Ouvrir le menu principal

Michel Raskine est un acteur et un metteur en scène de théâtre français, né en 1951 à Paris.

Sommaire

BiographieModifier

Michel Raskine débute au théâtre comme assistant de Roger Planchon pour Par-dessus bord de Michel Vinaver, Tartuffe de Molière, Le Cochon noir et Gilles de Rais de Roger Planchon, A. A. Théâtres d'Arthur Adamov, Folies bourgeoises, Antoine et Cléopâtre et Périclès de Shakespeare.

De 1982 à 1986, il travaille avec Gildas Bourdet et l'équipe des comédiens de la Salamandre à Lille. Il joue dans Les Bas-fonds de Maxime Gorki, Une station-service et Les Crachats de la lune de Gildas Bourdet, Casimir et Caroline d'Ödön von Horváth (mise en scène d'Hans-Peter Cloos), Cacodémon roi de Bernard Chartreux (mise en scène d'Alain Milianti).

Il réalise sa première mise en scène en 1984 avec Max Gericke ou Pareille au même de Manfred Karge (en)[1], puis il met en scène des textes d'auteurs aussi divers que Jean-Paul Sartre, Joël Jouanneau ou Eugène Labiche. En 1995, il prend la direction, avec André Guittier, du Théâtre du Point du Jour à Lyon. Il y réalise de nombreuses mises en scène dont, en 1998, Théâtres d'Olivier Py, repris l'année suivante au Festival d'Avignon. Il fait jouer dans la plupart de ses créations sa comédienne fétiche Marief Guittier. Il poursuit en parallèle sa carrière d'acteur de théâtre, notamment pour Gwenaël Morin, mais fait aussi quelques apparitions au cinéma et à la télévision.

La dernière mise en scène de Michel Raskine à la Comédie-Française, Juste la fin du monde était nommée dans deux catégories pour la 22e cérémonie des Molières qui s'est déroulée le  : meilleur spectacle du théâtre public et meilleur second rôle masculin pour Laurent Stocker, déjà titulaire du César du meilleur second rôle lors de l'édition 2008 pour Ensemble, c'est tout. Juste la fin du monde a remporté le Molière du théâtre public.

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

ComédienModifier

Metteur en scèneModifier

Théâtre

OpéraModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier