Ouvrir le menu principal

Catherine Jacob

actrice française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacob (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Irène Jacob.
Catherine Jacob
Description de cette image, également commentée ci-après
Catherine Jacob à la cérémonie des 20e cérémonie des prix Lumières en 2015.
Naissance (62 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables La vie est un long fleuve tranquille
Tatie Danielle
J'ai faim !!!
Dikkenek

Catherine Jacob est une actrice française née à Paris le .

BiographieModifier

Catherine Jacob passe une partie de son enfance et de son adolescence à Compiègne où elle est scolarisée à l'école primaire puis au lycée Pierre-d'Ailly. Son père était chirurgien dentiste et sa mère orthodontiste. Elle a un petit frère. [1],[2],[3],[4],[5].

CarrièreModifier

Premiers pas (1980-1987)Modifier

Après avoir obtenu un diplôme d'architecture, Catherine Jacob s'installe à Paris et s'inscrit au Cours Florent, où elle étudie de 1978 à 1980 [6]

Elle fait ses premiers pas d'actrice en passant par la figuration. Au début des années 80, elle apparaît dans des productions telles que Un amour de Swann de Volker Schlöndorff (1984), Souvenirs, Souvenirs d'Ariel Zeitoun (1984), Les Nanas d'Annick Lanoë (1985), L'État de grâce de Jacques Rouffio (1986) et Maladie d'amour de Jacques Deray (1987). Elle joue également des rôles mineurs à la télévision dans des séries comme Dickie-roi (1981), L'Esprit de famille (1982), Toutes griffes dehors (1982), Julien Fontanes, magistrat (1983), Marie Pervenche (1984), Sentiments (1987) et Qui c'est ce garçon ? (1987).

En 1985, elle écrit et joue son premier seule en scène appelé Bienvenue au Club, traçant onze portraits de personnages. Le spectacle est mis en scène par Rémi Chenylle. Elle fait des festivals et le joue pendant plus d'un an jusqu'en 1986[7]

Premiers succès (1988-1995)Modifier

La carrière de Catherine Jacob s'accélère en 1988, lorsqu'elle est choisie pour jouer la cultissime Marie-Thérèse, dans le non-moins culte La vie est un long fleuve tranquille d'Étienne Chatiliez. Le film est un gros succès commercial, avec plus de 4 millions d'entrées, et critique, obtenant 7 nominations aux Césars. Catherine Jacob remporte le César du meilleur espoir féminin. La même année, elle fait ses débuts au théâtre dans la pièce Paris-Nord, attractions pour Noces et Banquets écrite, mise en scène et jouée par Jacques Bonnaffé. A l'origine, 10 représentations étaient prévues mais devant le grand succès de la pièce, elle est prolongée. Au final, elle sera jouée pendant près de 3 ans, à Paris puis en tournée[8]. A la télévision, on la retrouve brièvement dans Le Vent des moissons aux côtés d'Annie Girardot puis dans un épisode de Les Cinq Dernières Minutes avec Eddie Constantine.

En 1989, elle poursuit sa tournée théâtrale et en parallèle, elle apparaît au cinéma dans Les Maris, les Femmes, les Amants de Pascal Thomas où elle campe l'un des personnages principaux et à la télévision, dans les téléfilms L'Été de la révolution de Lazare Iglesis, avec Brigitte Fossey et Le vagabond de la Bastille de Michel Andrieu, dans des seconds rôles. Elle joue également dans un épisode de la série Imogène avec Dominique Lavanant, sous la direction de François Leterrier.

 
Catherine Jacob en 2002 à la 27e cérémonie des César.

Elle retrouve le metteur en scène Étienne Chatiliez en 1990 pour la comédie culte Tatie Danielle, aux côtés de Tsilla Chelton. Le film rencontre à nouveau un important succès avec plus de 2 millions d'entrées et reçoit 3 nominations aux Césars, dont celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour Catherine Jacob. En septembre, le film est présenté au Festival international du film de Toronto. Côté théâtre, elle termine la tournée de Paris-Nord, attractions pour Noces et Banquets et enchaîne avec une nouvelle pièce : Le Malade imaginaire dans une mise en scène d'Hans-Peter Cloos, joué au Théâtre national de Chaillot[9].

En 1991, elle reçoit sa troisième nomination au César pour son rôle d'Evangéline Pelleveau dans Merci la vie de Bertrand Blier. Elle refuse le rôle de Marie-Laurence Granianski dans L'Opération Corned-Beef pour tourner ce film. Merci la vie reçoit au total 7 nominations aux Césars et s'avère être un beau succès au box-office, cumulant plus d'un million d'entrées. Le casting inclus Charlotte Gainsbourg, Anouk Grinberg, Michel Blanc, Jean Carmet, Annie Girardot, Jean-Louis Trintignant et Gérard Depardieu. Elle s'entend très bien avec Depardieu sur le tournage et il propose alors à Gérard Lauzier de lui donner un rôle dans son prochain film, à ses côtés. Elle campe ainsi le personnage de Christelle dans Mon père, ce héros, un nouveau succès qui rassemble plus 1.4 millions de spectateurs. Elle tourne également dans le court-métrage Contes à rebours, réalisé par Gilles Porte. En juin, elle anime un numéro de Les nuls, l'émission avec Les Nuls[10].

Son année 1992, est marquée par le théâtre. Elle joue d'abord Ubu roi d'Alfred Jarry, mis en scène par Roland Topor au Théâtre national de Chaillot[11], puis elle retrouve le metteur en scène Hans-Peter Cloos pour une adaptation de la pièce Chambres, écrite par Philippe Minyana, au Théâtre Paris-Villette. Au cinéma, elle est au casting de La Fille de l'air de Maroun Bagdadi où elle apparaît aux côtés de Béatrice Dalle et à la télévision dans Bella vista d'Alfredo Arias où elle tient le rôle principale. Elle joue également dans trois courts-métrages : Cocon de Martin Provost, O mon amour de Paul Minthe et Tout petit déjà de David Carayon.

En 1993, elle campe le rôle de Fleurette dans la comédie à succès La Soif de l'or de Gérard Oury, avec Christian Clavier et Tsilla Chelton. Le film rassemble plus d'1.5 million de spectateurs. Elle donne la réplique à Roger Hanin et Macha Méril dans le téléfilm L'Éternel Mari de Denys Granier-Deferre et à Dominique Pinon dans le court-métrage Stella plage, réalisé par Élizabeth Prouvost.

En 1994, elle reçoit sa 4ème nomination aux Césars pour sa prestation dans la comédie Neuf mois de Patrick Braoudé. Elle est également à l'affiche de deux autres films où elle est l'actrice principale : Les Braqueuses de Jean-Paul Salomé, avec Clémentine Célarié et Annie Girardot & Dieu que les femmes sont amoureuses de Magali Clément, avec Étienne Chicot et Mathieu Carrière. Elle joue aussi sous la direction de Philippe de Broca pour le télfilm Le Jardin des plantes, avec Claude Rich. Elle fait son retour au théâtre avec la pièce Drame au concert écrite et mise en scène par Victor Lanoux. Seulement, elle ne s'entend pas du tout avec Lanoux et décrit l'expérience comme étant "un cauchemar" et l'une des pires de sa carrière. Elle parle de lui comme étant un "sale type" et un "connard" qui se comportait extrêment mal. De plus, elle a dû le supporter sur une longue période puisqu'elle avait signé un contrat de 130 dates. Son regret a été accentué par le fait qu'elle ait refusé le rôle de "La Pinthade" dans la pièce Chantecler mise en scène par Jérôme Savary, à cause de son engagement auprès de Lanoux[12].

L'année suivante, elle achève sa tournée théâtrale et retrouve le réalisateur Étienne Chatiliez pour la troisième fois, en apparaissant dans le film Le bonheur est dans le pré, aux côtés de Michel Serrault, Eddy Mitchell et Sabine Azéma. Le film est un gros succès réunissant près de 5 millions de spectateurs et reçoit 6 nominations aux Césars. Elle est joue également dans le téléfilm Les maîtresses de mon mari avec Marie-Christine Barrault.

Une valeure sûre (1996-)Modifier

Depuis la fin des années 90, Jacob joue principalement des premiers rôles à la télévision et des seconds rôles au cinéma.

En 1996, elle est Carla Milo, une égocentrique comédienne, dans Les Grands Ducs de Patrice Leconte, où elle donne la réplique à Jean-Pierre Marielle, Philippe Noiret et Jean Rochefort[13]. Elle est à l'affiche de deux autres films : Oui d'Alexandre Jardin, avec Pierre Palmade et Claire Keim puis Pourvu que ça dure de Michel Thibaud, avec Gérard Darmon, Emmanuelle Seigner et Ticky Holgado. Elle apparaît également dans deux courts, Un bel après-midi d'été d'Artus de Penguern et Ultima hora avec François Berléand. A la télévision, elle tient le premier rôle dans le téléfilm Sur un air de mambo de Jean-Louis Bertucelli, pour lequel elle remporte le prix de la Meilleure Actrice au Shanghai International TV Festival devenant la première comédienne française récompensée. Elle a un rôle dans un autre téléfilm, Barrage sur l'Orénoque de Juan Luis Buñuel avec Elizabeth Bourgine et Georges Corraface et débute une nouvelle pièce, mise en scène, cette fois-ci par Jérôme Savary au Théâtre national de Chaillot : Le Bourgeois gentilhomme de Molière[14],[15].

L'année suivante, elle fait trois films. Elle retrouve Gérard Depardieu dans XXL d'Ariel Zeitoun. Michel Boujenah, Elsa Zylberstein, Gina Lollobrigida et Emmanuelle Riva sont aussi à l'affiche de cette comédie. Elle joue ensuite Yolande, une prostituée, dans le film Messieurs les enfants, avec Pierre Arditi, François Morel, Zinedine Soualem et Michel Aumont. Enfin, elle joue avec Jean-Claude Dreyfus dans La Ballade de Titus de Vincent de Brus. A la télévision, elle porte le téléfilm Maintenant ou jamais avec Daniel Russo et remporte le Prix d'interprétation Féminin au Rencontres internationales de télévision de Reims pour sa performance. Elle joue également dans le téléfilm La vie à trois avec Aurélien Recoing.

En 1998, elle devient récurrente dans les premiers rôles de téléfilms tel que Qui mange qui ? dont elle est à l'origine du scénario. Le téléfilm rencontre un tel succès que deux suites serront tournées. Elle a le premier rôle dans le téléfilm Maintenant et pour toujours à nouveau aux côtés de Daniel Russo et dans Théo et Marie, réalisé par Henri Helman, avec Véronique Jannot et Jacques Spiesser. Elle fait aussi une apparition dans un épisode de la série Chercheur d'héritiers avec Bernadette Lafont. Au cinéma, elle a un rôle dans le film Que la lumière soit ! d'Arthur Joffé, comprenant un casting très vaste, allant de Yolande Moreau à Michel Galabru ou encore Michael Lonsdale. Elle est jurée pour la seconde année du Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez, cette année présidé par Philippe de Broca.

En 1999, elle est de retour au théâtre avec L'Avare de Molière, à nouveau mise en scène par Jérôme Savary. La pièce sera joué pendant deux ans au Théâtre national de Chaillot et au Théâtre des Célestins[16],[17]. A la télévision, elle joue Madeleine de Renoncourt dans le téléfilm Fleurs de sel d'Arnaud Sélignac, avec Sophie Duez et François Berléand et elle apparaît dans un épisode de la série Marc Eliot, réalisé par Josée Dayan.

En 2000, elle termine sa pièce de théâtre et est à l'affiche de deux téléfilms dans des rôles principaux : La Double Vie de Jeanne d'Henri Helman, une comédie où elle joue Jeanne, une conductrice de Taxi pour TF1, avec Micheline Presle et la comédie dramatique Les faux-fuyants, réalisée par Pierre Boutron, où elle est Diane Lessing, une femme de la haute société en fuite pendant la seconde guerre mondiale. Elle y partage l'affiche avec Arielle Dombasle, Laurent Spielvogel et Nicolas Vaude. Le téléfilm réalise un record d'audience pour une fiction proposée par France 3 avec plus de 8 millions de téléspectateurs et 37.6% de part de marché[18]. Au cinéma, on la retrouve dans Le Cœur à l'ouvrage, en productrice de porno, aux côtés de Mathilde Seigner et Amira Casar.

