Marie-Isabelle d'Espagne

Marie-Isabelle d'Espagne
Description de cette image, également commentée ci-après
La reine-mère des Deux-Siciles, Marie-Isabelle, infante d'Espagne (1831).

Titre

Reine consort des Deux-Siciles


(5 ans, 10 mois et 4 jours)

Prédécesseur Création du titre
Successeur Marie-Christine de Savoie
Biographie
Titulature Infante d'Espagne
Dynastie Maison de Bourbon-Anjou
Nom de naissance Doña María Isabel de Borbón y Borbón-Parma
Naissance
Madrid (Espagne)
Décès (à 59 ans)
Palais royal de Portici, Portici (Royaume des Deux-Siciles)
Sépulture Basilique Santa Chiara de Naples
Père Charles IV d'Espagne
Mère Marie-Louise de Bourbon-Parme
Conjoint François Ier des Deux-Siciles
Enfants Louise-Charlotte de Bourbon-Siciles
Marie-Christine de Bourbon-Siciles
Ferdinand II des Deux-Siciles Red crown.png
Charles-Ferdinand des Deux-Siciles
Léopold de Bourbon-Siciles
Marie-Antoinette de Bourbon-Siciles
Antoine de Bourbon-Siciles
Marie-Amélie de Bourbon-Siciles
Marie-Caroline de Bourbon-Siciles
Thérèse-Christine des Deux-Siciles
Louis de Bourbon-Siciles
François de Paule de Bourbon-Siciles
Religion Catholicisme

Description de l'image Coat of Arms of María Isabella, Queen of the Two Sicilies.svg.

María Isabel de Borbon, en français Marie-Isabelle de Bourbon, infante d'Espagne, née le à Madrid et morte le à Portici. Épouse du roi François Ier des Deux-Siciles, elle est la mère de douze enfants et la grand-mère de 61 petits-enfants parmi lesquels figures la reine Isabelle II d'Espagne, le roi François II des Deux-Siciles, le grand-duc Ferdinand IV de Toscane, la princesse Isabelle du Brésil et Maria Pia de Bourbon-Deux-Siciles, duchesse titulaire de Parme et de Plaisance.

BiographieModifier

Née à Madrid en 1789, elle est l'une des nombreuses filles du roi Charles IV d'Espagne et de Marie-Louise de Bourbon-Parme.

Une rumeur court selon laquelle Marie-Isabelle aurait pu être la fille de Manuel Godoy et dans ses accès d'humeurs sa belle-mère, la reine Marie-Caroline, qui n'était pas plus une épouse fidèle que ne l'avait été la mère de sa bru, la traitait de "bâtarde épileptique engendrée par le crime et la scélératesse". Par ailleurs, la jeune femme mena une vie fort légère qui choqua certains de ses enfants.

Le , âgée de 13 ans elle épousa le futur roi François Ier des Deux-Siciles, 25 ans, veuf de Marie-Clémentine d'Autriche (1777-1801) et père d'une petite fille (Marie-Caroline de Bourbon-Siciles, futur duchesse de Berry).

De cette union naîtront:

Devenue veuve, elle tenta d'imposer la régence contre son fils, le roi Ferdinand II, mais le complot fut découvert. La jeune reine Marie-Christine s'entremit pour réconcilier la mère et le fils. Marie-Isabelle intervint vainement en faveur de son fils préféré, le frivole prince de Capoue qui contracta une union morganatique et passa le reste de son existence en exil.

La reine-mère s'éprit d'un officier autrichien qu'elle songea épouser mais l'homme n'exigeait rien moins que le prédicat d' "Altesse Royale". Outrée, Marie-Isabelle demanda au roi de le faire expulser du royaume. Elle épousa en 1839 un officier, Francesco, comte del Balzo, (1804-1882). Populaire en raison de sa charité, elle mourut peu après les événements de 1848 et fut inhumée en la basilique Santa Chiara de Naples, nécropole des rois des Deux-Siciles.

AscendanceModifier

SourcesModifier

  • Généalogie des rois et des princes de Jean-Charles Volkman Edit. Jean-Paul Gisserot (1998)