Ouvrir le menu principal

Melanie Melfort
Image illustrative de l’article Melanie Melfort
Melanie Skotnik lors des Championnats de France 2013
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Période d'activité 1999 – 2016
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (36 ans)
Lieu Hersbruck (RFA)
Taille 1,82 m
Poids 62 kg
Club Strasbourg Agglomération Athlétisme
Entraîneur Jacques Danail
Records
• Actuelle détentrice du record de France avec 1,97 m
Palmarès
Jeux méditerranéens - 1 -
Coupe d'Europe - - 2
Jeux de la Francophonie 1 - -
Championnat de France 15 1 1

Melanie Melfort (née Skotnik le à Hersbruck en Allemagne) est une athlète franco-allemande, spécialiste du saut en hauteur, détentrice du record de France avec 1,97 m. Au début entraînée par son mari, Jimmy Melfort, dont elle a divorcé, Mélanie Melfort a ensuite été entraînée par Jacques Danail[1].

Elle met fin à sa carrière en 2016[2].

Sommaire

BiographieModifier

Débuts et bonnes performancesModifier

 
Mélanie Melfort en 2009

Née en Allemagne, d'une mère française et d'un père allemand, elle possède la double nationalité franco-allemande. S'entraînant et vivant en Allemagne, elle y remporte le titre national en 2003. Sous les couleurs allemandes, elle participe aux Championnats du monde cadets (4e), aux Championnats du monde (5e) et d'Europe juniors (12e) et aux Championnats du monde en salle (qualifications). Fin 2003, elle décide de porter les couleurs de la France[3], ce qu'elle obtient officiellement en 2004.

La Franco-allemande réalise sa première sélection internationale avec l'équipe tricolore lors de la Coupe d'Europe de Florence. Elle se classe troisième du concours avec 1,92 m, derrière la Russe Tatjana Kivimägi (1,98 m) et l'Ukrainienne Vita Styopina (1,92 m). Portant son record personnel à Strasbourg le 23 juin avec 1,95 m, elle égale cette marque lors des Jeux méditerranéens où elle est devancée aux essais par l'Espagnole Ruth Beitia. Ces performances la tiennent à seulement un centimètre du record de France de Maryse Éwanjé-Épée établi en 1985. Aux Championnats du monde d'Helsinki, elle ne passe pas le cap des qualifications, ne réalisant que 1,88 m.

Blessée une partie de la saison en 2006, elle réalise sa meilleure performance à 1,92 m lors du meeting de Forbach. Elle ne se rend pas aux Championnats d'Europe de Göteborg.

2007 : records de France et 7e aux mondiaux d'OsakaModifier

 
Mélanie Melfort lors des Championnats du monde 2009.

Le 18 février 2007, lors des Championnats de France en salle d'Aubière, Mélanie Melfort efface une barre à 1,97 m, effaçant le vieux record de France en salle de Madely Beaugendre établi le 6 février 1988 à l'INSEP (Paris). Elle échoue ensuite à 2,00 m.

Lors de la saison estivale, elle égale ensuite le record de France en plein air avec 1,96 m. Une semaine plus tôt, elle remportait les Championnats de France de Niort avec 1,95 m. Sélectionnée en équipe de France aux Championnats du monde d'Osaka, elle termine finaliste avec une 7e place ex æquo avec 1,94 m dans un concours où la Croate Blanka Vlašić franchit 2,05 m.

Cette place lui procure une pré-qualification pour les Jeux olympiques de Pékin. Malgré les blessures qui perturbent sa saison, elle parvient à valider sa sélection pour les Jeux. Lors de ceux-ci, elle échoue au niveau des qualifications avec un saut à 1,89 m.

2009 - 2011 : finales mondiales et blessuresModifier

9e à Berlin, 4e à Paris, éliminée à DaeguModifier

Le 14 juillet 2009, elle franchit 1,93 m à Reims. Elle termine 9e des Championnats du monde à Berlin avec 1,92 m, le titre revenant à Blanka Vlašić (2,04 m).

En 2011, Melanie Melfort termine au pied du podium des Championnats d'Europe en salle de Paris avec 1,92 m, ex-aecquo avec la Russe Svetlana Shkolina et l'Israélienne Danielle Frenkel. Pourtant, l'exploit passait de peu, la Suédoise Ebba Jungmark franchissant 1,96 m à son troisième essai. Le titre revient à l'Italienne Antonietta Di Martino (2,01 m).

 
Mélanie Melfort en 2009

Elle se classe deuxième du Meeting international Mohammed-VI d'athlétisme de Rabat avec un saut à 1,95 m, réalisant les minima de qualification pour les Championnats du monde de Daegu[4]. Le 19 juillet, elle remporte les championnats de France au saut en hauteur pour la sixième fois de sa carrière avec un saut à 1,89 m[5]. Elle participe également au meeting de Strasbourg où elle échoue de peu dans sa tentative de record de France à 1,98 m. Lors des mondiaux, elle est la première éliminée des qualifications avec 1,92 m.

Finale olympique (2012), premier titre majeur (2013)Modifier

Lors des championnats de France en salle 2012, elle remporte le concours à la hauteur avec un bond à 1,93 m remportant ainsi son sixième titre national en salle. Elle termine ensuite sixième ex-aecquo avec la Turque Burcu Yüksel lors des Championnats d'Europe d'Helsinki.

Jeux olympiques de LondresModifier

Le 9 août, Mélanie Melfort participe aux qualifications des Jeux olympiques de Londres et y réalise sa meilleure performance de la saison (1,93 m), se qualifiant ainsi pour la finale, sa première finale olympique. Lors de celle-ci, le 11 août suivant, elle égale cette marque d'1,93 m mais butte par 3 fois à 1,97 m, barre synonyme de record de France et ce, malgré avoir échoué de très peu[6]. Elle se classe 9e (elle sera reclassée 8e en 2019) de la compétition[7], loin derrière Anna Chicherova titrée avec 2,05 m[7], mais réussit malgré tout le meilleur résultat d'un français (hommes et femmes confondus) depuis Maryse Éwanjé-Épée en 1984 à Los Angeles (4e)[8].

En 2013, elle est la première éliminée lors des qualifications des Championnats d'Europe en salle de Göteborg : elle franchit 1,92 m mais échoue à 1,94 m. En juin, elle concourt lors des Championnats d'Europe par équipes : l'épreuve est exceptionnellement disputée en salle car les conditions météorologiques sont trop désastreuses. La Française se classe onzième du concours avec 1,85 m après une blessure au pied[9].

Titre aux Jeux méditerranéens et déclinModifier

 
Mélanie Melfort lors des Championnats de France 2013

Non-qualifiée pour les Championnats du monde de Moscou, Melfort participe aux Jeux de la Francophonie où elle s'impose avec 1,90 m. Il s'agit là de son premier titre international dans sa carrière. Elle devance la Polonaise Justyna Kasprzycka (1,88 m).

En 2015, Mélanie réalise 1,85 m lors des Interclubs. En juin, elle se rend aux Championnats d'Europe par équipes à Tcheboksary en Russie où elle ne se classe que dernière du concours avec 1,80 m. Elle égale cette marque aux Championnats d'Allemagne où elle échoue au pied du podium. Aux Championnats de France, alors qu'elle a remporté toutes les éditions depuis 2005 (à l'exception de 2006 où elle n'a pas participé), Mélanie Skotnik ne termine que 8e de ces championnats avec 1,73 m.

Retraite (2016)Modifier

Mélanie Melfort met fin à sa carrière professionnelle début juin 2016[2],[10].

PalmarèsModifier

Date Compétition Lieu Résultat Marque
Représentant l'   Allemagne
1999 Championnats du monde jeunesse Bydgoszcz 4e 1,79 m
Championnats d'Europe juniors Riga 12e 1,79 m
2000 Championnats du monde juniors Santiago du Chili 5e 1,85 m
2003 Championnats d'Europe espoirs Bydgoszcz 5e 1,87 m
Représentant la   France
2005 Coupe d'Europe des nations Florence 3e 1,92 m
Jeux méditerranéens Almería 2e 1,95 m
DécaNation Paris 3e 1,90 m
2007 Championnats d'Europe en salle Birmingham 5e 1,92 m
Coupe d'Europe des nations Munich 3e 1,95 m
Championnats du monde Osaka 7e 1,94 m
2009 Championnats du monde Berlin 8e 1,92 m
2011 Championnats d'Europe en salle Paris 4e 1,92 m
Championnats d'Europe par équipes Stockholm 5e 1,85 m
DécaNation Nice 2e 1,93 m
Ligue de diamant 4e détails
2012 Championnats d'Europe Helsinki 6e 1,92 m
Jeux olympiques Londres 8e 1,93 m
DécaNation Albi 3e 1,89 m
2013 Championnats d'Europe en salle Göteborg 9e 1,92 m
Championnats d'Europe par équipes Gateshead 11e 1,85 m
Jeux de la Francophonie Nice 1re 1,90 m
DécaNation Valence 3e 1,89 m
2015 Championnats d'Europe par équipes Tcheboksary 12e 1,80 m

NationalModifier

En plein air
Championnat Place Hauteur Lieu Date
CF 2005 1re 1,95 m Angers 29 juin 2005
CF 2007 1re 1,95 m Niort 3 août 2007
CF 2008 1re 1,90 m Albi 24 juillet 2008
CF 2009 1re 1,92 m Angers 23 juillet 2009
CF 2010 1re 1,86 m Paris 8 juillet 2010
CF 2011 1re 1,89 m Albi 28 juillet 2011
CF 2012 1re 1,91 m Angers 15 juin 2012
CF 2013 1re 1,85 m Paris 12 juillet 2013
CF 2014 1re 1,85 m Reims 11 juillet 2014
CF 2015 8e 1,73 m Villeneuve-d'Ascq 11 juillet 2015
En salle
Championnat Place Hauteur Lieu Date
CF 2005 1re 1,88 m Liévin 18 février 2005
CF 2007 1re 1,97 m Aubière 16 février 2007
CF 2010 1re 1,90 m Paris 27 février 2010
CF 2011 1re 1,88 m Aubière 19 février 2011
CF 2012 1re 1,93 m Aubière 25 février 2012
CF 2013 1re 1,93 m Aubière 16 février 2013
CF 2014 3e 1,81 m Bordeaux 23 février 2014
CF 2015 2e 1,85 m Aubière 21 février 2015

RecordsModifier

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Saut en hauteur Plein air 1,96 m (NR)   Castres 11 août 2007
Salle 1,97 m (NR)   Dortmund
  Aubière
5 février 2003
18 février 2007

Notes et référencesModifier

  1. https://www.youtube.com/watch?v=eq-_VlsYJG0 [vidéo]
  2. a et b « Mélanie Skotnik : « J’ai envie de dire bye-bye à tout ça » - Track and Life », sur Track and Life, (consulté le 2 juin 2016)
  3. « L’athlète qui venait d’outre-Rhin », athle.com, consulté le 3 septembre 2008
  4. (en) « Résultats du week-end : Trois minima pour les Bleus », sur athle.com (consulté le 8 juin 2011)
  5. (en) « La récitation dorée de Mélanie Melfort », sur lalsace.fr (consulté le 30 juillet 2011)
  6. Track & Field, « OG2012 Athletics Day9 HighJump Women Final BBCSport », (consulté le 1er juillet 2017)
  7. a et b Rédaction, « Terminé pour Mélanie Melfort », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2017)
  8. (en) « Athletics at the 1984 Los Angeles Summer Games: Women's High Jump », sur Olympics at Sports-Reference.com (consulté le 1er juillet 2017)
  9. « ATHLE.FR | Communiqué de Mlle Mélanie MELFORT » (consulté le 1er juillet 2017)
  10. « Mélanie Skotnik a annoncé la fin de sa carrière », sur L'Equipe.fr (consulté le 5 juin 2016)

Liens externesModifier