Maison de Lancastre

Maison de Lancastre
Description de l'image Red Rose Badge of Lancaster.svg.
Pays Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Lignée Plantagenêt
Titres Rois d'Angleterre
Fondation 1267
Edmond Crouchback
Déposition 1461/1471
Henri VI
Dissolution 1471
Ethnicité Baronnage anglo-normand
Branches lignée de Jean de Gand (1340-1399)

La maison de Lancastre est une branche cadette de la dynastie Plantagenêt qui a combattu la maison d'York lors de la guerre des Deux-Roses. Son emblème est la rose rouge.

Première maison de LancastreModifier

Cette branche est issue d'Edmond Crouchback (1245 † 1296), fils du roi Henri III d'Angleterre, qui devint comte de Lancastre en 1267. Son fils aîné, Thomas, fut exécuté en 1322 pour trahison, mais Henry, le fils cadet hérita du comté. Cette branche s'éteignit en 1361 avec Henry de Grosmont, qui avait été fait duc de Lancastre en 1351. Sa fille Blanche de Lancastre épousa Jean de Gand, troisième fils du roi Édouard III d'Angleterre, lui apportant le comté de Lancastre.

 
 
 Henri III
(1207 † 1272)
roi d'Angleterre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Édouard Ier
(1239 † 1307)
roi d'Angleterre
 
 
 
Edmond Crouchback
(1245 † 1296)
comte de Lancastre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Édouard II
(1284 † 1327)
roi d'Angleterre
 
Thomas
(1278 † 1322)
comte de Lancastre
 
Henry
(1281 † 1345)
comte de Lancastre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Édouard III
(1312 † 1377)
roi d'Angleterre
 
 
 
 
 
Henry de Grosmont
(1310 † 1361)
duc de Lancastre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean de Gand
(1340-1399)
duc de Lancastre
 
 
 
Mathilde
(1339 † 1362)
x Guillaume III de Bavière
comte de Hainaut
 
Blanche de Lancastre
(1345-1368)
x Jean de Gand
 
 

Seconde maison de LancastreModifier

Elle est issue de Jean de Gand (1340-1399) — John of Gaunt — fils cadet du roi Édouard III d'Angleterre, qui avait été fait duc de Lancastre. Elle régna sur l'Angleterre de 1399 à 1471.

L'avènement de cette dynastie au trône d'Angleterre fut la cause de la « guerre des Deux-Roses », guerre civile qui l'opposa au XVe siècle à la branche d'York. Ce conflit se termina par l'extinction des deux maisons. Le dernier prince de la maison de Lancastre est Édouard de Westminster, fils d'Henri VI.

Néanmoins, une branche illégitime de la maison de Lancastre s'est perpétuée jusqu'à aujourd'hui avec la famille de Somerset titrée comte de Worcester et duc de Beaufort, issus de Charles Somerset (en), fils naturel de Henri Beaufort, 2e duc de Somerset, les Beaufort étant eux-mêmes issus de Jean de Gand, duc de Lancastre.


Première maison
de Lancastre
 
 Édouard III
(1312 † 1377)
roi d'Angleterre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Blanche de Lancastre
(1345 † 1368)
 
Jean de Gand
(1340 † 1399)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Constance de Castille
(1354 † 1394)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Katherine Swynford
(1350 † 1403)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philippa
(1360 † 1415)
x Jean Ier de Portugal
 
 Henri IV
(1367 † 1413)
roi d'Angleterre
 
Marie de Bohun
(1368 † 1394)
 
 
 
Catherine
(1373 † 1418)
x Henri III de Castille
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maison Beaufort
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Henri V
(1387 † 1422)
roi d'Angleterre
 
Catherine de France
(1401 † 1437)
 
 
 
 
 
 
 
Owen Tudor
(1400 † 1461)
 
 
Jean
(1389 † 1435)
duc de Bedford
 
Humphrey
(1390 † 1447)
duc de Gloucester
 
Blanche
(1392 † 1409)
x Louis III de Bavière
 
Philippa
(1394 † 1430)
x Éric de Poméranie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Henri VI
(1421 † 1471)
roi d'Angleterre
 
Marguerite d'Anjou
(1430 † 1482)
 
Edmond Tudor
(1430 † 1456)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Margaret Beaufort
(1443 † 1509)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Édouard
(1453 † 1471)
prince de Galles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Henri VII
(1457 † 1509)
roi d'Angleterre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maison Tudor

Les châtelains de LancastreModifier

Auparavant, du XIe au XIIIe siècle, une autre famille porta ce nom de « Lancastre », comme châtelains de Lancastre, aussi lords/barons de Kendal (Barony of Kendal (en), avant les Earls of Kendal (en)), actifs en Lancashire, Yorkshire et en Cumbria, particulièrement en Westmorland et Cumberland. Ils étaient liés à la famille Taillebois de Kendal (dont Ivo Taillebois (en)) sans qu'on sache précisément la nature de ce lien.

Filiation : Guillaume Ier de Lancastre William de Lancaster I (en) († vers 1170 ; fils d'un Gilbert) ; père de Guillaume II ; père d'Helwise qui épouse Gilbert Fitz Roger Fitz Reinfried (en) († vers 1220) ; parents de Guillaume III.

Cette famille s'éteignit dans les mâles avec ce dernier, disparu vers la moitié du XIIIe siècle ; les deux sœurs de William III, Helwise et Alice, transmirent des parts de l'héritage cumbrien à leurs descendants : les Bruce/Brus de Skelton (branche venue d'Adam, fils de Robert Ier) puis les Ros et les Parr, dont la reine Catherine ; les Thweng (dont Marmaduke Thweng, 1st Baron Thweng (en)) puis les Lumley ; et les Lyndesey/Lindsey, ces derniers fondus au XIVe siècle dans les Coucy par le mariage en 1280 de Christine Lindsey, dame de Bailleul-en-Vimeu et nièce du roi Jean Baliol d'Écosse, avec Enguerrand V (Henri IV en descend) ; un frère naturel de William III se nommait Roger « de Lancastre », lord de Rydal, Cumbria.

Notes et référencesModifier