruno Garcia
  • Scénario : Jean Dell
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,682 millions de téléspectateurs (15,9 % de part d'audience)[4]
  • Synopsis :
    • Dernier requiem pour Lucie Blanchet, victime d'une crise cardiaque dans l'église où elle dirigeait un concert. Simple spectateur, le juge Mongeville est intrigué par la présence sur les lieux d'une gerbe de fleurs au nom de la chef de chœur. Il a des doutes. La mort ne lui paraît pas naturelle. Mais il est bien le seul à le croire. « La police a autre chose à faire que d'écouter les théories fumeuses d'un magistrat à la retraite ! » s'emporte le commissaire Briare. C'est sans compter avec l'arrivée d'une jeune femme insolente et un brin bordélique, le lieutenant Valentine Duteil. Franche et spontanée, elle va s'employer elle aussi à faire éclater la vérité. Comme à son habitude, Mongeville va s'immiscer dans l'enquête, même si dans le même temps, il reçoit enfin des nouvelles de sa fille, disparue depuis plusieurs années sans jamais donner signe de vie...
  • Distribution :
  • Commentaires :
    • Premier épisode pour Francis Perrin sans son acolyte de la saison 1 Marie Mouté. Selon le comédien « Son talent n’est pas en cause. Mais si on voulait que la série s’installe dans la durée, il fallait un changement radical. Mongeville est un homme torturé par la disparition de sa fille, et le personnage d’Axelle Ferrano, avec son passé pesant, alourdissait l’ambiance générale. Il devenait urgent d’apporter une note de légèreté. »[17] Le producteur Vassili Clert endosse totalement la paternité de ce changement d'orientation : « On allait dans le mur, il fallait réformer la série, lui redonner de la lumière et de la couleur ». « C'est ma décision et je l'assume. Je voulais reconstruire artistiquement la série autour de Francis Perrin, le rôle de Marie était trop lourd et ne collait plus. »[18]
  • Lieu de tournage : Abbatiale Sainte-Croix de Bordeaux[19]

Épisode 2 : Un silence de mortModifier

  • Réalisation : Bruno Garcia
  • Scénario : Anne Queinnec et Simon Jablonka
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,188 millions de téléspectateurs (16,4 % de part d'audience)[5]
  • Synopsis :
    • Pierre Marsac vient d'être retrouvé noyé dans un marécage des environs de Bordeaux. Accident, suicide ? Des éléments relevés sur place orientent la capitaine Duteil vers une autre possibilité : quelqu'un aurait tiré sur la victime afin de la pousser vers les sables mouvants... De son côté, le juge Mongeville voit avec surprise la femme du défunt prendre contact avec lui. Il s'agit d'une ancienne amie, Jeanne, avec qui il a vécu autrefois une grande histoire d'amour. Faisant jouer ses relations, Mongeville s'invite dans l'enquête de Valentine. Entre trafic de faux papiers, passion des armes à feu et secrets bien gardés, le duo aura fort à faire pour démasquer le coupable de la mort de cet homme manipulateur et autoritaire, haï par l'ensemble de ses proches...
  • Distribution :

Épisode 3 : Les Ombres d'un douteModifier

  • Réalisation : Bruno Garcia
  • Scénario : Yann Le Gall et Cécile Maistre
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,411 millions de téléspectateurs (15,3 % de part d'audience)[6]
  • Synopsis : Retour dans le passé pour le juge Mongeville : la découverte du corps dénudé d'une jeune fille dans une casse de voitures le ramène 7 ans en arrière. À l'époque il avait instruit le dossier d'un certain Jacques Charpentier accusé d'un meurtre tout à fait semblable. L'homme, après avoir été mis hors de cause, avait quitté Bordeaux et le véritable assassin n'avait jamais été retrouvé. Mongeville pressent que ce rebondissement cache une affaire bien plus grave qu'il n'y parait : Charpentier, de retour à Bordeaux pour se marier, n'aucun alibi solide pour le soir du meurtre. Le juge n'aurait-il pas commis une terrible erreur, sept ans auparavant ?
  • Distribution :
    • Julien Boisselier : Jacques Charpentier
    • Marius Colucci : Florent Dentraygues (le journaliste)
    • Delphine Cogniard : Céline Dastet
    • Sophie Aubry : Brigitte Jourdan
    • Frédéric Bouchet : Régis Rimbaud
    • Fred Nony : Pascal Blondeau
    • Fabien Mairey : Jean-Pierre Preignac
    • Grégory Givernaud : Jérémie Cantet
    • Roxane Brumachon : Delphine

Saison 3Modifier

Épisode 1 : Disparition inquiétanteModifier

  • Réalisation : Hervé Brami
  • Scénario : Éric Kristy
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,595 millions de téléspectateurs (16,0 % de part d'audience)[7]
  • Synopsis : Les Vannier sont une famille bourgeoise à la tête d'un haras réputé dans la région bordelaise et dont la fille Émilie n'a plus donné signe de vie depuis plusieurs jours. À première vue, cela ressemble à une fugue, Émilie ayant eu une violente prise de bec avec son père lors de son entraînement. C'est en effet une cavalière émérite, promise à un grand avenir mais qui vit dans l'ombre de son frère mort d'un accident de voiture à la veille des JO. Antoine Mongeville n'écarte pas pourtant la piste criminelle : inimitiés et jalousies vont de pair avec la position dominante du centre équestre Vannier dans la région. Le duo de la capitaine de police et du juge ne dispose d'aucun indice solide pour son enquête mais à force d'opiniâtreté les haras vont se révéler remplis de secrets de famille que d'aucuns auraient préféré laisser cachés...
  • Distribution :
    • Aladin Reibel : Jérôme Vannier
    • Camille Japy : Catherine Vannier
    • Anne Benoît : Hélène Vannier
    • Pauline Briand : Emilie Vannier
    • Guillaume Pottier : Damien Santini
    • Logan de Carvalho : Ludovic Werner
    • Albert Goldberg : Franck Reinhard
    • Bénédicte Dessombz : Juliana Reinhard
    • Suzanne Rault-Balet : Sydney
    • Chantal Ravalec : Madame Redda
    • Sébastien Genebes : Journaliste
    • Jules Ferran : Major Gendarme
    • David Mira-Jover : médecin
    • Laurence Ruatti : infirmière

Épisode 2 : Retour au palaisModifier

  • Réalisation : Sylvie Ayme
  • Scénario : Robin Barataud
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,025 millions de téléspectateurs (13,1 % de part d'audience)[8],[9]
  • Synopsis : Il y avait le juge Michel au début des années 80, il y aura désormais le juge Legoff, abattu de deux balles de 9mm devant le Palais de justice de Bordeaux, par un tueur à moto qui a ensuite pris la fuite, sous les yeux médusés de son meilleur ami le juge Fioravanti. Pour Mongeville, ébranlé par le drame (il avait bien connu Legoff alors jeune auditeur de justice à ses côtés), participer activement à l'enquête menée par la capitaine Duteil est une évidence. « Réservé, travailleur et d'une totale intégrité » aujourd'hui comme hier, Legoff s'était attiré au cours de sa carrière au moins autant de rancœurs qu'il avait instruit de dossiers. Du simple quidam à l'Élu de la République, nombreux étaient ceux qui pouvaient vouloir se venger d'un homme solitaire qui avait vu Fioravanti épouser sa fiancée d'alors. Des docks sur les quais aux arcanes du pouvoir, pour le retour de Mongeville au palais, Valentine et le juge vont faire face à une enquête pour la moins difficile.
  • Distribution :
  • Commentaire :
    • (Incohérence) Dans cet épisode on retrouve le député Vaudreuil libre alors qu'il avait été arrêté quelques mois plus tôt pour homicide (Saison 1, épisode 3).

Épisode 3 : Comme un battement d'ailesModifier

  • Réalisation : Sylvie Ayme
  • Scénario : Simon Jablonka et Elsa Marpeau
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,403 millions de téléspectateurs (15,8 % de part d'audience)[10],[11]
  • Synopsis : Un homicide au parc ornithologique, en voilà une bonne raison pour Mongeville de venir fouiner aux cotés de la capitaine Duteil ! On a retrouvé Luc Debord, jeune doctorant en stage dans la réserve, transpercé par une flèche. Il travaillait sous la houlette de Béatrice Lesparre, une brillante mais excentrique chercheuse qui vit dans le parc avec ses deux filles Claire et Amélie. Valentine et Antoine vont devoir démêler les relations amoureuses des deux sœurs et braver une mère surprotectrice qui impose un étrange matriarcat à ses enfants pour compter entrevoir la vérité. D'autant que Claire a disparu et que dès lors se pose la question : a-t-elle tué ou été tuée ?
  • Distribution :
    • Isabel Otero : Béatrice Lesparre
    • Emilie Hantz : Claire Lesparre
    • Chloé Stefani : Amélie Lesparre
    • Jérémie Poppe : Sébastien Ollier
    • Kevin Rouxel : Luc Debord
    • Stella Trotonda : Angélique Launay
    • Christian Loustau : François Cottet
    • Loïc Rojouan : Jean-Patrick Launay
    • Renaud Calvet : Gilbert Vilard
    • Sophie Vaslot : Avocate Béatrice Lesparre
    • Anne Saffore : Commandant de l'IGPN
    • Margherita Oscuro : Gérante centre commercial
    • Shemss Audat : Vendeuse boutique
  • Lieu de tournage : Réserve ornithologique de Braud et Saint Louis[20]

Épisode 4 : Légende vivanteModifier

  • Réalisation : René Manzor
  • Scénario : Fabien Champion
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,844 millions de téléspectateurs (17,1 % de part d'audience)[12],[13]
  • Synopsis : Dernières répétitions à l'Opéra de Bordeaux : le concours d'intégration au Corps de Ballet approche et il y aura peu d'élu(e)s. En pleine répétition avec une jeune danseuse, Martin Novak, professeur star de l'École de danse, est pris de violentes crampes. Rapidement il s'écroule, suffoque et meurt, totalement paralysé. Cette légende vivante de la danse, ce « démiurge, capable de transformer des citrouilles en princesses » selon les dires du Directeur, vient d'être assassiné. Le curare, un puissant anesthésique, déposé dans ses chaussons, en est la cause. Qui voulait la mort de l'ancienne étoile ? Un directeur qui aurait souffert de l'ombre que lui faisait ce professeur trop populaire ? Un ancien élève prometteur tombé soudain en disgrâce ? Une ancienne jalousie professionnelle du temps de l'Opéra de Paris ? Ou alors la solution se trouve-t-elle dans le passé de la victime, méticuleusement réécrit pour en gommer les aspects les moins reluisants ? Une enquête en demi-pointes pour Mongeville et Valentine qui renoue là avec sa passion d'enfance.
  • Distribution :
  • Lieux de tournage : Opéra de Lyon
  • Commentaire :
    • Il y a une coquille dans l'article de Grand Ouest (sic) au sujet de la soi-disant nomination de Mongeville au Conseil Supérieur de la Magistrature (22:53) : il est écrit « magristrat » au lieu de « magistrat ».

Épisode 5 : Faute de goûtModifier

  • Réalisation : Stéphane Malhuret
  • Scénario : Éric Rognard
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,964 millions de téléspectateurs (17,5 % de part d'audience)[14],[15]
  • Synopsis : Une critique gastronomique empoisonnée dans un restaurant gastronomique, ça ne manque pas de sel ! Toque et tablier pour Valentine et Mongeville qui s'invitent dans l'arrière-cuisine des grandes tables bordelaises. Faiseuse de rois avec ses articles dans un guide célèbre, Julie Decker savait également se montrer dure quand le résultat n'était pas à la hauteur. Son parcours cristallisait pas mal de ressentiment dans ce milieu encore essentiellement masculin et les suspects ne manquent pas. À commencer par Pierre Lelandais, le chef du restaurant où elle a trouvé la mort et qui ne lui a jamais pardonné de lui avoir fait perdre une étoile. Ensuite les confrères de Lelandais qui n'étaient pas en reste d'ailleurs, secrètement ligués contre elle et ses méthodes. À moins que le chef Lelandais ait en réalité été lui-même visé par cet empoisonnement...
  • Distribution :


Épisode 6 : Amicalement meurtreModifier

  • Réalisation : Stéphane Malhuret
  • Scénario : Céline Guyot et Martin Guyot
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,440 millions de téléspectateurs (15,7 % de part d'audience)[16]
  • Distribution :
    • Vanessa Larré : Anne Rochouant
    • Xavier Lemaître : Marc Rochouant
    • Stéphan Guérin-Tillié : Daniel Vergne
    • Franck de Lapersonne : Rodolphe Miller
    • Olivier Balazuc : Lagnau
    • Jessica Boyde : Naomi
    • Noëlla Dussart-Finzi : Joséphine de Mèze
    • Amandine Pommier : Laurence Pinel
    • Agathe Quelquejay : stagiaire Grand Hôtel
    • Françoise Goubert : Fabienne
    • Fred Hebbada : réceptionniste Grand Hôtel
    • Ariane Zantain : Noémie - galerie
    • Mathieu Blazguez : flic
    • Marianne Valéry : Madame Salin

Hors-SaisonModifier

Épisode crossover 1 : Magellan et MongevilleModifier

Saison 4Modifier

Épisode 1 : Séminaire à vifModifier

Épisode 2 : Parfum d'amourModifier

  • Réalisation : Marwen Abdallah
  • Scénario : Céline Guyot et Martin Guyot.
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 4,376 millions de téléspectateurs (19,1 % de part d'audience)
  • Distribution :

Épisode 3 : Meurtre à la uneModifier

  • Réalisation : Marwen Abdallah
  • Scénario : Baptiste Filleul avec Céline Guyot et Martin Guyot.
  • Première diffusion   France
  • Audience :   France : 4,638 millions de téléspectateurs (20,9 % de part d'audience)
  • Distribution :

Épisode 4 : La Porte de ferModifier

Hors-SaisonModifier

Épisode crossover 2 : Mongeville et Magellan. (Un amour de jeunesse)Modifier

Note : cet épisode a été diffusé entre les épisodes 3 et 4 de la saison 4

Saison 5Modifier

Épisode 1 : Vénus mauditeModifier

Épisode 2 : Le port de l'angoisseModifier

  • Réalisation : Bénédicte Delmas
  • Scénario : Sébastien Paris et Eric Verat avec Fabien Champion.
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 3,724 millions de téléspectateurs (17,7 % de part d'audience)
  • Distribution :
    • Laure Marsac : Iris Blondel
    • Frédéric Kneip : Capitaine Plessis
    • Chick Ortega : Candebas
    • Christian Caro : Paul Bodin
    • Alain Raimond : Henri Blondel
    • Lise Laffont : Sabine Ferro
    • Eric Bougon : Naveau
    • Laëtitia Eïdo : Emilie Blondel
    • François-David Cardonnel : Ronan Blondel
    • Patrice Gallet : Docker 1
    • Sébastien Turpault : Docker 2
    • Pol White : Grutier
    • François Briault : Hugues Ferro
    • Jean-Stéphane Souchaud : Germain Lacazou
    • Marie Delmares : Capitaine port de plaisance
  • Lieux de tournage : Anglet, Arcachon, Bordeaux, Carbon-Blanc, St Martin-du-Bois

Épisode 3 : La Ferme de LouiseModifier

Épisode 4 : Remous en thalassoModifier

Saison 6Modifier

Épisode 1 : Mauvaise foiModifier

Épisode 2 : Le Mâle des montagnesModifier

Épisode 3 : Écran de fuméeModifier

  • Réalisation : Denis Malleval
  • Scénario : Fabien Champion et Pierre Doublier
  • Première diffusion   France :
  • Audience :   France : 5,544 millions de téléspectateurs (21,9 % de part d'audience)
  • Distribution :
    • Laurence Boccolini : Commandante Ingrid Mercourt
    • Édouard Montoute : Sergent-chef Etienne Beaufort
    • Guillaume Arnault : Caporal Lucas Morel
    • Étienne Diallo : Sergent Alexandre Julliard
    • Anne Comte : Chloé Roquefeuil
    • Jeanne Guittet : Prune Coullet
    • Sylvain Bolle-Reddat : Lionel Roquefeuil
    • Luc Boinon : Chef d'agrès
    • Loïc Varraut : Georges Roquefeuil
    • Julien Tiphaine : Le préfet
    • Joby Valente : Désirée Beaufort
    • Cécile Théodore : Pompière RCCI
    • Marie-Blanche Chapuis : Suzanne Delatour
    • Henri-Édouard Osinski : Papy Martin
    • Laurent Rayne : Chef opérateur
    • Christophe Serre : Officier superviseur
    • Léon Vitale : Chef d'agrès 2
    • Thomas Rousseau : Opérateur
  • Lieu de tournage : Région Auvergne-Rhône-Alpes (Dardilly, Lyon, Millery, Saint-Priest, Tassin-la-Demi-Lune)

Saison 7Modifier

Épisode 1 : Le Bal des tartuffesModifier

Épisode 2 : Les Ficelles du métierModifier

Épisode 3 : Béton arméModifier

Arrêt de la sérieModifier

En 2020, malgré le succès d'audience, l'arrêt de la série est évoqué par la direction de France Télévisions, suscitant l'incompréhension de Francis Perrin et de fans qui lancent une pétition[21],[22]. La série est officiellement arrêtée en 2021[23].

Retour possible de la sérieModifier

Dans une interview à Puremédias[24], Francis Perrin, qui incarne le personnage principal, s'est dit prêt à reprendre son rôle. Et d'ajouter : « Il n'y a pas une journée où les gens ne m'arrêtent pas pour me demander si Mongeville continue ou non. C'est la plus belle récompense. Que ce soit sur France 3 ou sur C8, il y a un public qui aime la série et qui aimerait que ça continue. » Des records d'audience qui réjouissent également Alexandra Clert, patronne de Son et lumière, la société de production de Mongeville : « Ça confirme que c'est une série qui plait et qui dépasse le strict cadre de France 3. Cela s'adresse à un public beaucoup plus généraliste que ce que j'imaginais. C'est une jolie surprise pour nous. », a-t-elle déclaré. Cette dernière serait également partante pour relancer la série : « Nous, on est prêts demain à reprendre le flambeau. On a les auteurs pour ce faire et les acteurs sont d'accord pour reprendre. »

Commercialisation en DVDModifier

  • Le sortie en DVD d'un coffret 4 DVD (Volume 1).
  • Le sortie en DVD d'un coffret 4 DVD (Volume 2).
  • Le 20 avril 2022 sortie en DVD d'un coffret 3 DVD (Volume 3).
  • Le 21 septembre 2022 sortie en DVD d'un coffret 3 DVD (Volume 4).

RéférencesModifier

  1. a et b Toutelatele, « Mongeville : Francis Perrin dans la lignée de Pierre Arditi ? », sur Toutelatele, (consulté le )
  2. a et b Toutelatele, « Mongeville : Francis Perrin retrouve ses fidèles sur France 3 », sur Toutelatele, (consulté le )
  3. a et b Toutelatele, « Mongeville : une enquête sans élan particulier pour France 3 et Francis Huster », sur Toutelatele, (consulté le )
  4. a et b Toutelatele, « Mongeville : succès pour France 3, Francis Perrin et sa Mortelle mélodie », sur Toutelatele, (consulté le )
  5. a et b Toutelatele, « Mongeville : Un Silence de mort qui résonne comme un succès d’audience », sur Toutelatele, (consulté le )
  6. a et b Toutelatele, « Mongeville : succès pour Les Ombres d’un doute sur France 3 », sur Toutelatele, (consulté le )
  7. a et b « Audiences prime: "The Voice" large leader sur TF1 frôle les 7 millions - Succès pour le téléfilm de France 3 "Mongeville" à 3,6 millions | Jean-Marc Morandini », sur www.jeanmarcmorandini.com (consulté le )
  8. a et b Toutelatele, « Audiences TV du samedi 19 mars : 5 millions d’amateurs pour France / Angleterre, The Voice garde la tête, Mongeville et France 3 complètent le podium », sur Toutelatele, (consulté le )
  9. a et b « Audiences prime: "The Voice" leader à 6 millions sur TF1 mais le rugby à plus de 5 millions sur France 2 | Jean-Marc Morandini », sur www.jeanmarcmorandini.com (consulté le )
  10. a et b Toutelatele, « Audiences TV du samedi 26 mars : The Voice indéboulonnable leader, Patrick Sébastien battu par Mongeville », sur Toutelatele, (consulté le )
  11. a et b « Audiences prime: The Voice leader à 5,9 millions - Patrick Sébastien sur France 2 battu par France 3 et M6 | Jean-Marc Morandini », sur www.jeanmarcmorandini.com (consulté le )
  12. a et b Toutelatele, « Audiences TV du samedi 2 avril : The Voice solide leader, Tous au Lido pour le Sidaction s’incline devant Mongeville et Hawaii 5-0 », sur Toutelatele, (consulté le )
  13. a et b « Audiences prime: "The Voice" au-dessus des 6 millions sur TF1 - France 3 en forme à 3,8 millions - France 2 faible avec le Sidaction | Jean-Marc Morandini », sur www.jeanmarcmorandini.com (consulté le )
  14. a et b Toutelatele, « Audiences TV du samedi 5 novembre 2016 : Danse avec les stars leader avec le découronnement de Sylvie Tellier, Les années bonheur battu par Mongeville, Flash sans éclat pour les débuts sur TMC », sur Toutelatele, (consulté le )
  15. a et b « Audiences prime: "Danse avec les stars" sur TF1 leader à 4.8 millions - France 3 fort à 4 millions avec "Mongeville" | Jean-Marc Morandini », sur www.jeanmarcmorandini.com (consulté le )
  16. a et b Toutelatele, « Audiences TV du samedi 12 novembre 2016 : les NMA leader en baisse, Mongeville en grande forme, le final de NCIS : Nouvelle-Orléans déçoit », sur Toutelatele, (consulté le )
  17. « Mongeville (France 3) - Nouvelle équipière pour Francis Perrin », sur www.programme-television.org (consulté le )
  18. Par Le 11 avril 2015 à 07h00, « « Mongeville » se décoince », sur leparisien.fr, (consulté le )
  19. « Un épisode de la série Mongeville, tournée à Bordeaux, diffusée ce samedi soir sur France 3 », sur SudOuest.fr (consulté le )
  20. Philippe Rucelle, « Une série à Terre d’Oiseaux », Sud-Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne  , consulté le )
  21. Par Carine DidierLe 4 juillet 2020 à 10h41, « Francis Perrin : «L’arrêt de la série Mongeville serait incompréhensible et ridicule» », sur leparisien.fr, (consulté le )
  22. MesOpinions.com, « Pétition : Non à l’arrêt de Mongeville par France3 ! », sur https://www.mesopinions.com/ (consulté le )
  23. https://www.ozap.com/actu/france-3-les-series-commissaire-magellan-et-mongeville-s-arretent/601959
  24. « Succès de "Mongeville" sur C8 : Francis Perrin prêt à reprendre son rôle un an après l'arrêt de la série », sur ozap.com (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier