Ouvrir le menu principal

Groupe des Républicains indépendants (Assemblée nationale)

groupe parlementaire à l'Assemblée nationale (Cinquième République)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Républicains indépendants.

Groupe des Républicains indépendants (Assemblée nationale)
Image illustrative de l’article Groupe des Républicains indépendants (Assemblée nationale)
Chambre Assemblée nationale
Législature(s) IIe, IIIe, IVe et Ve
(Cinquième République)
Fondation 1962
Disparition 1978
Partis membres FNRI
Positionnement Centre droit
Idéologie Libéral-conservatisme

Le groupe des Républicains indépendants (RI) est un groupe parlementaire de centre droit ayant existé à l’Assemblée nationale française de 1962 à 1978.

Sommaire

HistoriqueModifier

Fin 1962, après l’adoption d’une motion de censure contre le gouvernement Georges Pompidou, des élus font scission du Centre national des indépendants et paysans (CNIP) en entendant s'inscrire dans la majorité présidentielle. Menés par Valéry Giscard d'Estaing et Raymond Mondon, ils forment le Comité d'études et de liaison des Républicains indépendants (RI), qui se présente de façon indépendante aux élections législatives et constitue un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale[1].

Le groupe des Républicains indépendants sont une force d’appoint à la majorité gaulliste à l’Assemblée nationale, notamment à la suite des élections législatives de 1967, qui ne donnent qu'une majorité relative à l’UDR[2]. Les élus RI affichent néanmoins une certaine indépendance lors du second mandat présidentiel du général de Gaulle[2].

Le groupe est à l’origine de la création du parti Fédération nationale des républicains indépendants (FNRI) en 1966[1]. En 1974, Valéry Giscard d’Estaing est élu président de la République.

En 1977, la FNRI est remplacée par le Parti républicain (PR) et, l’année suivante, le président Giscard d’Estaing lance l’Union pour la démocratie française (UDF). Le groupe RI fusionne alors avec le groupe des réformateurs, des centristes et des démocrates sociaux (RCDS) pour former le groupe d'Union pour la démocratie française[1].

PrésidentsModifier

Mandats Noms
1962-1969 Raymond Mondon
1969-1973 Aimé Paquet
1973-1974 Michel d'Ornano
1974-1975 Jean Brocard
1975-1978 Roger Chinaud

RésultatsModifier

Année Premier tour Sièges Rang[3] Gouvernement
Voix %
1962 6 007 383 2,3
35 / 482
6e Pompidou II (1962-1966), Pompidou III (1966-1967),
1967 4 830 833 5,5
42 / 486
5e Pompidou IV
1968 2 330 167 5,5
61 / 487
5e Couve de Murville (1968-1969), Chaban-Delmas (1969-1972), Messmer I (1972-1973)
1973 4 519 459 6,9
55 / 490
5e Messmer II (1973-1974) , Messmer III (1974) , Chirac I (1974-1976), Barre I (1976-1977), Barre II (1977-1978)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier