Marcel Anthonioz

personnalité politique française

Marcel Anthonioz
Fonctions
Député français
Circonscription 2e de l'Ain
Législature IIe et IIIe (Quatrième République)
Ire, IIe, IIIe, IVe et Ve (Cinquième République)
Groupe politique RI (1951-1956)
IPAS (1956-1962)
RI (1962-1976)
Successeur Charles Millon
Vice-président de l'Assemblée nationale

(2 ans et 2 mois)
Président Georges Pompidou
Législature IVe (Cinquième République)
Secrétaire d'État au Tourisme

(3 ans et 13 jours)
Président Georges Pompidou
Gouvernement Gouvernement Jacques Chaban-Delmas
Vice-président de l'Assemblée nationale

(3 ans, 4 mois et 29 jours)
Président Georges Pompidou
Valéry Giscard d'Estaing
Législature Ve (Cinquième République)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Divonne-les-Bains (France)
Date de décès (à 65 ans)
Lieu de décès Divonne-les-Bains (France)
Résidence Ain

Marcel Anthonioz, né le à Divonne-les-Bains (Ain) et décédé le dans cette ville, était un homme politique français. Il fut notamment secrétaire d'État au tourisme, à l'équipement et au logement du au dans le gouvernement Jacques Chaban-Delmas.

Il fut également député de l'Ain de 1951 à 1976 et maire de Divonne-les-Bains de 1945 à 1976.

BiographieModifier

Marcel Louis Julien Anthonioz[1] est le fils de Claude Louis Anthonioz, un charpentier savoyard originaire des Gets, et de Berthe Hélène Hutin, fille d'un cultivateur de Vésenex-Crassy[2], ancienne commune aujourd'hui rattachée à Divonne-les-Bains. Il n'a qu'un an lorsque son père décède[3]. Sa mère, qui exploitait un petit hôtel, le dirige vers l'École nationale professionnelle hôtelière de Voiron[4]. Ses études terminées, il part accomplir un stage de formation en Angleterre, puis effectuer son service militaire au 506e régiment de chars de combat à Besançon. À son retour, en 1931, il commence à travailler dans l'hôtel familial de Divonne-les-Bains.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint en 1942 le maquis de l'Ain dirigé par le colonel Romans et participe à la libération du département[4]. La paix revenue, il est élu maire de Divonne le , puis conseiller général du canton de Gex le de la même année[5].

Il entreprend alors d'exploiter au château de Divonne un hôtel-restaurant de grand standing[5]. Sa réussite dans le domaine du tourisme lui vaut d'être nommé président du Syndicat départemental de l’Hôtellerie de l’Ain en 1948 et président de l’Office départemental du Tourisme de l’Ain en 1957, fonctions qu'il exerce jusqu'à sa mort. Au plan national, il occupe les charges de président du Syndicat national de l’Hôtellerie saisonnière française de 1960 à 1969, puis de vice-président du Conseil supérieur du Tourisme[5].

Sous ses mandats de maire, la commune de Divonne-les-Bains s'est considérablement transformée et modernisée avec entre autres l'ouverture du casino, la création des nouveaux thermes, du lac de Divonne, du centre nautique et de l'hippodrome[5].

Élu député le , puis constamment réélu, il a connu les deux dernières législatures de la 4ème République et les cinq premières de la 5ème République. Il devient vice-président de l'Assemblée Nationale d' à , puis secrétaire d'État au Tourisme de à juillet 1972 dans le gouvernement Chaban-Delmas.

Marcel Anthonioz a une enfant naturelle, Florence Nave (épouse Genoni) née en 1970[réf. nécessaire].

PolitiqueModifier

  • Maire de Divonne-les-Bains de 1945 jusqu'à sa mort en 1976.
  • Conseiller général du canton de Gex de 1945 à 1976; vice-président du Conseil général de l'Ain (après 1951).
  • Député de l'Ain : circonscription de Gex, Belley, Nantua depuis 1951, au sein du groupe des Républicains indépendants.
  • Assemblée Nationale : membre de la Commission des finances, rapporteur spécial du budget de l'aviation civile. Vice-président de 1967 à 1969.
  • Secrétaire d'État au tourisme, à l'équipement et au logement du au dans le gouvernement Jacques Chaban-Delmas.
  • Président du Comité départemental des Républicains indépendants.
  • Vice-président et cofondateur de la Fédération nationale des Républicains indépendants.

Autres activitésModifier

  • Président du Syndicat départemental de l'hôtellerie (après 1948).
  • Président de l'Office départemental du tourisme (après 1957).
  • Président du Syndicat national de l'hôtellerie saisonnière (1960-1969).
  • Président du comité régional du tourisme (après 1966).
  • Vice-président du Conseil supérieur du tourisme.

DistinctionsModifier

SourcesModifier

NotesModifier

  1. Acte de naissance n° 12 de la commune des Gets en date du 27 avril 1911.
  2. Acte de mariage n° 1 de la commune de Vésenex-Crassy en date du 23 mai 1907.
  3. Acte de décès n° 33 de la commune de Divonne-les-Bains en date du 31 décembre 1912.
  4. a et b « Marcel, Louis, Julien Anthonioz », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 20 août 2017).
  5. a b c et d « Marcel Anthonioz / Nécrologie / Septembre 1976 », sur Raconte-moi Divonne (consulté le 20 août 2017).
  6. Magazine Je vis à Divonne les Bains, n° 77 - 4e trimestre 2006, p.16.