Ouvrir le menu principal

Maserati 4CLT/48

(Redirigé depuis Maserati 4CLT-48)

Maserati 4CLT/48
Maserati 4CLT/48

Marque Maserati
Années de production 1948 - 1950
Production 18 exemplaire(s)
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 1,5 L
4 cylindres en ligne
Puissance maximale 260 ch
Boîte de vitesses 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 630 kg
Vitesse maximale 270 km/h
Dimensions
Longueur 3 850 mm
Largeur 1 400 mm
Hauteur 1 100 mm

La Maserati 4CLT/48 est une voiture de course monoplace de la marque italienne Maserati. C'est une évolution importante de la voiture initialement introduite avant-guerre, la Tipo 4CL.

Sa dénomination « 4CLT » signifie 4 Cylindres, Linguette (linguet sur la queue de soupape), Tubolare (châssis tubulaire).

La genèseModifier

La Maserati 4CLT trouve ses origines dans les expériences conduites en 1947 par Ernesto Maserati avec les structures multitubulaires, le vilebrequin équipé de paliers à rouleaux aux têtes de bielle et le compresseur à deux étages. Cette année-là, une Maserati 4CL modifiée fait ses débuts avec Villoresi à la Temporada en Argentine. Plus tard quand les frères Maserati quittent la société, pour aller fonder O.S.C.A., un nouveau châssis multitubulaire et le compresseur à double étage sont essayés dans une 4CL par Alberto Ascari au Grand Prix de la Marne, Circuit de Reims-Gueux, malheureusement sans terminer la course (abandon au 26e tour sur les 51 à courir).

Une refonte de la suspension arrière sera ensuite réalisée. Maintenant composée de bras en acier forgé mais conservant son pont rigide et ses ressorts en porte-à-faux associés à des amortisseurs hydrauliques, la 4CLT/48 fait ses débuts sur le circuit de San Remo et restera la « San Remo » dans toutes les évolutions qui suivront.

De nouveaux développements arrivent en 1949 ; les freins à tambour sont munis d'ailettes de refroidissement et la commande de direction sera modifiée ainsi que la position du réservoir d’huile, ce qui amènera à parler du modèle 4CLT/49.

Deux autres modifications viendront s’appliquer sur ce modèle :

  1. La première pour répondre au règlement de la Temporada en Argentine et plus particulièrement sur un aspect du règlement « formule libre » qui permet d’accroître la cylindrée à 1 720 cm3 par une augmentation de la course à 90 mm. Ceci permet de porter la puissance délivrée par le moteur à 290 ch. Deux modèles seront construits, ils prendront le nom de 4CLT/50. Le moteur sera utilisé plus tard pour la voiture « Italcorse II » de Piero Taruffi en 1951.
  2. Enrico Plate modifie le moteur en retirant les compresseurs et en augmentant la cylindrée qui passe à 2 000 cm3 avec un taux de compression de 14 :1 et un empattement réduit. Ceci permet à la Maserati-Plate de courir en Formule 2.

Les pilotes célèbresModifier

Les épreuves gagnéesModifier