En 2001, elle est la tête d'affiche du film J'ai faim !!! réalisé par son amie Florence Quentin, avec Michèle Laroque, Yvan Le Bolloc'h, Alessandra Martines ou encore Stéphane Audran. Toujours au cinéma, elle est la mère d'Audrey Tautou dans Dieu est grand, je suis toute petite de Pascale Bailly. Cette même année, elle joue dans le court-métrage La concierge est dans l'ascenseur aux côtés de Michel Vuillermoz et Catherine Benguigui. Le temps d'un épisode, elle apparaît dans la série Caméra Café pour M6.

En 2002, elle prête sa voix à Ambiguïté puis à Marianne dans une série de films d'animation adaptés de la bande déssinée Corto Maltese, diffusée sur Canal+. Elle est tient également le premier rôle dans deux fictions. D'abord la suite de Qui mange qui ? appelée Qui mange quoi ? où elle campe à nouveau le personnage de Rose Lantier, inspectrice de l'hygiène et de la répression des fraudes, puis dans La Torpille pour France 2, avec Pierre Cassignard[19].

Elle retourne au cinéma en 2003, sous la direction de Gilles Marchand dans le film Qui a tué Bambi ? avec Sophie Quinton et Laurent Lucas. Il a été présenté au Festival de Cannes 2003 ainsi qu'au Festival international du film de Toronto 2003. A la télévision, elle est Georgette dans le téléfilm L'Adieu pour France 2. Réalisé par François Luciani, le casting inclut Thomas Jouannet, Mélanie Doutey ou encore Gilles Lellouche. Pour Arte, elle joue la mère de Finnegan Oldfield dans l'adaptation du roman de Tony Duvert, L'Île Atlantique. Elle apparaît aussi dans le court-métrage Hansel et Gretel de Cyril Paris. Cette année-là, Jacob fait partie du jury de Fantastic'Arts 2003, présidé par William Friedkin.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Année Titre Rôle Réalisateur Notes
1984 Un amour de Swann Une dame Volker Schlöndorff
Souvenirs, Souvenirs La préposée des Postes Ariel Zeitoun
1985 Les Nanas Une cliente gym-center Annick Lanoë
1986 L'État de grâce Jacques Rouffio
1987 Maladie d'amour Infirmière Jacques Deray
1988 La vie est un long fleuve tranquille Marie-Thérèse Étienne Chatiliez César du meilleur jeune espoir féminin
1989 Les Maris, les Femmes, les Amants Marie-Françoise Tocanier Pascal Thomas
1990 Tatie Danielle Catherine Billard Étienne Chatiliez Nommée - César de la meilleure actrice dans un second rôle
1991 Merci la vie Evangéline Pelleveau Bertrand Blier Nommée - César de la meilleure actrice dans un second rôle
Mon père, ce héros Christelle Gérard Lauzier
Contes à rebours Gilles Porte Court-métrage
1992 La Fille de l'air Rose Maroun Bagdadi
Cocon Martin Provost Court-métrage
O mon amour La femme Paul Minthe Court-métrage
Tout petit déjà La vendeuse David Carayon Court-métrage
1993 La Soif de l'or Fleurette Gérard Oury
Stella plage Élizabeth Prouvost Court-métrage
1994 Neuf mois Dominique Patrick Braoudé Nommée - César de la meilleure actrice dans un second rôle
Les Braqueuses Cécile Lambardant Jean-Paul Salomé
Dieu que les femmes sont amoureuses Anne Magali Clément
1995 Le bonheur est dans le pré Louise Étienne Chatiliez
1996 Oui Nathalie Alexandre Jardin
Les Grands Ducs Carla Milo Patrice Leconte
Pourvu que ça dure Christine Ponty Michel Thibaud
Un bel après-midi d'été Solange Artus de Penguern Court-métrage
Ultima hora La femme Laurence Meynard Court-métrage
1997 XXL Lorène Benguigui Ariel Zeitoun
La Ballade de Titus Louise Vincent de Brus
Messieurs les enfants Yolande Pierre Boutron
1998 Que la lumiere soit Dieu Suzanne Arthur Joffé
2000 Le Cœur à l'ouvrage Françoise Laurent Dussaux
2001 J'ai faim !!! Lily Florence Quentin
Dieu est grand, je suis toute petite Évelyne Pascale Bailly
La concierge est dans l'ascenseur Olivier Coussemacq Court-métrage
2002 Corto Maltese: Les celtiques Voix Richard Danto & Liam Saury Moyen métrage d'animation
Corto Maltese: Sous le signe du capricorne Voix de l'Ambiguïté Richard Danto & Liam Saury Moyen métrage d'animation
Corto Maltese: La maison dorée de Samarkand Voix de Marianne Richard Danto & Liam Saury Moyen métrage d'animation
2003 Qui a tué Bambi ? Véronique Gilles Marchand
Hansel et Gretel Cyril Paris Court métrage
2004 La Première Fois que j'ai eu 20 ans Madame Goldman Lorraine Lévy
La méthode Bourchnikov Voix de Sylvette Martin Grégoire Sivan Court métrage
2005 Quartier VIP Louisette Laurent Firode
2006 Dikkenek Sylvie Olivier Van Hoofstadt
Les Aristos Duchesse Marie-Claude Saumur Chantilly Charlotte de Turckheim
2007 Kozak France Olivier Fox Court-métrage
2008 Les Hauts Murs La directrice Christian Faure
48 heures par jour Laura Catherine Castel
2009 L'arbre à clous La Gate Fabrice Couchard Court-métrage
2010 Thelma, Louise et Chantal Chantal Benoît Pétré
Streamfield, les carnets noirs Juge Soren Jean-Luc Miesch
2011 Livide Catherine Wilson Julien Maury & Alexandre Bustillo
2014 L'Ex de ma vie Daphné Dorothée Sebbagh
Lili Rose La sœur de Pierrot Bruno Ballouard
2016 Joséphine s'arrondit Anne de Beauvallet Marilou Berry
Un jour mon prince Reine Titiana Flavia Coste
2017 Chez nous Agnès Dorgelle Lucas Belvaux
Telle mère, telle fille Irène Noémie Saglio
2018 Les Goûts et les Couleurs Noëlle Benloulou Myriam Aziza

TélévisionModifier

Année Titre Rôle Réalisateur Notes
1980-1983 Julien Fontanes, magistrat Dany François Dupont-Midi & Guy Lefranc Série télé (2 épisodes)
1981 Dickie-roi Anne-Marie Guy Lefranc Mini-série (5 épisodes)
1982 L'esprit de famille Marie-Agnès Roland Bernard Série télé (1 épisode)
Toutes griffes dehors Michel Boisrond Mini-série (1 épisode)
1984 Marie Pervenche Une pervenche Claude Boissol Série télé (3 épisodes)
1987 Sentiments Lise Joyce Buñuel Série télé (1 épisode)
Qui c'est ce garçon ? La secrétaire du directeur Nadine Trintignant Mini-série (2 épisodes)
1988 Le Vent des moissons La copine de Nicole Chatel Jean Sagols Mini-série (1 épisode)
Les cinq dernières minutes la secrétaire et maitresse d'un protagoniste Gérard Gozlan Série télé (1 épisode)
1989 L'Été de la révolution Madame Lecœur Lazare Iglesis Téléfilm
Le Vagabond de la Bastille Madame Croquejus Michel Andrieu Téléfilm
Imogène Yvette Bougrain François Leterrier Série télé (1 épisode)
1992 Bella vista Alfredo Arias Téléfilm
1993 L'Éternel Mari Maryse Saussois Denys Granier-Deferre Téléfilm
1994 Le jardin des plantes Micheline Philippe de Broca Téléfilm
1995 Les Maîtresses de mon mari Nora Christiane Lehérissey Téléfilm
1996 Sur un air de mambo Arlette Jean-Louis Bertuccelli Téléfilm
Shanghai International TV Festival - Meilleure Actrice
Barrage sur l'Orénoque Arlette Legrand Juan Luis Buñuel Téléfilm
1997 La Vie à trois Charlotte Christiane Lehérissey Téléfilm
Maintenant ou jamais Delphine Jérôme Foulon Téléfilm
Rencontres internationales de télévision de Reims - Prix d'interprétation Féminin
1998 Théo et Marie Marcelle Henri Helman Téléfilm
Qui mange qui ? Rose Lantier Dominique Tabuteau Téléfilm
Maintenant et pour toujours Hélène Joël Santoni & Daniel Vigne Téléfilm
Chercheur d'héritiers Véronique Coulange Olivier Langlois Série télé (1 épisode)
1999 Fleurs de sel Madeleine de Renoncourt Arnaud Sélignac Téléfilm
Marc Eliot La directrice Josée Dayan Série télé (1 épisode)
2000 Les faux-fuyants Diane Lessing Pierre Boutron Téléfilm
La Double Vie de Jeanne Jeanne Malaterre Henri Helman Téléfilm
2001 Caméra Café La décoratrice Mathias Ledoux Série télé (1 épisode)
2002 La Torpille Dominique Dumas Luc Boland Téléfilm
Qui mange quoi ? Rose Lantier Jean-Paul Lilienfeld Téléfilm
2003 L'Adieu Georgette François Luciani Téléfilm
L'Île Atlantique Chantal Seignelet Gérard Mordillat Téléfilm
2004 Joe Pollox et les Mauvais Esprits Julie Jérôme Foulon Téléfilm
Qui mange quand ? Rose Lantier Jean-Paul Lilienfeld Téléfilm
Clara et Associés Clara Delvaux Gérard Marx Série télé (1 épisode)
Colette, une femme libre Mathilde de Morny/Missy Nadine Trintignant Mini-série (2 épisodes)
2005 Une vie Adélaïde Élisabeth Rappeneau Téléfilm
Désiré Landru Madame Marchadier Pierre Boutron Téléfilm
Louise Joanne Jacques Renard Téléfilm
Vénus et Apollon Brigitte Olivier Guignard Série télé (1 épisode)
2006 L'Enfant d'une autre Maud Kert Virginie Wagon Téléfilm
Mes parents chéris Marie Amato Philomène Esposito Téléfilm
Comment lui dire Marie-Claude Laurent Firode Téléfilm
Le Soldat rose La voix Jean-Louis Cap Téléfilm
Le Cri Renée Panaud Hervé Baslé Mini-série (4 épisodes)
2008 La Maison Tellier Odile Tellier Élisabeth Rappeneau Téléfilm
2010 Roses à crédit Madame Donzert Amos Gitaï Téléfilm
Demain je me marie Karine Vincent Giovanni Téléfilm
Notre-Dame des Barjots Lieutenant Sanchez Arnaud Sélignac Téléfilm
2011 Gérald K. Gérald Samantha de Réglisse Élisabeth Rappeneau Téléfilm
Le Grand Restaurant II La kidnappeuse de canari Gérard Pullicino Téléfilm
Le Client Viviane Fondary Arnauld Mercadier Téléfilm
Eliot Kid Brigitte Gilles Cazaux Série télé (1 épisode)
2012 La Baie d'Alger Zoé Merzak Allouache Téléfilm
À dix minutes des naturistes Solange Langlois Stéphane Clavier Téléfilm
Victoire Bonnot Christine Constantin Philippe Dajoux & Vincent Giovanni Série télé (3 épisodes)
2013 Je vous présente ma femme Viviane Martin Élisabeth Rappeneau Téléfilm
Les Vieux Calibres Madame Le Bihan Marcel Bluwal & Serge De Closets Téléfilm
Vive la colo ! Rosalie Stéphane Clavier Série télé (4 épisodes)
La Famille Katz Lisette Katz Arnauld Mercadier Série télé (6 épisodes)
2014 Tout est permis Sandra Émilie Deleuze Téléfilm
Scènes de ménages Caroline Francis Duquet Série télé (2 épisodes)
2015 Merci pour tout, Charles Valérie Ernesto Oña Téléfilm
Lettre à France Gloria Stéphane Clavier Téléfilm
Nos chers voisins Sylvie Gaëtan Bevernaege, Elsa Bennett, ... Série télé (3 épisodes)
2016 Baisers cachés Catherine Didier Bivel Téléfilm
Meurtres à Avignon Commandant Laurence Ravel Stéphane Kappes Téléfilm
3 Mariages et 1 coup de foudre Annie Gilles de Maistre Téléfilm
2018 Nina Sylvie Vivot Jérome Portheau Série télé (1 épisode)
Les Impatientes Chantal, La Baronne Jean-Marc Brondolo Mini-série (3 épisodes)
2019 La Malédiction du volcan Juliette Gentil Marwen Abdallah Téléfilm
2020 Myster Mocky présente Jean-Pierre Mocky Série télé (1 épisode)
Toi, toi mon toit Denis Imbert Série télé
Mongeville Mère Catherine Edwin Baily épisode "Mauvaise Foi"
Cassandre Nicole Marwen Abdallah épisode "Pain béni"
100% bio Hortensia Fabien Onteniente Téléfilm
 
Catherine Jacob à la cérémonie des prix Lumières 2012.

ThéâtreModifier

Participations événementiellesModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Biographie de Catherine Jacob », Challenges
  2. Gilles Botineau, « Catherine Jacob : tendresse, extravagance et sincérité », LCI,
  3. « Biographie de Catherine Jacob », Ciné-Ressources
  4. « Catherine Jacob, actrice française » (version du 12 janvier 2007 sur l'Internet Archive)
  5. « Biographie de Catherine Jacob », Evene.fr
  6. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 12 juillet 2015)
  7. « Spectacle: Bienvenue au club »
  8. http://theatre-ouvert-archives.com/archives-globales/paris-nord
  9. https://www.lemonde.fr/archives/article/1990/02/11/catherine-jacob-servante-chez-moliere-la-petite-bonne-de-la-vie-est-un-long-fleuve-tranquille-devient-la-toinette-du-malade-imaginaire_3963079_1819218.html
  10. https://www.youtube.com/watch?v=remUN1e5YqI
  11. http://referentiel.nouvelobs.com/archives_pdf/OBS1439_19920604/OBS1439_19920604_158.pdf
  12. https://www.youtube.com/watch?v=pozVqsM1P_8&t=12s
  13. https://www.parismatch.com/People/Catherine-Jacob-Le-jour-ou-Jean-Pierre-Marielle-illumine-ma-journee-1660244
  14. https://www.la-croix.com/Archives/1996-10-25/TETE-D-AFFICHE-_NP_-1996-10-25-415101
  15. https://www.lexpress.fr/informations/magic-jourdain-circus_619155.html
  16. https://www.lexpress.fr/informations/un-avare-genereux_633105.html
  17. https://www.humanite.fr/node/205799
  18. http://www.toutelatele.com/telefilms-de-f3-vs-trilogie-de-m6-1215
  19. http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/catherine-jacob-torpille-les-machos-16-10-2002-2003490650.php
  20. https://www.festival-alpedhuez.com/pdf/Fiche-Artistique-Festival-Alpe-d-Huez-1997-2016.pdf
  21. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=717786.html
  22. https://www.gettyimages.fr/detail/photo-d%27actualit%C3%A9/photocall-short-films-jury-at-the-15th-fantasy-film-photo-dactualit%C3%A9/124055441
  23. https://www.purepeople.com/article/les-ravissantes-cecile-cassel-et-marie-gillain-ont-tremble-face-a-samuel-l-jackson_a53635/1
  24. https://www.cineserie.com/news/cinema/catherine-jacob-presidera-le-jury-du-festival-de-saint-jean-de-luz-1598602/
  25. https://rcf.fr/16eme-festival-du-film-francais-de-cosne-cours-sur-loire
  26. https://www.youtube.com/watch?v=XNUsWqTI7Uc
  27. https://saint-malo.maville.com/sortir/infos_-catherine-jacob-et-patrice-leconte-a-dinard_52701-2946605_actu.Htm
  28. https://www.fifcl.be/fifcl-edition-2017/
  29. http://www.purepeople.com/media/catherine-jacob-presidente-du-jury-p_m4423844
  30. https://www.dhnet.be/regions/brabant/waterloo-braine/vincent-lannoo-president-du-jury-du-7e-festival-international-du-film-historique-de-waterloo-5da08139d8ad5841fc6e3c67
  31. https://www.estrepublicain.fr/edition-de-pont-a-mousson/2019/09/18/catherine-jacob-je-suis-ravie-de-decouvrir-pont-a-mousson
  32. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres - hiver 2019 », sur Ministère de la Culture (consulté le 29 mai 2019).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :